Aperçu The Netrunner Awaken1ng – Un baptême du pare-feu plaisant mais exigeant

Membre Actugaming.net

Par

Filer à toute vitesse au sein d’un environnement virtuel rempli de cubes sur fond de musique électronique, c’est le concept de The Netrunner Awaken1ng, la production du petit studio Cube Overflow représenté par Alexys Dussier. Ce titre, retrouvé au cours de la quatrième édition de l’AG French Direct, et qui n’est pas sans rappeler un certain Cyber Hook dans l’esprit, prend la forme d’un jeu de parkour en vue à la première personne, porteur d’un gameplay conçu pour être dynamique et fluide.

Grâce à sa version de démonstration disponible sur Steam, nous avons pu toucher du bout des doigts cette aventure au sein de la Matrice. Accrochez-vous, patience et skill sont de mise.

Conditions d’aperçu : Nous avons joué pendant 3 heures à la démo Steam de The Netrunner Awaken1ng, histoire de déverrouiller tous les paliers des trois niveaux proposés.

Hacker au vert

The netrunner awaken1ng preview screenshot 2 1

En 2143, dépassée par un réchauffement climatique qu’elle n’a pu contrôler, l’humanité a trouvé refuge dans l’Arche, un vaisseau errant indéfiniment dans l’espace. Désormais, les humains vivent perpétuellement dans la Maille, une simulation informatique où la multinationale CRINM possède toutes les informations de chaque individu. Mais les [email protected] se regroupent afin de la renverser et de redonner sa liberté à chaque individu. Parmi leurs membres, les Netrunners s’occupent d’infiltrer des points vitaux du système pour y récupérer des datas, nécessaires au piratage des zones sensibles suivantes, avec comme cible finale le Dreambreaker.

On incarne Ema Etlover, une nouvelle recrue initiée par Morgensoul, à travers les trois niveaux que nous permet d’essayer la démo. Après avoir complété le tutoriel et découvert rapidement les mouvements, on fait connaissance avec le tout premier niveau. La volonté de Cube Overflow de proposer un gameplay vif se remarque rapidement, ainsi que le minimalisme graphique souhaité. Entourée de lignes de codes vertes à la Matrix, l’intégralité des environnements se constitue de cubes multicolores assemblés à la main sous la forme de multiples structures, jointes procéduralement.

Si la plupart des cubes n’ont pas de propriété particulière, certains peuvent nous tuer, tandis que d’autres nous font rebondir ou se désintègrent à notre contact. Il faut donc bien faire attention où l’on met les pieds. Cette succession de blocs constitue notre terrain de jeu, sur lequel on passe notre temps à sauter, courir sur les murs ou encore grimper. Le tout se fait sous une musique électro-techno des plus motivantes, de quoi suggérer l’un des maîtres mots de The Netrunner Awaken1ng : la vitesse.

Mémoire vive

The netrunner awaken1ng preview screenshot 7 2

Sans aucun doute, le titre de Cube Overflow drague les speedrunners dans l’âme et les amateurs de rapidité d’exécution. Très vite, on nous initie au pouvoir du dash, qui a lui seul transforme les runs, et on accède aussi peu de temps après au grappin. Celui-ci permet de s’accrocher à n’importe quel cube visible, permettant de traverser une très grande distance.

Ces pouvoirs, parmi d’autres, nous sortent parfois de situations mal engagées et nous font gagner du temps, mais ils nécessitent naturellement un délai de rechargement, sinon ce serait trop facile, n’est-ce pas ?

Aller vite n’est pas simplement une question de démonstration de skill, puisqu’après avoir accompli le minimum de distance requis pour passer à la suite, une sorte d’antivirus se rapproche de nous et désintègre les cubes. Progresser rapidement au sein d’un stage représente aussi une manière d’accéder plus facilement à la suite du jeu.

Dans The Netrunner Awaken1ng, les niveaux se débloquent d’une manière très originale. On nous demande de « hacker » l’accès au niveau en rentrant, sous forme de code, la solution à une énigme. Des indices sont donnés en fonction des paliers atteints lors du stage précédent. Ces étapes correspondent à des portions de niveau, que l’on atteint donc après avoir franchi une certaine distance.

Ainsi, plus on va loin dans un niveau, plus on débloque de paliers, et plus l’énigme devient facile à résoudre, au point d’avoir même carrément la réponse si l’on atteint le maximum d’indices. Mais l’investissement demandé pour rejoindre le palier final reste assez important. Cette manière de progresser installe alors une balance intéressante entre tenter de se creuser les méninges afin de trouver la réponse, ou opter pour le try hard histoire de se donner toutes les chances.

Vers un éveil accompli ?

The netrunner awaken1ng preview screenshot 6 3

De cette manière, Cube Overflow encourage, autrement que par la simple volonté de se dépasser, à perfectionner nos runs. Dans la démo, il faut savoir que les énigmes restent tout à fait abordables avec très peu d’indices, mais on imagine sans peine qu’à force de progresser dans la version finale, les choses finissent par se corser. Notez que quelques surprises vous attendent lorsque vous atteignez le palier final de certains niveaux, et que même si l’on a passé ce point, la run continue jusqu’à ce que l’on tombe ou l’on meure. Une joie pour les amateurs de scoring.

Maintenant, la démo du jeu de parkour laisse entrevoir quelques faiblesses. On distingue par exemple un certain manque de sensations manette en main. Bien qu’il y ait des feedbacks visuels, courir sur un mur a du mal à se faire ressentir.

De la même manière, lorsque le fait d’être sur une plateforme ou non ne tient qu’à un cube, on peine à être sûr d’où se trouve nos pieds, dans le feu de l’action. Le saut fait preuve quant à lui d’une certaine rigidité, et ce malgré la présence d’un nuancier voué à apporter un peu de souplesse.

Côté contenu, nous avons eu l’occasion de tester deux types de niveaux : la course infinie, qui a été abordée un peu plus haut, et la Sonde. Au sein de cette dernière, on tourne autour d’une zone délimitée dans laquelle on doit trouver des fragments de data, avant la fin du temps imparti. À certains moments, on se retrouve dans de tout petits espaces pour débusquer ces fragments, et la lisibilité en prend un petit coup avec quelques problèmes d’orientation, notamment en raison de cette omniprésence de cubes quasi identiques.

Enfin, on imagine aisément que l’aventure se dotera, dans sa version définitive, de davantage de types de niveaux, de pouvoirs et de mécaniques. C’est en tout cas une condition primordiale afin de ne pas tomber dans une répétitivité qui, couplée à une très probable difficulté de plus en plus accrue, risquerait de nous sortir de sa matrice.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

The Netrunner Awaken1ng nous avertit clairement sur ses ambitions en se destinant aux acharnés de plateforme et de challenge. Tout au long des niveaux générés procéduralement à chaque essai, le gameplay mise à fond sur la rapidité d'exécution combinée à l'usage d'une palette de pouvoirs variés, avec une grosse empreinte die & retry. Pour l'heure, on attend de voir si le jeu arrivera à ne pas nous lâcher en cours de route en cas de challenge rapidement trop corsé et s'il parviendra à renouveler intelligemment ses mécaniques ainsi que son level design au fil de la progression. Mais la frénésie est là et l'envie de mieux faire à chaque essai parvient à nous habiter.

Fauchinou
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.