Gamescom 2017 : On a joué à Surviving Mars, notre aperçu pointu sur ce city builder

Sur le stand de Paradox Interactive lors de notre tour à la gamescom 2017 à Cologne, nous avons pu poser nos mains sur un nouveau city builder se déroulant sur Mars, et se nommant Surviving Mars.

Les city builder, il y en a une tripotée qu’on se le dise, mais Surviving Mars a la particularité de nous emmener directement sur Mars. Et il est donc temps de vous donner notre premier ressenti en ce qui concerne ce jeu, qui s’annonce assez complet.

Un côté personnalisation des parties agréable

Surviving-Mars-2

Juste avant d’arriver sur le gros côté survie et city builder qui nous attend de pied ferme dans Surviving Mars, il faut savoir qu’il y a un côté personnalisation pas réellement déplaisant. En cliquant sur new game, vous pouvez choisir différentes choses. La première est tout simplement le type de mission, dont la difficulté peut varier sensiblement. Elle va de facile à difficile, tout ce qu’il y a de plus classique. En tout cas, qu’on soit clair, le choix est d’ores et déjà présent et pourra sûrement contenter les novices du genre, comme les fans hardcore de city builder.

La deuxième spécificité qui arrive, c’est tout simplement le profil du commandant, c’est-à-dire vous-même. Effectivement, on pourra tout simplement choisir sa propre spécialisation que ce soit ingénieur, botaniste et j’en passe. Egalement, il sera aussi possible de choisir son propre logo, et il sera également possible de pouvoir choisir visiblement sa propre histoire au niveau de son mode campagne. D’ores et déjà, rien que cette partie s’avère assez complète, et ravira certainement les joueurs c’est une certitude.

Ensuite, et avant d’arriver sur la partie gameplay, il y a également possibilité de choisir ce que l’on veut mettre dans le fameux cargo qui atterrira logiquement sur Mars. En somme, vous avez un certain nombre de kilos à respecter dans le cargo, mais également la monnaie. Vous pouvez prendre différents matériaux comme le métal en l’occurrence, mais également des vivres, des drones et j’en passe. Par la suite, tout ce qu’il y a de plus logique, il va falloir tout simplement choisir l’endroit où atterrir, et les possibilités nous ont paru assez immenses.

Un city builder assez exigeant mais qui s’avère fun

Surviving-Mars-1

Une fois arrivé sur la bonne terre ferme de Mars, il va falloir vous vous en doutez faire en sorte que la planète devienne vivable pour les êtres humains. Comme nous l’ont expliqué les développeurs présents sur place, il faudra véritablement tout faire petit à petit pour faire venir des humains sur Mars pour coloniser tout simplement la planète, et vous devrez en premier lieu tâter le terrain via des petits robots qui viendront récolter des ressources sur la planète rouge.

Cela prendra donc du temps pour tout construire certes, et sachez que comme tout city builder qui se respecte, il sera comme toujours possible de faire des pauses pour arrêter l’action, tout comme accélérer les choses si le tout va un peu trop lentement. Et en sus, qui dit city builder dit forcément pas mal de choses à construire pour accueillir ces bon vieux terriens sur Mars. En gros, et au fur et à mesure des ressources que vous ramassez, vous pourrez construire des pompes à eau, oxygène, ainsi que des dômes, vous donnant la possibilité d’accueillir des humains, et tout simplement d’y vivre.

Avec son mélange de survie et de city builder, Surviving Mars pourrait s’imposer comme un titre de gestion et survie à posséder l’année prochaine !

Autre subtilité que nous ont montré les développeurs, c’est la possibilité de faire venir d’autres habitants de la Terre via des cargos. Vous aurez même la possibilité de filtrer les profils que vous ferez venir sur la Terre en passant du statut juridique, en passant par son métier que sont botaniste, mécanicien et j’en passe. Cela vous coûtera également des ressources pour les faire venir et une fois cela fait, vous devrez veiller à leur confort. Pour cela, il faudra forcément construire des bâtiments de distraction comme des casinos, ou bien encore des écoles, des bâtiments pour y habiter, et pleins d’autres joyeusetés.

Il faudra donc veiller au confort de la population bien entendu, et sachez que dans Surviving Mars, il faudra également survivre en plus de construire votre nid douillet petit à petit. Effectivement, des événements aléatoires surviendront parfois, en l’occurrence des tempêtes de sable. Cela aura pour conséquence de vous détruire du matériel, comme par exemple les fameuses pompe à eau et oxygène, qui vous servent à survivre dans le dôme prévu à cet effet. Il faudra par conséquent gérer ces petits événements pas très sympathiques, et force est de constater que le soft est très complet sur ce point-là, tout comme l’aspect construction qui nous a diablement surpris par sa précision chirurgicale, car il y a globalement un paquet de choses à construire, jusqu’à carrément s’y perdre qu’on se le dise. Dernière chose à savoir, Surviving Mars se dotera aussi d’un mode tutoriel, histoire d’aider les novices des city builder, ce qui n’est pas plus mal au final.

Surviving Mars, un gros potentiel en vue !

Au rayon des city builder, même s'il n'a pas trop fait parler de lui à la base, Surviving Mars pourra très certainement s'avérer comme être un bon petit jeu sur cette bonne vieille planète rouge. L'interface semble en soi assez intuitive tout comme l'aspect construction, très clairement colossal de par ses possibilités immenses. On notera également toutes les petites subtilités de gameplay comme la gestion du moral de nos futurs habitants de Mars, ou bien encore les événements aléatoires pour vous embêter dans votre tâche de colon. Pour un premier ressenti, tout semble être réuni pour faire de Surviving Mars un city builder complet, sympathique, et agréable techniquement parlant. Rendez-vous en 2018 pour sa sortie sur PC, PS4 et Xbox One.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

La note Bamboo
Actugaming Panda