Test Mortal Shell The Virtuous Cycle : notre avis sur les nouveautés de ce DLC

mortal shell virtous cycle key art 1

Pile poil un an après sa sortie, Mortal Shell revient avec un premier DLC intitulé The Virtuous Cycle. Annoncé en juin dernier, celui-ci comprend un nouveau mode rogue-like ainsi qu’une nouvelle shell et arme. Après un premier test du jeu où l’on relevait comme premier problème un contenu plutôt léger du jeu, il est normal d’espérer que cette mise à jour arrondisse les angles autour de ce problème.

Playstack, l’éditeur du titre, a alors lancé une campagne durant laquelle le DLC est gratuit les cinq premiers jours de The Virtuous Cycle. Cette période maintenant finie, voyons si Mortal Shell bénéficie réellement de cette mise à jour et ce que cette dernière ajoute à l’expérience de jeu.

Condition de test : Nous avons joué à Mortal Shell : The Virtuous Cycle sur une PS4 standard. Le test a été réalisé après 8 heures et demi de jeu ce qui nous a permis dans un premier temps de récupérer la nouvelle shell et de débloquer ses talents. Mais nous nous sommes surtout aventurer plusieurs fois dans le nouveau mode rogue-like du jeu qui est l’attraction phare de ce DLC.

Du nouveau mais du mieux ?

mortal shell the virtuous cycle test image 1 2

Parlons tout d’abord de la nouvelle shell, Hadern, et de l’arme inédite : la Axatana. Cette shell n’est pas tout à fait inconnue des joueurs puisqu’il s’agit du boss récurrent qui apparaît lors de l’intro et l’obtention des différentes armes du jeu. Toutefois, puisqu’elle est maintenant jouable, elle possède elle aussi des caractéristiques et des compétences qui lui sont propres. Et, il faut bien le dire, les compétences de cette dernière sont plutôt un cran au-dessus des autres.

En effet, une mécanique un peu propre et intéressante de cette nouvelle Shell consiste pour chaque emplacement de compétence de choisir entre plusieurs talents ou bonus. Il peut par exemple sélectionner n’importe laquelle des compétences de chacune des autres shells pour se l’approprier. Si l’on ajoute à cela le fait que les autres compétences propres à la shell sont bien supérieures, cela crée un déséquilibre entre cette shell qui peut se montrer bien plus efficace que les autres.

Pour la nouvelle arme, le constat est un peu similaire. L’Axatana est une double épée qui peut, à n’importe quel moment, se transformer en hache à deux mains. Cette possibilité lui offre alors deux sets d’attaques avec une arme plus destinée au combat rapide face à un individu unique, tandis que le mode hache est plus adapté aux attaques de zone. Toutefois, la supériorité de l’Axatana par rapport à ses congénères ne se limite pas seulement à ça.

Pour rappel, chaque arme du jeu possède deux techniques spéciales qui sont exécutables en dépensant deux jauges de résolution. La dépense de ces jauges permet de ne pas abuser de ces techniques puisqu’elles permettent d’être invulnérables durant leurs exécutions. Toutefois, la capacité de se transformer en hache ou en double épée de l’Axatana n’a aucun coût et rentre pourtant dans cette catégorie. On peut donc abuser de cette technique pour accumuler sans limite les frames d’invulnérabilité au corps-à-corps. Difficile de savoir si c’est volontaire ou si cela sera corrigé.

Et le mode rogue-like ?

mortal shell the virtuous cycle test image 5 3

Pour résumer ce nouveau mode de jeu, il prend une forme assez similaire à la campagne. On arpente les différentes zones du jeu afin de défaire les boss de chaque zone et progresser dans la prochaine. Toutefois, quelques règles diffèrent. Des autels sont répartis dans ces endroits et offrent différents bonus avec plusieurs niveaux de puissance ou de rareté au personnage. Enfin, ces derniers sont incontournables puisqu’ils permettent d’obtenir des items nécessaires à la progression du joueur.

De plus, à l’instar d’un rogue-like la mort du joueur est définitive et il est possible à chaque début de cycle de faciliter la run en s’octroyant des améliorations permanentes qui augmentent la probabilité d’obtenir des bonus, appelés instincts, de qualité supérieure. Et il faut dire que les mécaniques de ce mode de jeu sont plutôt sympathiques et addictives. Les récompenses entre deux tentatives sont intéressantes à obtenir et plutôt abordables afin de progresser rapidement. On gagne en expérience et confiance à chaque run et on a plaisir à voir les fruits de nos essais précédents se répercuter sur la run actuelle.

Cependant, quelques défauts assez importants demeurent. La première concerne la génération procédurale qui n’est que peu poussée et n’impacte pas réellement les parties. De plus, ce nouveau mode n’offre ni nouveaux boss, ni nouveaux ennemis, ni nouveaux lieux. Ce qui est un peu dommage au vu du contenu un peu léger du titre. Il est également dommage que l’expérience du jeu soit désormais scindée en deux entre la campagne et ce mode rogue-like.

Toutefois, celui-ci permet de développer un peu le lore du jeu en introduisant Hadern ainsi qu’un nouveau protagoniste et en détaillant un peu les rôles que ces deux personnages entretiennent dans ce monde. La durée de vie s’en trouve aussi garnie en offrant un challenge corsé mais relevable. On peut également plaisanter sur la pléthore de luths disponibles via cette extension. Finalement, il faut aussi apprécier le prix de l’extension fixé à 6,99 € ainsi que la pléthore de nouveaux luths introduits dans ce DLC.

Des imperfections et bugs toujours présents

mortal shell the virtuous cycle test image 3 4

Comme dit précédemment, cela fait un an depuis la sortie de Mortal Shell, il est donc dommage de constater que des inconvenances ou bugs persistent. Abordons tout d’abord les soucis inhérents à la version PS4. Entre chargements longs, saccades, chutes de FPS, textures non affichées ou même des ennemis qui n’apparaissent que trop tard, ces limites techniques sont certes nombreuses et restent un minimum fréquentes. Toutefois, le titre souffre aussi de nombreux bugs ou problèmes pouvant impacter l’expérience de jeu et ce, sur n’importe quel support.

En effet, il nous est déjà arrivé de rester bloqués sur un menu ou de tout simplement ne plus pouvoir attaquer avec certaines touches de la manette qui ne répondent plus. Enfin, on peut également déplorer que durant une séquence vidéo de transition de zones, les ennemis puissent attaquer sans que le joueur ne puisse se défendre puisqu’il n’est momentanément plus en contrôle de son personnage.

Pour conclure, The Virtuous Cycle ne réinvente pas la roue en offrant un mode rogue-like réutilisant les mêmes ennemis et décors que la campagne. Seules la génération procédurale et les nouvelles règles et mécaniques du mode rogue-like viennent modifier l’expérience. Toutefois, il faut reconnaître que l’acquisition des bonus permanents, via le portail runique, ou relatifs à une partie, via les autels, est plutôt addictif. Cette mise à jour ne vient pas garnir le contenu déjà mince de Mortal Shell mais offre un second pan du jeu sympathique à découvrir pour pas trop cher.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.