ActuGaming : Revenus du site, situation et ambitions pour l’avenir + FAQ

ActuGaming : Revenus du site, situation et ambitions pour l’avenir + FAQ

On fait le point sur le site, en totale transparence.

Peut-être faites-vous partie des premiers lecteurs du site, ou peut-être que cela ne fait que quelques jours que vous nous suiviez. Dans tous les cas, vous êtes nombreux à nous poser régulièrement des questions sur les réseaux sociaux ou lorsque l’on se croise au travers d’un événement. Avez-vous des locaux ? Êtes-vous rémunérés ? L’équipe est-elle exigeante ? Combien de fois le chef a t-il pu partir au Bahamas avec l’argent des abonnés (ou profiter d’un tour en hélico ?) ? Prenez le temps de lire, installez-vous avec une boisson chaude, voici les réponses à toutes vos questions.

Genèse et ascension du site

Depuis la création du site, nous avons toujours été honnêtes avec nos lecteurs, nos partenaires et notre équipe. Malgré tout, bien que vous tenir au courant de chaque avancée prend du temps, faire le point sur notre projet, vous le présenter et en discuter avec vous, c’est quelque chose qui nous tient à cœur. Avant d’en savoir davantage sur notre situation actuelle, il reste nécessaire de vous parler de la genèse du site et où en sommes-nous. Si vous connaissez déjà notre histoire, passez donc au point sur notre situation.

ActuGaming, c’était avant tout un site de passionnés. Fondé en 2014 par Julien, le projet a d’abord pris une tournure de simple forum entre potes. Rapidement, une communauté solide s’est formée autour et des personnes incroyables ont rejoint l’équipe. Petit à petit, les visites ont grimpé, les relations presse se sont construites et sans le voir venir, voici que l’idée de construire un véritable site est arrivée.

Oui, sans crier garde, le site cartonnait. Formations internes, prises de risque, cours particuliers, nous avons pris le temps d’apprendre, aussi bien chez nous, sur notre temps libre, que sur le terrain. Et oui, nous avons beaucoup d’anecdotes insolites à vous partager (certains ont effectué leurs premières interviews à nos côtés et cela a souvent été de merveilleux moments de rires et de sourires crispés). Puis, après de longs mois d’apprentissage, il était temps de passer à l’action.

Une nouvelle version salvatrice

C’est en 2016 qu’une toute nouvelle version du site a été déployée. Le 23 février a été sous le signe de beaucoup de stress, de quelques moments de panique, mais surtout d’une remise à zéro totale. Plus aucun article, plus aucun test, on s’est amusé à copier manuellement une partie des quelques 10.000 articles publiés plus tôt pour ne pas avoir un site dénué de contenu. Nous voici avec une base solide : vous proposer un meilleur contenu sur une plateforme plus accueillante.

Parfois jonchés de fautes, tantôt à côté de la plaque, nos débuts ont été souvent compliqués. On ne se le cache pas, nous ne sommes pas issus d’une école de journalisme ou avec des années d’expérience dans le domaine. Nous avons appris sur le tas, entre nous, et certains responsables de notre équipe ont pris de longues soirées pour apprendre, analyser, perfectionner leur anglais, leur style d’écrire, comprendre le milieu mais aussi améliorer nos qualités rédactionnelles et notre façon de voir les choses.

Aujourd’hui, nous pensons avoir compris les enjeux du milieu et du site en lui-même. Bien que c’est à vous de nous le dire, on pense avoir assez d’expérience et de connaissance pour vous partager ce que l’on a appris et tenter de vous partager ce début de professionnalisme tout en conservant un état d’esprit qui nous tient à cœur : la proximité. Nous sommes avant tout des joueurs. ActuGaming, c’est beaucoup de passion, énormément de moments d’échange, des débats houleux sur les meilleurs jeux de l’année, des discussions mouvementées avec les développeurs et un élément central : le jeu vidéo.

Situation financière et structure

Aujourd’hui, nous en sommes là : 12.000 lecteurs par jour, 600.000 pages vues par mois, 90.000 personnes cumulées qui nous suivent sur les réseaux sociaux. Oui, ce n’est pas rien, pour 18.000 articles publiés en 2 ans et plus de 1000 tests rédigés. Véritable ode pour le site, la nouvelle version a permis à ce que chaque mois, les statistiques évoluent, parfois en flèche et pourtant, beaucoup de gens se trompent sur notre sort.

Certains pensent que l’on vient d’arriver, que nous sommes un jeune site entouré de blogueurs, d’autres pensent au contraire que nous avons des locaux, des salaires et parfois même, un groupe média derrière nous. Bien que très flatteur, aucune de ces réponses n’est la bonne.

La money, ça vient et ça part

ActuGaming, c’est un jeune site. Comprenez par-là, que l’on a besoin de se faire une place dans le milieu. Si les statistiques sont excellentes et ne font que grimper, le site n’est actuellement pas du tout rentable, dans le sens où aucun bénéfice n’est dégagé. Aucun d’entre nous n’est donc rémunéré et même si l’on profite de certains avantages en nature (des jeux ou des soirées par exemple), il n’y a pas de salaire ou de pige à la clé. Pourtant, c’est ça qui paye le loyer et les serveurs.

Actuellement, aucun responsable ni même le rédacteur en chef ne perçoivent le moindre centime. Certes, il y a bien de l’argent qui circule mais pour assurer l’ascension du site, il est perpétuellement réinvesti. Couverture médiatique de salons tels que la Gamescom, frais techniques avec un dédié coûteux à payer mais aussi financement du site et de son développement, un montant qui se compte à 5 chiffres. Oui, cela fait beaucoup de zéro.

Un mot du rédacteur en chef : « Travailler sur ActuGaming est une réelle passion. J’y crois dur comme fer. Certes, je passe parfois 15 heures dessus dans une journée, je dors peu, mais j’adore ça. Ma plus grande fierté, c’est mon équipe, ma communauté, c’est vous, lecteurs et lectrices qui nous lisent chaque jour. Et le jour où je pourrais verser ma première pige, je sais que je ne pourrais retenir mes larmes de bonheur »

Ainsi, nous, toute l’équipe, que ce soit rédacteurs, streamers ou responsables, sommes bénévoles et faisons cela sur notre temps libre. Evidemment, on veut avant tout partager une passion et tout le monde trouve son bonheur : certains préfèrent sortir leur plume le week-end et rédiger quelques brèves, d’autres au contraire adorent écrire et publient plusieurs articles par jour. Bien qu’il soit logique d’être réguliers, nous n’imposons aucun rythme à l’équipe et tout le monde profite à sa manière, condition faite, de ne pas être un rédacteur fantôme évidemment.

Peut-être passons-nous à côté de revenus non négligeables ? Sans doute. Sommes-nous passé à côté d’une source d’argent ? Probablement. Bien que l’on pense maîtriser notre casquette de journaliste et de rédacteur après tant d’événements, nous n’avons pas forcément été confrontés aux difficultés financières du milieu et ne sommes sans doute pas au courant de toutes les ficelles de monétisation. Qui sait, si parmi vos esprits se cache une idée talentueuse, n’hésitez pas à nous la partager.

Vers la fin de la presse jeu vidéo traditionnelle ?

L’âge d’or de la presse vidéoludique n’est plus. Bien que l’on n’exerce pas depuis des dizaines années comme certains de nos confrères, nous avons déjà été confronté à cette triste réalité : le milieu du jeu vidéo, et principalement dans les médias n’est pas fleurissant comme certains le pensent. Si certaines scènes, telle que la compétition eSport, se développent, la presse spécialisée est confrontée à un problème majeur : son financement, ou surtout, ses solutions de monétisation.

On ne vous apprend rien en vous expliquant que la majeure partie des ressources proviennent de revenus publicitaires. Hors, la publicité rapporte moins, à une époque où les contenus sponsorisés prolifèrent et où les marques préfèrent se tourner vers les créateurs de contenus (notamment sur YouTube). Mais que faire à l’ère des AdBlock et des moyens quasiment inexistants pour financer.

Résultat, les sites ont besoin d’alternatives (comme l’excellente initiative de Gamekult avec le Premium) et trouvent leur bonheur sur d’autres mediums comme Twitch, en incluant un certain nombre de sujets « tendances » (« à clics ») ou des dossiers avec des dizaines de pages. Oui, c’est parfois, pénible, souvent dérangeants pour une partie des lecteurs mais c’est souvent le seul moyen de rentabiliser un site dans le milieu et donc d’assurer sa survie.

Evidemment, nous n’allons pas approfondir le sujet ni commenter la position de la presse spécialisée, c’est un débat qui prendrait bien trop de lignes, mais il était importante de le souligner.

Avenir et ambitions

En 2018, nous avons déjà déployé une application mobile, une chronique jeu de société, un nouveau design et participé à beaucoup d’événements presse. Le site a aussi bien plus que doublé les statistiques. Et pour ne pas vous mentir, en 2019, nous espérons trouver une stabilité financière. C’est notre objectif numéro 1 puisque cette stabilité sera l’élément décisif de notre avenir et avons absolument besoin de rentrer dans nos frais et dégager un minimum de revenus pour éviter les investissements personnels.

Mais nous avons également trois axes importants que l’on vise :

  • Ligne éditoriale renforcée : Des articles plus réguliers, mieux construits et de nouvelles chroniques déjà en préparation. Nous souhaitons proposer une couverture à 100% dès janvier 2019.
  • Développer de nouvelles fonctionnalités : Application mobile améliorée, partie membre, possibilité de laisser un avis complet sur les tests, profil personnalisable… bref, un site plus friendly
  • Améliorer notre contenu vidéo : Une WebTV qui tourne à plein régime avec davantage de créneaux sur le planning mais également des émissions régulières, des rendez-vous hebdomadaires avec les spectateurs et plus de découvertes Day One

Ces trois objectifs ne sont donc pas révolutionnaires mais avec toutes les bases posées ces deux dernières années, il est temps maintenant de perfectionner chacun de nos aspects. On a encore beaucoup de choses à vous partager et l’on espère que tout cela vous plaira !

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. N’hésitez pas à le partager et à le commenter pour nous donner votre avis. ActuGaming existe grâce à vous et l’on espère toujours construire votre site de référence pour l’avenir. Merci du fond du cœur !

FAQ Générale

Vous souhaitez nous poser une question ? La rajouter à cette FAQ ? Demandez-nous en commentaire, par mail ou directement sur nos réseaux sociaux.

  • Quand et par qui a été crée le site ?

ActuGaming a été lancé en 2014. Le lancement du site a été effectué le 23 février 2016. ActuGaming a été fondé par Julien Blary, rejoint ensuite par Alexandre Mistral en tant qu’associé. Plus tard, Mathieu Corso, Quentin Grandel, Jordan Cunier et Antoine Rogé-Picard ont rejoint les rangs de responsables. Il a été développé par Dino Zara et Justine Raze

  • Avez-vous des locaux ? Un groupe média ?

Non, et non. ActuGaming est un site indépendant actuellement géré par des personnes qui ne sont pas rémunérées. Il n’y a donc aucun local ou rédaction physique, malheureusement.

  • Est-ce que vous recrutez ? 

Oui, régulièrement, de nouvelles personnes rejoignent le site. Plus d’informations à ce sujet à cette adresse.

  • Prenez-vous des stagiaires ?

Oui, à plusieurs reprises, nous avons déjà pris des stagiaires. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le site n’a pas de local et le stage est en télétravail. De plus, la durée du stage ne peut durer plus de 8 semaines, ActuGaming n’ayant aucun moyen de rémunérer. 

  • Êtes-vous aux partenariats, contenus sponsorisés, publicités… ?

Oui, nous sommes ouverts à toute proposition. Pour nous contacter, merci de nous envoyer un mail à contact[at]actugaming.net

  • Qu’est-ce que Derive Figurine ?

C’est une boutique partenaire lancée par Alexandre Mistral, co-fondateur. Plus d’informations à cette adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *