Gamescom 2017 : On a joué à Battletech, notre aperçu sur ce X-COM like dans l’univers des mechas !

  • PC

A la gamescom 2017,  nous avons aussi fait un petit tour sur le stand de l'éditeur Paradox Interactive afin d'avoir un petit aperçu d'un certain jeu stratégique qu'est Battletech.

Issu de base d’un jeu de plateau, Battletech sort également en jeu vidéo en 2018 sur PC, PS4 et Xbox One, et voyons si ce XCOM like dans l’univers des Mechas nous a laissé une assez bonne impression après notre passage à la Gamescom.

Du jeu de plateau en jeu vidéo

battletech-2

Auparavant en jeu de plateau créé en 1985 qui n’a finalement pas si bien fonctionné que cela en France du moins, Battletech arrivera bel et bien en jeu vidéo et ce, notamment grâce à un Kickstarter réussi beaucoup plus qu’avec brio. Avec plus de 2 785 537 millions récoltés sur 250.000 $ demandés seulement, le soft arrivera finalement bel et bien en 2018.

Juste avant d’avoir pu en avoir un aperçu concret, les p’tits gars de Harebrained Schemes, à qui l’on doit notamment la sympathique franchise Shadowrun, nous ont fait un léger topo du soft, qui s’est doté récemment d’une mise à jour au niveau de sa version bêta, accessible pour les personnes qui ont contribué notamment au Kickstarter du soft.

Autre information concernant le soft, le titre débarquera pour courant 2018 sur PC, et nous ne savons pas en revanche si une bêta publique sera de la partie pour Battletech. Ce que l’on espère évidemment, car cela pourrait permettre aux joueurs de découvrir ce jeu de stratégie qui nous a semblé solide en terme de gameplay. D’ailleurs, il est à savoir que nous ne savons pour le moment pas de quoi il en retournera autour de l’histoire de Battletech, les développeurs étant resté discrets concernant le mode campagne du titre.

Du combat stratégique avec quelques subtilités intéressantes

Après une présentation assez concrète du jeu, nous sommes passés aux choses sérieuses, et nous avons pu voir un peu de gameplay pour Battletech. On nous a montré entre autres une simple mission, où nous devions tout simplement poutrer des méchas adverses. Première chose relativement plaisante que nous avons pu voir, c’est qu’il est possible de faire des dégâts sur des parties précises du corps du mécha. Effectivement, une fois que votre personnage arrive à se positionner devant son adversaire, ce dernier peut shooter sur ce dernier, et cela aura la particularité de lui faire du dégât sur des parties précises du mécha en question. Voilà donc une idée plutôt intéressante, et qui pourrait donc logiquement amener aux mechas ennemis d’avoir des dysfonctionnements sur l’une des parties les plus touchées, qui pourraient même devenir parfaitement inutilisables.

Outre ce côté technique qui devrait être clairement présent, Battletech adopte aussi un côté jeu de plateau qui marche plutôt bien. Un peu à la manière du jeu de plateau Battletech justement, chaque mécha aura des points d’actions que ce soit pour se déplacer, ou encore effectuer des attaques à distance comme au corps à corps, pour faire un maximum de dégâts chez l’adversaire. En sus, et au début de chaque mission ou via le mode escarmouche en l’occurrence, vous ne pourrez absolument pas voir où sont placés vos ennemis dès le départ ou du moins, assez approximativement comme dans un XCOM par exemple.

Battletech pourra certainement ravir les fans de mechas comme de jeu de plateau à sa sortie, et notamment avec son gameplay qui s’annonce tactique et complet.

Egalement, une personnalisation des divers méchas sera aussi de la partie via un système de Q.G. dans le titre. Cela avait d’ailleurs été montré lors de l’E3 2017, mais nous n’avons malheureusement pas pu voir cette spécificité plus en détails en compagnie des développeurs malheureusement. Néanmoins, les affrontements paraissaient clairement très tactiques, et dommage une fois encore que nous n’ayons pas pu voir plus précisément tous les styles de classes qui seront présents dans le soft. Dernière chose qui nous a également plu, ce sont les statistiques en plein combat. En gros, en visant un ennemi en particulier et en fonction de la distance entre vous et l’adversaire, ou bien encore en fonction des statistiques de votre protagoniste, vous aurez plus ou moins de chance de toucher votre ennemi, en fonction du pourcentage de chance indiqué. Cela reprend un peu les mécaniques d’un XCOM certes, mais cette spécificité fait toujours plaisir à voir cependant. Aussi, vos ennemis comme vous-même avez aussi de grandes chances de pouvoir esquiver les attaques à distance ou de corps à corps, mais cela dépendra encore une fois des stats de votre personnage.

Pour terminer au niveau de l’interface, les amateurs de jeux de stratégie au tour par tour ne devraient sûrement pas être dépaysés c’est une certitude. Effectivement, vous retrouverez en bas de votre écran vos quatre protagonistes, ainsi que leurs différentes attaques que ces derniers peuvent effectuer. On retrouve en outre l’état de votre mecha à gauche de l’écran, ainsi que les actions effectuées à droite de l’écran. L’interface est en tout cas assez épurée qu’on se le dise, et il y a fort à parier que les joueurs pourront prendre un pied monstre sur ce XCOM like à la sauce mechas !

De la stratégie avec des Mechas, et pourquoi pas !

Battletech a-t-il concrètement une chance de reconquérir le coeur des fans du jeu de plateau, comme des joueurs qui ne connaissent pas forcément la licence en jeu de plateau ? Très franchement, oui. Alors si la session de gameplay fut plus que courte, ce que nous avons pu en voir nous a en globalité satisfait. L'aspect stratégie au tour par tour fonctionne parfaitement bien sur ce Battletech, et faire extrêmement attention aux dégâts qu'engendrent les parties du méchas est assez intéressante en soi. Alors bien évidemment, le soft n'invente rien car nous sommes encore une fois proche d'un XCOM, mais le soft parvient tout de même à garder à première vue sa propre identité, ce qui n'est en soi pas plus mal. L'aspect graphique, même si nous n'en avons pas parlé un peu plus haut, reste en soi assez correct tout comme le dynamisme des combats, pas trop vilain. Vous l'aurez compris, Battletech s'annonce ardu, tactique, et demandera certainement de la patience pour remporter la victoire tant les missions comme les parties en escarmouche peuvent facilement durer un peu plus d'une petite heure. Qu'on se le dise, nous avons plus que hâte de pouvoir poser nos petits doigts dessus dès 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp