Fortnite – Que vaut la version PS5 du Battle Royale d’Epic Games ?

fortnite version ps5 7

Il y a quelques jours, Epic Games nous dévoilait l’arrivée d’un abonnement mensuel pour les joueurs de Fortnite partout dans le monde. A quelques heures de l’événement de fin de la saison 4 opposant les super-héros Marvel à Galactus, il est temps de faire le point sur la mouture next-gen du jeu.

Disponible depuis le 19 novembre chez nous en France, la PlayStation 5 ne cesse d’attirer les joueurs en quête de consoles en rupture de stock chez tous les revendeurs internationaux. Parmi les jeux présents au lancement et censés prouver la maîtrise technique et l’apport de la next-gen, Fortnite, la poule aux oeufs d’or du géant Epic Games, se dévoile et nous montre ce qu’il a sous le capot sur la nouvelle console de Sony. Quand on connaît le rapprochement d’Epic et de Sony, on imagine une version aux petits oignons. Après plusieurs jours à écumer les nouveautés, que vaut vraiment la version PS5 de Fortnite ?

  • Pour nous soutenir, pensez à utiliser le code créateur « ACTUGAMING » sur vos achats Fortnite

Des fonctionnalités DualSense en demi-teinte

fortnite version ps5 6

Quand on parle de la PS5 désormais, on ne peut pas ne pas évoquer sa manette totalement nouvelle, la DualSense. Alors que certains jeux (notamment Astro’s Playroom) utilisent ses nouvelles fonctionnalités principales à savoir les retours haptiques, ces vibrations améliorées et ultra-précises, ainsi que les gâchettes adaptatives, de manière plus ou moins timides, les développeurs d’Epic Games ont voulu montrer qu’ils prenaient toute la mesure de ces nouvelles fonctionnalités. Voire peut-être un peu trop.

En réalité, lorsque vous lancez Fortnite sur la PS5 pour la toute première fois, vous vous rendez compte instantanément des changements manette en main. Les retours haptiques sont très utilisés, même carrément un peu trop. De base, si le joueur ne désactive pas les vibrations dans les menus, il ressentira toutes les réceptions de sauts marquées par une vibration soutenue mais aussi à chaque construction. Bref, on reprochera d’emblée aux développeurs la sur-utilisation de cette technique encore trop nouvelle pour des jeux aussi nerveux que peuvent l’être les shooters.

Nul doute ainsi que les joueurs professionnels ou ceux voulant enchaîner les parties désactiveront ces paramètres quitte à se priver de cet apport voulant prouver que la next-gen est présente, mais de manière trop maladroite. On pourrait dire à peu près la même chose en ce qui concerne les gâchettes adaptatives. Bien qu’utilisées avec plus de parcimonie, on regrettera le manque de variété dans la résistance de la gâchette R2 pour tirer.

Alors qu’elle durcit instantanément quand vous équipez une arme, il n’y aura que 2 ou 3 variations entre armes classiques et mini-gun par exemple, le reste montrant à peu près la même résistance, ce qui est plus notable pour un fusil à pompe notamment comparé à un pistolet-mitrailleur. Il faut avouer que l’on tient là la petite déception de ce portage next-gen auquel nous n’attribuons pas de point particulier.

Des graphismes améliorés, mais sans plus

fortnite version ps5 1

Quand le teaser de l’arrivée du jeu le jour de la sortie de la console a été dévoilé, les développeurs nous ont promis des améliorations graphiques allant des effets de fumée jusqu’à la réaction de l’herbe aux explosions. Qu’en est-il réellement ?

Eh bien, il faut l’avouer, cela reste palpable par rapport à une version old-gen, mais sans réellement décrocher la mâchoire. On pourra notamment énoncer le nouveau visage de l’écran de tempête, remplacé par des centaines de carrés en mouvement (mouais), ou encore de meilleurs effets d’ombre projetées ou de lumière sur les coffres ou dans le ciel, notamment par rapport au soleil, ou encore avec un halo de couleur sous les armes au sol. Jusque-là, rien de bien révolutionnaire. On a particulièrement apprécié la nouvelle mécanique des nuages, qui font clairement plus réalistes désormais, tout comme les mouvements des cours d’eau de l’île, nettement plus travaillés.

On passera cependant sur la réaction des arbres et de l’herbe à l’explosion, car même si cela existe et est plaisant à regarder, en plein combat, pas sûr que les joueurs y prêtent guère attention. On notera enfin une nouvelle animation en ce qui concerne les éliminations qui désormais font disparaître les joueurs sous forme de centaines de petits cubes bleus turquoises tel un écroulement de construction, accompagnée d’un son légèrement remasterisé. Anecdotique mais sympathique à l’usage. Mention particulière au vent, bien mieux représenté désormais et beaucoup plus naturel.

Une résolution 4K et 60 FPS bienvenue

fortnite version ps5 5

On a l’impression que la devise de cette nouvelle génération sera « 4K et 60FPS », puisque quasiment tous les jeux ou presque ont droit à leur patch les amenant à cette résolution et cette fréquence d’images. Fortnite ne fait pas exception. Les 60 FPS existaient déjà par le passé mais l’arrivée de la 4K est clairement palpable à défaut d’être époustouflante.

L’alliage des deux améliorations apporte cependant son lot next-gen à un titre bien plus dynamique mais qui pour l’heure n’apporte pas l’effet « Waouh » que l’on pourrait attendre d’une version telle que celle-ci. Sans compter qu’il ne faudra pas espérer profiter du Ray-Tracing, pourtant présent sur la console de Sony mais uniquement disponible sur PC pour l’heure. L’écran partagé profitera également du 60 FPS, pour des parties endiablées entre amis.

A noter qu’il n’est pas possible de changer la fréquence d’image (bloquée à 60 FPS) ni la résolution du jeu, bien que cela reste évident. Oui le jeu est plus joli, oui l’ensemble est plus dynamique et tant mieux pour un shooter, mais n’espérez pas vous décoller la rétine en prenant place dans une partie.

La magie du SSD

fortnite version ps5 8

Un des arguments de l’arrivée des consoles de nouvelle génération est l’avènement des SSD dans ces écosystèmes. Les constructeurs en ont fait leur pierre angulaire et confirment ici leur utilité. Avant la PS5 et les Xbox Series X|S, Fortnite mettait plus d’une minute à charger jusqu’à l’écran du lobby, devenant interminable. C’est désormais chose ancienne : sur PS5, entre l’interface de la console et l’écran du lobby s’écoulent seulement 36 secondes. Un gain de près de 50% non négligeable.

Mais ce SSD n’est pas utile qu’ici. Chaque chargement de partie est désormais plus rapide, en moins de 20 secondes vous vous retrouvez dans la partie. Tous les éléments graphiques sont par ailleurs chargés plus rapidement, évitant le phénomène de clipping à l’écran, désagréable en arrivant sur la terre ferme auparavant.

Quitte à évoquer l’interface de la console, sachez que le jeu propose des cartes d’Activités représentant les 3 modes principaux disponibles : Solo, Duo et Sections. Autant le dire de suite, nous n’avons clairement pas été séduits par cette fonctionnalité. Tout simplement car le jeu met autant de temps à charger que la voie classique et qu’il nous oblige à repasser par le lobby (pour choisir une éventuelle autre tenue ou acheter des objets par exemple) avant de nous faire valider le mode choisi… comme avant finalement.

Nous aurions préféré, en plus d’avoir les autres modes disponibles sous forme de cartes (Foire d’Empoigne, Fête Royale etc.), que cela nous dirige automatiquement dans le matchmaking et lance directement une partie sans passer par le lobby. En espérant qu’Epic Games et Sony améliorent cet aspect, car en l’état, il est tout simplement inutile.

Au final, on en pense quoi ?

fortnite version ps5 4

En bref, les développeurs d’Epic Games ont tenu à apporter de petites touches graphiques à leur bébé pour démarquer cette version d’une version plus ancienne mais cependant, cela reste encore trop peu suffisant pour mériter le statut d’amélioration next-gen.

La faute à des ajouts graphiques certains convaincants mais encore trop timides pour réellement exister, mais aussi à l’absence de Ray-Tracing que l’on aurait aimé voir s’épanouir sur la console de Sony, bien que la 4K et les 60 FPS soient présents. Restent les ajouts du SSD qui apportent une vraie plus-value tandis que les fonctionnalités de la DualSense et de l’interface de la console ne sont finalement que gadget quand elles ne sont tout simplement pas mal utilisées.

Vous l’aurez compris, c’est un sentiment de déception qui touche ce portage sur la nouvelle console de Sony, empreint de bonne volonté mais trop timide pour briller. A noter que les améliorations sont identiques sur Xbox Series X|S hormis les fonctionnalités de la DualSense et des cartes d’Activités bien entendu, telles que décrites dans l’article de blog dédié.

Reste qu’à attendre l’arrivée du nouveau moteur graphique d’Epic Games (Unreal Engine 5) l’année prochaine et dont Fortnite en bénéficiera dès le lancement pour se rendre compte des progrès technologiques apportés par les consoles nouvelle génération.

  • Pour nous soutenir, pensez à utiliser le code créateur « ACTUGAMING » sur vos achats Fortnite
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.