Aperçu : On a joué à RICO, nos impressions

On a pu également jouer à un certain RICO lors de la gamescom, développé par Ground Shatter, qui en est à sa deuxième production.
Temps de lecture : 4 min.

RICO est un FPS dont il faut bien l’admettre, ne fait pas beaucoup parler de lui en ce moment. Le soft est donc par ailleurs développé par Ground Shatter, à qui l’on doit une sorte de brawler pas franchement terrible, Skyscrappers. Du coup, cette première approche de la seconde production du studio nous a-t-elle séduit en prévision de sa sortie prochaine sur PC, PS4, Xbox One et Switch ?

Un FPS procédural en coopération

RICO Preview

Aussi surprenant que cela puisse paraître, RICO s’offrira de la génération procédurale à chaque porte enfoncée. C’est ce que nous ont annoncé dans les développeurs, et il faut savoir qu’il y aura un mode solo, comme la possibilité d’y jouer en coopération en écran splitté comme en ligne. D’ailleurs, et c’est vraiment regrettable, il n’y aura la possibilité d’y jouer qu’à deux en écran splitté, pas plus. On ne connaît pas franchement la raison, mais qu’on se le dise, le mode coopération en écran partagé ramait quand même un petit peu lors de notre partie… Donc finalement, ce n’est pas plus mal que ce soit limité à 2 joueurs, car on pourrait bien se demander ce que donnerait la fluidité du jeu avec deux joueurs supplémentaires…

Au-delà de ça, nous avons également pu voir qu’il était possible d’incarner pas moins de quatre personnages. Ces derniers se doteront de traits bien spécifiques, qu’il faudra acheter et débloquer au fur et à mesure que l’on progresse dans le jeu. L’idée semblait relativement bonne en soi, et il faut savoir que les parties pouvaient durer assez longuement, notamment sur le niveau que l’on a pu tester. Pour la durée de vie, on ne sait pas vraiment combien de temps il nous faudra pour terminer le soft. Nous verrons de toute façon de quoi il en retourne à sa sortie dès cet automne sur PC, PS4, Xbox One et Switch, surtout au niveau de son contenu.

Policiers VS criminels

RICO preview

Sur la session de jeu que nous avons pu faire, c’est tout bêtement de la coopération avec un autre joueur le tout, en écran splitté. On devait dans un premier temps choisir nos diverses pétoires, avec un système de personnalisation plutôt simpliste en l’état. On verra bien si sur la version finale, le tout sera un peu plus poussé. Bref, une fois notre équipement choisie soigneusement, on pouvait commencer notre partie à défourailler des criminels.

Concernant la vue, c’était du FPS tout ce qu’il y a de plus classique, et le feeling des armes nous a plutôt séduit avec un petit côté arcade. La visée paraissait assez bien calibrée, et le petit bullet time qui s’active lorsque nous défoncions des portes était assez stylé. Cette feature ne s’activait qu’uniquement en défonçant des portes, pour nous permettre d’abattre le plus de criminels possible, avant de repasser à une action plus fluide. On regrettera qu’il n’y ait pas la possibilité de faire pourquoi pas des attaques au corps à corps plus poussées par ailleurs. On pouvait également ramasser comme dans un FPS classique des munitions, et trouver parfois quelques kits de soins de-ci de-là, pour se refaire une santé. En tout cas, l’aspect coopération semblait bien huilé.

Au-delà du gameplay qui paraissait malgré tout bien rodé, le but du jeu était on ne peut plus simple. Nous devions poutrer du criminel comme vous l’avez compris, mais il fallait également systématiquement désactiver des bombes, sous peine d’un game over assuré. C’est tout ce que nous devions faire à chaque fois, lors de la session de jeu que nous avons effectuée. Pour le reste, en dépit d’un système procédural qui pourra permettre une rejouabilité certaine, il faut bien avouer que le principe du jeu paraît tout bonnement limité. On espère sincèrement que RICO se dotera de contenu supplémentaire comme de nouveaux modes de jeu à sa sortie, afin d’apporter plus de variétés.

Outre un gameplay qui peut être fun mais qui sera à sa sortie extrêmement répétitif sauf si du nouveau contenu sera de la partie, les graphismes du soft étaient plutôt sympas. Si vous vous souvenez de l’excellent XIII : Le jeu vidéo à l’époque, le style graphique de RICO était carrément le même. On trouvait là un mélange entre des graphismes cartoon et cel-shading, pour un rendu agréable à l’œil. C’était donc très loin d’être vilain, et on sait très bien que ce type de graphisme vieillit assez bien en général. RICO devrait au moins sortir son épingle du jeu avec cette esthétique fort appréciable lors de sa sortie officielle en automne prochain.

Un bon concept qui semble assez répétitif sur la longueur

Dès la première prise en main sur la session de jeu avec les développeurs à la gamescom, j'ai été agréablement surpris. Puis, à force de faire la même chose qui est d'enfoncer des portes, de tuer tous les ennemis et désactiver les bombes, le concept tourne beaucoup trop en rond. Cela dit, le jeu pourrait tirer son épingle du jeu à la limite sur les quatre personnages jouables, et les différentes compétences à débloquer, ce qui procurera des bonus à chaque protagoniste. Le style cel-shading était plaisant, mais si le soft reste aussi limité au niveau de son objectif de base, les joueurs passeront vite outre le soft. On verra bien de quoi il en retourne à sa sortie pour RICO, doté pour le moment d'un concept assez répétitif et trop limité pour s'amuser dessus, et c'est dommage car le soft a quand même quelques qualités. Wait & see lors de notre test final à sa sortie mais pour l'instant, c'est mitigé.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp