Test Life is Strange : Before the Storm – Episode 3 : L’enfer est (vraiment) vide

Lifeisstrangebeforethestormepisde3

Square Enix nous propose le troisième épisode de Life is Strange : Before the Storm intitulé L’Enfer est vide. Cet épisode conclut aujourd’hui le prequel au titre original de Dontnod. Voyons ce que vaut cette conclusion.

Officialisé au cours de l’E3 2017, Life is Strange Before the Storm est un prequel à Life is Strange sorti en 2015. Il est d’ailleurs développé non plus par Dontnod Entertainment mais par Deck Nine Games et nous conte l’histoire de Chloé trois ans auparavant. Le second épisode, que nous avons testé à cette adresse, est sorti en octobre dernier et c’est désormais à sa suite et à sa conclusion de sortir sur nos consoles : L’enfer est vide.

Spoil : Avant de poursuivre, il est bon de préciser que l’on évoquera des événements du second épisode de Before the Storm. Si vous ne l’avez pas encore fait, il est donc plus que conseillé de ne pas continuer. Cependant, nous ne ferons qu’aborder rapidement les faits de ce troisième volet, donc vous pouvez continuer sans peur d’être spoilé pour celui-ci.

Une sombre révélation

Lifeisstrangebeforethestormepisde3-2

Les événements se déroulent donc directement après le second épisode et l’on se retrouve dans la demeure de la famille Amber, après les révélations de James Amber à propos de la mystérieuse femme aperçue lors des différents épisodes. Lors du précédent épisode, Chloé et Rachel débutait leur plan de fugue d’Arcadia Bay, mais ces révélations vont leur faire changer de projet. Ces événements ainsi que les futurs feront évoluer la relation déjà fusionnelle du duo. Pourtant, une bonne partie de L’enfer est vide se fera sans la présence de Rachel, une absence justifiée bien entendu par les événements que vous vivrez.

Avec un épisode d’une durée rallongée, près de trois heures au total, on serait en droit de se réjouir de pouvoir en apprendre plus sur les personnages et surtout voir avancer l’histoire. Le soucis principal de cet épisode est alors là, cette conclusion souffre d’un rythme en dent de scie. Là où la mise en scène pouvait être efficace, et les scènes rafraîchissantes, on se retrouve assez rapidement dans des situations pour le coup assez mal exploitées, ou sous-développées alors qu’elles avaient des possibilités d’évolution plutôt intéressantes.

Un des plus gros ratages de cet épisode sera tout de même une demi-heure entière où il sombrera totalement dans une dissonance narrative totale. Chloé rentre chez sa mère pour récupérer un objet quel a besoin. Elle commence par passer un coup de fil alors quelle aurait très bien pu le faire en dehors et donc faire aucun bruit pouvant éveiller des soupçons concernant sa présence. Notre héroïne ne cesse de répéter ne pas avoir à faire de bruit et croiser sa mère et David, mais décide quand même de prendre une douche, et en lieu de place de repartir par la fenêtre, décide de descendre par le salon et donc bien entendu, croiser les personnes qu’elle ne souhaitait pas voir. A aucun moment Chloé aurait réalisé tout ceci. C’est dommage de tomber dans un tel manque de cohérence, étant de plus une scène sans aucun impact pour la suite des événements.

Par la suite, vous partirez véritablement en quête du personnage mystérieux. Après la révélation de l’épisode précédent, vous chercherez à tout prix à rentrer en contact avec elle, quelque soit les conséquences pour Chloé comme pour Rachel. Cela donnera des scènes dynamiques, mais aussi moins enjambées, et plus centrées sur les dialogues.

L’enfer est vide… comme cet épisode

Lifeisstrangebeforethestormepisde3-3

Et lorsque le jeu ne part pas dans un manque de cohérence, l’ensemble des situations s’avèrent assez prévisibles. Arrivé d’ailleurs à la fin de la partie, on voit bien qu’au final aucun de vos choix effectués ont eu un impact dans l’ensemble de l’aventure. Difficile alors de s’accrocher à un jeu qui au final ne nous laisse jamais nous impliquer totalement par rapport aux actions de Chloé. La mécanique des dialogues insolents est encore moins utilisé qu’auparavant, et deviennent entièrement facultatif, pour donner au final la même conséquence. C’est dommage d’abandonner totalement la seule originalité de gameplay proposé dans le jeu. On voit clairement que sans la mécanique de retour dans le temps du jeu original, Life is Strange Before the Storm est au final un titre plutôt banal voir quasiment dénué d’intérêt ludique pur.

Et l’on ne parle pas de la conclusion de cet épisode, qui de par sa scène pré-générique, est un vrai aveu du studio, de n’avoir au final montré qu’une partie du spectre historique précédant les événements de Life is Strange. Ce qui est dommage car c’est peut-être au final ce qui nous est montré très rapidement en 3 minutes ce qui aurait pu constituer un arc narratif beaucoup plus passionnant que ce qui nous a été proposé lors de ce troisième épisode.

Après deux épisodes déjà en demi-teinte, l’équipe de Deck Nine Games essaye tant bien que mal d’apporter une conclusion satisfaisante à ce prequel. Malgré quelques moments particulièrement intenses, cet épisode trois souffre d’une construction en dent de scie et met aux oubliettes toutes les bonnes idées de ces prédécesseurs : la notion de rêves est toujours si peu présente et la mécanique insolence est devenue complètement facultative, tout comme les conséquences de nos choix qui auront finalement une importance moindre. Bref, dommage, puisque l’histoire peut tout de même se targuer de satisfaire les fans et apporter quelques moments de grâce avec la touchante relation entre Chloé et Rachel.

 

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp