EVO 2018 : les nombres définitifs de participants par jeu dévoilés

EVO 2018 : les nombres définitifs de participants par jeu dévoilés

Pas la meilleure des années...

L’EVO 2018 se tiendra à Las Vegas du 3 au 5 août. Outre du beau jeu et des annonces, il est intéressant de suivre le plus important tournoi de jeux de combat au monde pour comprendre l’évolution du genre.

Tout le monde descend

  1. Dragon Ball FighterZ – 2530 (Nouveau)
  2. Street Fighter V: Arcade Edition – 2421 (En 2017 : 2622)
  3. Tekken 7 – 1504 (En 2017 : 1278)
  4. Super Smash Bros. for WiiU – 1303 (En 2017 : 1515)
  5. Super Smash Bros. Melee – 1302 (En 2017 : 1435)
  6. BlazBlue: Cross Tag Battle – 1148 (BlazBlue: Central Fiction en 2017 : 499)
  7. Guilty Gear Xrd: Rev 2 – 621 (En 2017 : 827)
  8. Injustice 2 – 356 (En 2017 : 883)

On constate qu’en dehors de Tekken 7 et des nouveaux, tout le monde perd des joueurs. On ne connait pas encore le nombre total de participants mais cette édition 2018 devrait décevoir. Surtout après une année 2017 déjà marquée par le déclin.

Top 1

Commençons par le choc de la première place. L’EVO donne ce genre de statistiques depuis l’édition 2012. Et c’est la première fois que le Street Fighter du moment n’est pas en tête. Street Fighter V avait battu tous les records lors de sa sortie en 2016 avec 5102 compétiteurs, avant de rapidement descendre 2622 l’année suivante. Si la communauté avait laissé le bénéfice du doute à Capcom et sa stratégie esport au début, cette confiance a rapidement disparu. Malgré un jeu qui a bien su s’améliorer depuis ses débuts. L’Arcade Edition ne lui a pas donc pas permis de remonter la pente.

La finale sera d’ailleurs l’occasion idéale de montrer du gameplay de G, le prochain personnage du Season Pass 3, l’avant-dernier avant Sagat. Street 5 laisse donc sa place à celui qui avait déjà réussi à prendre celle de Marvel Vs. Capcom. Marvel Vs. Capcom 3 et sa version Ultimate ont longtemps été les princes de l’EVO avant le retour de Smash. Vu l’échec commercial d’Infinite, il n’est pas très étonnant de voir la sensation Dragon Ball FighterZ s’imposer.

Bros. ennemis

Le dinosaure Super Smash Bros. Melee sort pour la première fois du podium depuis son retour en 2013, tout comme sa dernière suite en date. Chaque année, il y a une petite guerre avec le rival Smash Wii U pour la deuxième place. Les fans de l’épisode GameCube ont longtemps espéré repasser devant pour cet EVO 2018. L’organisation donne en effet régulièrement des classements et Melee dominait largement. Seulement voilà, comme pour l’autre grand tournoi américain CEO, l’annonce de la présence de la démo d’Ultimate a dopé les inscriptions de Smash 4 dans les dernières semaines. La version Wii U l’emporte donc avec un maigre participant supplémentaire.

Les anciens pourront se consoler en se disant que cela veut aussi dire qu’ils ont perdu moins de monde. La présence de deux jeux de la même série et leurs statistiques aussi proches peuvent laisser penser qu’il y a beaucoup de recoupement entre les deux. C’est en réalité faux. Il y a quelques semaines lors du CEO, seuls 8% des joueurs de Melee ont également participé au tournoi Wii U. Soit autant que ceux qui ont aussi fait un tour du côté de Dragon Ball ou Street Fighter Third Strike.

L’année Arc System Works

EVO 2018 : les nombres définitifs de participants par jeu dévoilés

Le studio Arc System Works parvient à atteindre à faire tomber deux symboles cette année. En plus de déloger pour la première fois Street Fighter du trône grâce à Dragon Ball FighterZ, il s’agit du seul studio qui a réussi à avoir trois jeux représentés depuis 2013. Même si ce point peut être contesté à la fois par Nintendo et par Namco sur l’édition 2016 (selon à qui ont attribue Pokkén et Smash Wii U développés par Namco pour Nintendo). Si l’on s’en tient à la période couverte par les données, seuls Super Smash Bros for Wii U et Street Fighter V avaient réussi à attirer plus de 1000 participants lors de leur année de sortie.

Catégorie à laquelle on pourrait rajouter King of Fighters XIII et Tekken 7 si on prend en compte leur sortie console. Arc System rejoint ce cercle avec non-seulement Dragon Ball FighterZ mais aussi BlazBlue: Cross Tag Battle. Le report des joueurs Persona 4 Arena Ultimax et Under Night In-Birth EXE:Late[st] y est peut-être pour quelque chose. Le succès surprise de ce crossover a même poussé les organisateurs à réfléchir sur la possibilité de rallonger la durée des matchs dès les quarts de finale pour faire plaisir au public visiblement présent. Même Guilty Gear se paie le luxe d’être présent pour la quatrième année consécutive avec cette fois-ci Xrd Rev 2, fait assez rare hors Street, Smash ou Tekken pour être souligné.

Iron Fist

Tekken 7 aussi fête sa quatrième présence. Pas mal pour un jeu qui n’était disponible que sur borne d’arcade au Japon avant le 2 juin 2017. Preuve que le jeu marche bien, non seulement il confirme son record surprise de l’an dernier mais il parvient même à le battre. C’est d’ailleurs le seul titre présent l’an dernier qui connaît une progression. Sa finale devrait d’ailleurs permettre de découvrir de nouveaux DLC à moins que Bandai Namco ne préfère axer sa communication sur Soul Calibur VI.

Bon dernier du classement, on retrouve Injustice 2 qui pourrait quasiment être qualifié de régional de l’étape puisqu’il s’agit du seul jeu développé aux États-Unis. Mais cette spécificité ne s’applique pas qu’à sa création puis qu’il est aussi de loin celui qui a le moins de joueurs étrangers et de pays représentés. NetherRealm Studios pourrait très bien dévoiler un nouveau Mortal Kombat s’il tient leur rythme habituel (Mortal Kombat, un an de soutien, Injustice sur le même moteur, un an de soutien, Mortal Kombat,…).

On peut donc retenir de cet EVO 2018 que le genre du jeu de combat n’est pas dans sa meilleure phase et aurait bien besoin de sang neuf. Ce que Dragon Ball FighterZ n’a pas réussi à apporter à lui tout seul. Les sorties de SNK Heroines: Tag Team Frenzy, Soul Calibur 6, Super Smash Bros. Ultimate et Dead or Alive 6 pourraient donc bien inverser la tendance. De son côté Capcom confirme ses difficultés dans le genre, tandis qu’Arc System Works prouve qu’il règne en maître. Mais tout ceci n’est que la première manche du combat puisqu’il y aura ensuite l’étape de l’analyse de l’audience des streams à prendre en compte.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
7 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp