Aperçu The Surge 2 : Une longue prise en main pour nous convaincre définitivement ?

The Surge 2 s'est de nouveau laissé approcher assez longuement, mais pour quel résultat ?

Lors d’un événement presse organisé par l’éditeur Focus Home Interactive, nous avons pu poser nos mains sur The Surge 2 durant quatre grosses heures sur la version PC. L’occasion de pouvoir jouer à l’introduction du soft, mais aussi aux deux premières zones, et un autre niveau plus avancé dans l’intrigue du titre.

Condition de la preview : Nous avons pu tester le jeu durant quatre heures sur la version PC, et nous avons bien évidemment joué au soft à la manette. 

Promo
The Surge 2 - Acheter sur Amazon
Focus - Jeu vidéo
- 21% 47,49 EUR

Une partie tutoriel et un éditeur de personnage dans The Surge 2

The Surge 2

Comme nous pouvions vraisemblablement nous y attendre, The Surge 2 nous donnera bien la possibilité de choisir son propre personnage en tout début de jeu. En effet, il était possible de choisir parmi 6 avatars masculins ou féminins et par la suite, de personnaliser le visage de notre héros à notre propre sauce. Même si nous sommes relativement loin d’un éditeur de personnage complet comme dans les Souls, ce dernier reste bienvenu. Cependant, cela reste quand même relativement limité dans le fond car on ne peut en définitive que modifier le visage du protagoniste.

Bref, une fois notre personnage créé, ce dernier se réveille dans une prison, soit deux mois après les événements de The Surge. Cette première séquence faisait office de didacticiel et nous permettait de nous faire la main sur les mécaniques de jeu. Bien évidemment, cette introduction nous a ensuite permis de gagner nos fameuses capacités de bases, les implants, et donc un accès à notre noyau d’énergie, déjà présent dans le premier opus.

On retrouve en somme toutes les bases instaurées dans le premier volet, et sachez que le soft se dotera d’une plus grande richesse dans les quêtes annexes. Il y en aura pas moins de 25 à réaliser, contre tout juste 5 dans le premier opus. Le titre nous fera aussi découvrir dans son scénario l’existence de plusieurs factions. Lors de la preview, nous avons entre autres rencontré les cultistes, ou encore le gouvernement qui tente bien évidemment d’étouffer l’affaire dans cette ville contaminée de Jericho City. Qu’on se le dise le scénario, sur le papier, semble bien plus sexy et captivant que le tout premier épisode car nous voulons vraiment savoir ce qu’il se trame dans cette ville, et surtout savoir ce qu’il s’est vraiment passé en deux mois après les événements chez CREO.

Plus ouvert, plus dynamique et plus touffu dans son gameplay ?

The Surge 2

Une fois le premier niveau dans la prison terminé, on peut commencer à visiter les moindres recoins de Jericho City, mais aussi du Port Nixon. La première chose qui frappe dans le bon sens évidemment ce sera le level-design. Dites au revoir aux vieux environnements industriels qui se suivent et ressemblent jusqu’à nous perdre, et bonjour aux décors plus variés, et qui offrent pour le coup quelque chose de plus cohérent et intelligent.

On pourra également apprécier un côté encore plus vertical dans la construction, avec la possibilité de débloquer des raccourcis à la manière d’un Souls, ou encore d’utiliser des ascenseurs magnétiques voire des tyroliennes, cependant indisponibles dans cette preview. On retrouve aussi ces petits raccourcis à débloquer de-ci de-là qui permettent d’avancer à tatillon sur chaque zone, un peu à la manière d’un Dark Souls, et déjà présents sur le premier volet de The Surge. En tout cas, la variété semble de mise comme on l’avait évoqué dans les précédentes previews du titre – à lire par ici et à cette adresse -, et c’est tout ce qui compte.

Côté gameplay, The Surge 2 n’est pas chiche du tout en bonnes idées pour se démarquer un peu plus significativement du premier volet. D’ores et déjà, dans le feeling des combats, ceux-ci ont gagné non seulement en souplesse, mais sont aussi beaucoup plus pêchus. Les chorégraphies des combats sont mieux exécutées que chez son prédécesseur, tout comme trancher les différents membres de nos ennemis via des petits ralentis franchement appréciables. Nous avons pu observer notamment de nouvelles armes, armures, mais également des dégâts élémentaires, ce qui apporte un véritable plus à cette suite, pour notre plus grand bonheur en matière de quantité et de qualité.

Deck 13 a également peaufiné son gameplay dans la jouabilité, car nous pouvons désormais parer, mais aussi effectuer des contres au bon moment. En restant appuyé sur RB et en choisissant la bonne direction où l’ennemi va frapper, vous pouvez réaliser un contre et l’étourdir. Si cette feature reste pratique, on attend de voir si elle ne sera pas corrigée en fonction du timing, parfois trop serré pour réaliser un contre avec perfection.

Néanmoins, on retrouve aussi une certaine technicité dans les combats, où il faudra scruter systématiquement notre barre d’endurance, qui se vide à chaque coup, sprint, parade voire esquive. La sélection des ennemis via le lock est lui aussi un peu moins fastidieuse que The Surge pour notre bon plaisir. En parlant de technicité des combats d’ailleurs, sachez que les boss devraient l’être tout autant. Sur la preview testée, nous avons pu affronter un boss relativement retord, et qui nécessitait d’avoir beaucoup de techniques, mais aussi d’un stuff conséquent. Franchement, si tous les boss de The Surge 2 sont agencés de cette manière, on signe tout de suite. On notera également une utilisation du drone plus poussée que le premier opus, car ce dernier pourra se doter de divers types de munitions pour mettre quelques adversaires au tapis, ou vous sortir de situations chaudes.

Une interface retravaillée, avec une composante online

Aperçu The Surge 2 : Une longue prise en main pour nous convaincre définitivement ? 1

Comme nous avions pu aussi le voir dans nos previews antérieures sur The Surge 2, le titre a subi un petit lifting sur l’interface. En sus de retrouver cette fois-ci la barre de vie, d’énergie et d’endurance tout en bas au centre de l’écran, toute l’interface du Q.G. médical ainsi que tout le hub général a subi un changement. Du coup, le tout est bien plus clair que The Surge premier du nom, tout en gardant les bases de ce dernier en matière d’upgrade, de crafting, et de récupération d’armes et de plans d’armures en tranchant l’un des membres de nos adversaires.

On peut également toujours améliorer notre noyau comme dans le précédent volet, ce qui donnera la faculté de pouvoir intégrer plus d’implants, voire de débloquer des emplacements vides pour mettre de nouveaux implants, si la capacité du noyau d’énergie nous le permet. D’ailleurs, une fois votre noyau d’énergie amélioré d’un niveau, vous pourrez améliorer via des points de compétences obtenus votre santé, énergie, ou votre endurance. Concrètement, cette suite made in Deck 13 fait tout mieux que le premier opus sur ce côté-là, et on s’y retrouve vachement mieux sur cette interface globale. Qu’on se le dise, les fondations instaurées dans le premier The Surge ont été juste sublimées dans le bon sens.

Décidément, le titre ne fait que gommer les défauts de son aîné, car celui-ci se dote désormais d’un système de boutiques, mais également d’une composante online. En effet, sur la version preview, nous avons eu accès à un Q.G. d’une faction, où nous pouvions tout simplement leur parler pour obtenir une quête annexe, voire acheter des objets ou équipements moyennant des pièces technologiques que l’on récupère en tuant des ennemis ou en fouillant un peu les zones. Voilà en somme qui règle aussi le problème d’entasser les équipements dans le premier volet, car il n’y avait absolument pas de boutiques dans le premier The Surge.

La composante online présente dans la preview était aussi de mise. Pour faire simple, il était possible de mettre des tags afin de préciser s’il y a un danger, d’indiquer la direction à prendre, ou de montrer s’il y a du loot pas loin. Les joueurs trouvant aussi une bannière posée par d’autres pourront également gagner quelques récompenses. Cela nous rappelle un peu Dark Souls finalement, et il se trouve que des joueurs morts verront leur corps contrôlé ensuite par l’IA, et arriver sur la partie des autres joueurs pour venir les hanter ou les traumatiser. Nous aurons là un système de PvP indirect en somme, et il faudra voir plus en détails comment cela sera tourné à sa sortie.

On finit en apothéose avec l’aspect graphique. The Surge 2 est un peu plus joli que le premier opus, indéniablement. Les décors sont eux aussi plus variés, il y a un peu plus de couleurs, c’est moins fade, et le titre était plutôt stable sur la version preview que l’on a testé. Mais version preview oblige, nous avons encore eu pas mal de bugs d’IA, des bugs étranges, et dont on ne doute pas qu’ils seront corrigés à sa sortie officielle. Mais dans l’ensemble, le soft tient la route techniquement, sans non plus être une claque.

Cliquez ici pour précommander The Surge 2 sur Amazon
Bien parti pour faire mieux que son aîné !

Quatre heures de jeu plus tard oui, The Surge 2 nous a effectivement conforté dans notre idée qu'il fait bien mieux que The Surge premier du nom sur pas mal d'aspects. En dépit d'une phase tutoriel un peu redondante, ce n'est qu'ensuite que l'on se rend compte de la richesse que nous offre The Surge 2. Le titre bénéficie d'un aspect plus ouvert, d'une construction plus claire, plus verticale et cohérente, avec surtout des combats d'adversaires et de boss plus techniques. Il est plaisant de voir que l'interface a été également revue pour offrir plus de clarté, et le système de boutique est plus que bienvenu pour faire le ménage dans notre inventaire doté parfois d'équipements useless. En somme, le jeu fourmille de nouveautés et améliorations qui ne font que sublimer l'expérience de jeu, et la difficulté est bel et bien de nouveau au rendez-vous pour les amateurs de Souls-like. Bon bien évidemment, nous avons pu rencontrer quelques bugs de-ci de-là, mais on fait confiance aux équipes de Deck 13 pour optimiser le tout. En tout cas, The Surge 2 s'annoncera très certainement comme un action-RPG à la sauce futuriste diablement excitant, qui sortira on le rappelle le 24 septembre prochain sur PC, PS4 et Xbox One.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp