Gamescom 2017 : Epic Loon, un jeu de plateforme indépendant qui dépoussière votre magnétoscope

Lors de cette gamescom 2017, nous avons essayé pas mal de jeux indépendants français. Epic Loon, un jeu de plateforme en coop, est l’un d’eux. Avec son atmosphère rappelant les années 80/90, il remet notamment au gout du jour les fameuses VHS.

Comme dirait Aznavour : “Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre”. On parle ici des films en VHS qui donnent la toile de fond d’Epic Loon, un jeu de plateforme très axé sur le coop et le versus.

Jouable jusqu’à 4, le mode histoire vous embarque dans la chambre de Joe qui voit tous ses meilleurs films pris d’assaut par des aliens envahissants. Il va donc choisir ses longs-métrages les plus dangereux et les plus terrifiants pour tenter de les éliminer. Ce sont justement ces petites créatures que le joueur contrôle. Nous sommes transportés dans 4 films, ou plus exactement 4 parodies de films cultes facilement reconnaissables des années 80/90 : Jurassic Park, Alien, Dracula, et Godzilla.

Le marathon cinéma

Epic-loon-02

Nous devons donc traverser plus de 350 niveaux seul ou en coop pour débloquer tout le contenu multi. C’est l’occasion d’admirer le style noir et blanc et les différents effets qui nous mettent dans l’ambiance (un effet écran cathodique, les bandes blanches, le rembobinage…). Les contrôles sont simples mais le gameplay est particulièrement exigeant. Il faut donc transformer votre alien en flaque et ensuite appuyer au bon moment dans la direction du petit curseur en mouvement pour sauter. C’est peu, mais le level design permet quelques subtilités dans le gameplay.

Notre œil a surtout été attiré par le mode versus. Le but est donc d’arriver le plus vite possible au portail de fin de niveau avant vos adversaires. De nombreuses options peuvent être activées comme un système de distribution de points à la Mario Party ou encore le choix des VHS. Pour résumer, le principe est complètement fou dans la mesure où les derniers à ne pas avoir fini le niveau seront plus en difficulté que les premiers. Ce côté un peu hardcore et déjanté rend la chose étrangement amusante surtout que les niveaux s’enchaînent vite. Mais même les plus mauvais (comme se fût le cas pour moi qui jouais pour la première fois contre les créateurs) ont une chance puisque des malus aléatoires sont distribués périodiquement sauf pour le dernier donc. Il est même possible de tirer sur vos amis qui galèrent à certains moments.

Le plaisir de s’enfoncer entres amis

Epic-loon-03

Les speedrunners pourront aussi s’en donner à cœur joie avec un mode dédié et différents classements. Pour finir, un mode hardcore (qui porte vraiment bien son nom pour le coup) vous fera suer avec une accélération maximale permanente. De plus, en cas de mort il faut recommencer la VHS. Les gars de chez Macrales Studio nous ont même confié qu’il y aurait peut-être une petite surprise si quelqu’un termine ce mode à 100%.

Justement, Epic Loon en fût aussi une bonne, et particulièrement son mode versus même si ce sont évidemment les personnes ayant baigné dans les années 90 qui seront le plus attirés par ce jeu de plateforme indépendant. On attend Epic Loon en fin d’année sur PC/PS4/Xbox One.