Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales

Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales
Aujourd’hui dans Le Meuble à Jeux, on va parler d’un jeu un peu plus complexe qu’à notre habitude. Nous allons vous emmener dans les contrées fantastiques de Paper Tales, où vous développerez votre royaume.
Temps de lecture : 6 min.

On vous avait précédemment parlé de Catch Up Games à l’occasion de leur dernière sortie, CuBirds. Aujourd’hui, on vous parle d’une autre production de l’éditeur avec Paper Tales, créée par Masato Uesugi, à qui l’on doit Welcome to the Dungeon. Attention, vos méninges et vos choix seront au centre de Paper Tales.

Nous avons eu l’occasion de jouer à Paper Tales avec son extension, Au-delà des Portes, permettant de jouer aussi bien seul que jusqu’à 7 joueurs. La durée d’une partie variera d’ailleurs énormément en fonction du nombre de joueurs autour de la table. Préparez vous donc à ce qu’une partie varie d’une demi-heure à une heure voire une heure et quart. Comme nous venons de le dire, un mode solo est également disponible si vous faites l’acquisition de l’extension, vous proposant d’affronter une véritable horde de mort-vivants.

Promo
Paper Tales - Version francaise - Acheter sur Amazon
Jouet - Catch Up Games
- 0 29,30 EUR

Un royaume à diriger

Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales 1

Paper Tales est un jeu de cartes de 2 à 5 joueurs (1 à 7 avec son extension) proposant donc en quatre manches de diriger et faire grandir son royaume. Chaque manche est divisée en six phases. La première phase consistera à vous créer votre petit set de cartes. Pour cela, un draft s’opère : chaque joueur récupère un set de cartes, choisit une carte, et fait passer le paquet. L’action est ainsi répétée jusqu’à obtenir cinq cartes dans sa main. La seconde phase vous permettra quant à elle de poser jusqu’à quatre cartes, deux seront en première ligne, et deux autres seront en seconde ligne. Vous pourrez également par la suite défausser des unités déjà en jeu si elles ne sont plus intéressantes. Bien entendu, les différentes unités auront un coût, allant de 0 à 3 pièces d’or.

Il faut savoir que votre première ligne sera celle qui servira principalement aux affrontements. Les guerres ont une importance capitale pour remporter une partie car chaque guerre vous permettra de remporter trois points de victoire. A vous de décider si oui ou non vous utiliserez et dépenserez cette carte coûteuse récupérée précédemment pour s’assurer derrière les points de victoire. Vient ensuite la phase de revenu, durant laquelle vous gagnerez de l’or, mais également les effets apportés par certaines cartes. Les ressources disponibles vous permettront par la suite de pouvoir construire différents bâtiments ou d’améliorer un bâtiment déjà existant. Chaque bâtiment apporte des bonus de ressources, des points de victoire en fin de partie. Seulement, ils coûtent chers en ressources, et il sera impossible de tous les construire.

A vous alors de mettre en place une stratégie et un plan de développement pour s’assurer de la victoire. La dernière phase, un peu différente de ce que l’on peut voir habituellement dans ce style de jeu s’appelle l’âge. Chacun de vos personnages en fin de tour va hériter d’un jeton « âge ». Si c’est son second, votre personnage mourra. C’est donc une notion à prendre en compte, d’autant plus si l’une de vos unités vous a coûté cher et que vous souhaitez la conserver. Certaines cartes vous proposeront d’ailleurs de retirer des jetons âge.

Les contes papier, une vraie épopée stratégique

Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales 2

Comme vous avez pu le voir, ce que nous venons de vous décrire contient de nombreuses mécaniques. Si chaque mécanique mise bout à bout l’ensemble peut paraître un peu complexe, il faudra quelques parties pour véritablement comprendre les différents enjeux du jeu. Paper Tales fait clairement partie de ces jeux qui demandent à être joués et rejoués pour être compris, où l’on va au fil des parties commencer à développer nos stratégies, nos plans de bataille. Difficile alors de ne pas citer un 7 Wonders qui propose cette progression par l’expérience. Mais là où Paper Tales et 7 Wonders se différencient, c’est bien dans le système de draft. Là où 7 Wonders met en place son système dans une utilisation immédiate de cartes, Paper Tales joue différemment, car le choix des cartes aura un impact sur un plus long terme. On choisit moins les cartes en réaction ou en conséquence de ce qui a été joué mais en prévision.

L’interaction du jeu s’en trouve du coup améliorée car en plus des phases de guerre, la phase de draft de cartes donnera lieu à des moments où l’on s’enverra des petites piques pour avoir piqué la carte convoitée par notre voisin. Dommage par contre de se retrouver avec le même système de combat que 7 Wonders, on aurait aimé que le jeu aille encore plus loin dans le renouveau de la formule. Le système d’âge compense cependant très bien cet aspect tant il peut sembler secondaire jusqu’au moment où on perdra notre carte fétiche. Une autre bonne idée est d’avoir mis en place les même bâtiments pour tous les joueurs. Cela permet ainsi de pouvoir comparer les stratégies et ordres de construction des autres, pour les imiter ou les contrer, afin d’établir au fil des parties des combinaisons de plus en plus puissantes.

Et nous en avons pas parlé, mais en plus de tout cela, Paper Tales est un jeu qui est simplement sublimé par ses visuels. Les cartes sont sublimes, empruntant un rendu papercraft du plus bel effet. On est véritablement transporté dans cet univers fantasy où ogres et chevaliers se côtoient. Le jeu en reste en plus ergonomique car il demeure classique dans sa mise en page, permettant aux cartes de rester lisibles par tous.

Pour qui s’adresse Paper Tales ?

Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales 1

Qu’on le dise tout de suite, Paper Tales n’est pas un jeu que l’on recommandera à un nouveau venu dans le jeu de société. Le jeu demande pour le coup un vrai apprentissage et se fait savourer au fil des parties. Par contre, si vous souhaitez un bon jeu de draft et de stratégie et que vous avez déjà fait le tour d’incontournables du genre comme 7 Wonders, Paper Tales est alors un jeu que l’on ne peut que vous conseiller. L’extension est d’ailleurs également à conseiller, notamment pour l’ajout du mode solo plutôt bien pensé avec les évolutions de notre adversaire au gré des cartes.

Acheter Paper Tales sur la boutique Philibert

Promo
Paper Tales - Version francaise - Acheter sur Amazon
Jouet - Catch Up Games
- 0 29,30 EUR

Paper Tales est un excellent jeu. Avec ses mécaniques qui présentent autant de similitudes que de nouveautés avec ses pairs, il en est une excellente alternative à un 7 Wonders que vous auriez beaucoup trop poncé au fil des années. Une vraie belle surprise !

Le Meuble à Jeux #12 : Paper Tales 4

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
7 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp