Earth of Oryn : Interview de l’unique développeur de ce jeu de gestion

Earth of oryn da

A l’occasion du lancement du Kickstarter de Earth of Oryn, nous avons eu l’occasion d’interviewer Edouard, le développeur solitaire derrière le projet. L’occasion d’en apprendre plus sur le jeu mais également sur la personne.

Un développeur belge qui se débrouille seul

Earth of oryn construction

  • Bonjour, pouvez-vous vous présenter brièvement, nous parler de votre parcours et de votre expérience dans le développement ?

Bonjour, je m’appelle Edouard, j’ai 30 ans et j’habite en Belgique. Je suis passionné par l’informatique depuis mes 14 ans environ et j’ai débuté dans le monde du jeu vidéo en créant un petit projet sur navigateur qui s’appelait Warnation. Les mécaniques et les graphismes étaient simplistes mais le jeu avait eu son petit succès.

J’ai toujours continué à développer de petits projets liés à l’informatique et en ai ensuite fait mon métier. Pendant 7 ans j’ai travaillé pour diverses entreprises mais recréer un jeu m’est toujours resté dans la tête. Il y a un an et demi, j’ai décidé de m’y remettre à plein temps avec un projet de plus grande envergure.

  • Pour les personnes qui ne connaîtraient pas du tout le jeu voire même le genre, pouvez-vous également nous résumer en quoi consiste Earth of Oryn et la direction que vous souhaitez donner au projet ? Peut-être citer vos influences principales ?

Earth of Oryn, c’est avant tout un « citybuilder » et plus précisément un jeu de construction de royaumes avec un côté management et stratégie, le tout dans un monde médiéval fantastique remplit d’histoire. L’idée est donc de construire un royaume et d’en gérer la population.

Edouard résume alors son jeu via ces différents points-clefs :

  1. Construis de grandes cités, des châteaux-forts, des villes en effervescence mais aussi des système juridiques pour guider tes citoyens
  2. Constitue et contrôle une armée pour protéger ton royaume de tes ennemis avec des batailles en temps réel
  3. Gère ton économie, récolte des ressources, fais du commerce et débloque des technologies en faisant des recherches
  4. Dirige ton royaume comme bon te semble en créant ton propre système politique, tes propres lois et ta propre culture
  5. Explore de nouveaux territoires et découvre des créatures, environnements et civilisations
  6. Crée ton propre monde via de multiples paramètres en mode créatif

Niveau influences, on peut citer des titres tels que Roller Coaster Tycoon (1 et 2), Age of Empire, Rimworld, Stronghold, Banished ou encore Timberborn.

Le but est de faire de Earth of Oryn un jeu de construction complet avec une gestion complexe et réaliste dans un monde très travaillé tout en continuant à l’améliorer perpétuellement.

L’envie d’avoir une liberté totale dans le projet

Earth of oryn

  • Vous créez seul Earth of Oryn. Pourquoi ce choix si c’en est un ?

Créer un jeu seul c’est avant tout la volonté de garder une liberté totale mais aussi se donner la possibilité de toucher à tous les domaines nécessaires pour le développement d’un jeu, ce que j’affectionne particulièrement et qui me manquait dans mon métier précédent. Le revers de la médaille c’est qu’on avance beaucoup plus lentement, ce qui demande du temps et de l’argent.

C’est d’ailleurs pourquoi je lance un kickstarter, pour pouvoir continuer à travailler sur le projet. Ma volonté n’est pas d’agrandir l’équipe, mais si la somme récoltée est suffisante elle me permettra de mieux m’entourer. Former une équipe, c’est changer de métier et je ne le souhaite pas.

  • Pour en revenir au jeu en lui-même, pouvez-vous nous en dire plus sur la partie scénaristique du titre ? Est-ce que nous serons amenés à suivre une histoire fixe ou s’agit-il de tout autre chose ?

Earth of Oryn a un monde et une histoire bien définis que j’écris sous forme de récit fantastique mais qui ne sera pas dévoilé dans son intégralité dans le jeu dans un premier temps.

La première version contiendra quatre civilisations avec un environnement et une histoire propres. Chacune d’elle se verra attribuer une campagne suivant un certain fil rouge mais avec beaucoup de variations possibles. Ce ne sera pas la seule façon de jouer puisqu’il y aura un système de missions (un niveau) ainsi qu’un mode créatif permettant de personnaliser cartes, personnages, paramètres de vie etc. Il est aussi possible de créer sa propre campagne et donc sa propre histoire.

  • Quelles sont d’après vous les fonctionnalités qui démarquent Earth of Oryn des autres city/kingdom builder ?

Je pense que ce qui démarque le jeu c’est sa direction artistique, son lore ainsi que son système de construction et de simulation humaine poussés.

  • L’une des choses qui m’a marqué lorsque j’ai découvert Earth of Oryn c’est son rendu graphique. Pouvez-vous nous en dire plus sur lui ?

Il s’agit d’une vue isométrique mais avec de la 3D derrière. C’est un élément important du jeu qui, à mon avis, rend le gameplay de construction plus agréable. Au niveau du rendu, je voulais des couleurs vibrantes et un graphisme propre, simple mais pas trop. Le reste n’était pas prémédités et forme un ensemble d’itérations.

Le but derrière ces choix est d’avoir un jeu reposant et plaisant à regarder, qu’on a parfois envie de mettre en pause juste pour admirer ses créations.

  • Le jeu sortira dans un premier temps sous forme d’accès anticipé sur PC uniquement. prévoyez-vous ou espérez-vous la possibilité de le porter sur d’autres supports. Quelle date visez-vous pour la sortie définitive ?

Au niveau de la roadmap actuelle, j’ai estimé la sortie d’une bêta test en fin d’année prochaine, d’un accès anticipé début 2024 et de la version 1.0 début 2025. S’en suivra d’autres développements et la possibilité de porter le jeu sur Linux, iOS (iPad) ou encore SteamDeck par exemple.

  • Le jeu vidéo belge n’est pas forcément le plus développé de l’industrie. Avez-vous eu des difficultés à trouver du soutien lors du développement ?

J’ai fait quelques rencontres mais il est vrai qu’en Belgique l’industrie n’est pas vraiment grande. Travaillant surtout avec une vision internationale, j’ai naturellement fait plus de rencontres à l’étranger. Au niveau soutien, c’est compliqué. Il faut passer par des marchés publics qui ont le mérite d’exister mais qui demandent beaucoup de travail et de temps sans aucune garantie. J’ai donc préféré passer mon chemin.

Voilà qui conclut notre interview avec Edouard, qu’on remercie infiniment pour le temps qu’il nous a accordé. Rappelons une dernière fois que Earth of Oryn est en ce moment-même sur Kickstarter à cette adresse et qu’il est possible de soutenir le projet en plaçant le jeu dans sa liste de souhait Steam.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.