Total War Warhammer III : Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans le troisième épisode

Total war warhammer iii Cet article propose du contenu sponsorisé

Le studio Creative Assembly s’est forgé une réputation intarissable en matière de jeux de stratégie au cours de ces dernières années, notamment à l’égard de la popularité de la série Total War, véritable fer de lance pour la société et pour son éditeur, Sega. Après avoir décliné sa saga sous diverses formes, en se penchant sur différentes périodes historiques et à des contextes toujours différents, le studio s’est attaqué à la mythique licence Warhammer, qui ne manque pas de déclinaisons en jeu vidéo, mais qui a eu droit à deux opus Total War: Warhammer plébiscités par le public.

Cinq ans après le deuxième épisode, le troisième opus Total War: Warhammer III vient ponctuer cette trilogie et tenter de prouver une nouvelle fois que le studio règne en maitre sur le genre. A cette occasion, faisons un point sur ce qui fait le succès de la série, et pourquoi ce dernier épisode est très attendu, aussi bien chez les fans de la série Total War que chez les amateurs de l’univers de Warhammer.

Total War, c’est quoi ?

Total war 1

La licence Total War est divisée en plusieurs séries de jeux de stratégie, et est en réalité née de Shogun: Total War, un premier jeu de stratégie qui est sorti en 2000 et qui se déroulait, comme son nom peut l’indiquer, dans le Japon féodal, et plus particulièrement durant la période du Sengoku-jidaï. Un jeu né grâce à l’avènement des cartes 3Dfx, qui a donné l’idée à Creative Assembly de façonner son premier RTS en 3D. Le projet est initialement parti d’une petite ambition avant de devenir plus grand au fur et à mesure que le concept marchait très bien, comme le révèle Mike Simpson, directeur créatif, chez Rock Paper Shotgun en revenant sur les prémices de la série.

Avec son gameplay mélangeant habilement temps réel et tour par tour, le titre a rapidement séduit au point de pousser Creative Assembly à sortir une extension pour le jeu, qui a précédé deux autres épisodes de Total War se déroulant dans des périodes historiques et des endroits différents, le premier dans l’Europe médiévale (Medieval: Total War) et le second à Rome (Rome: Total War, qui a récemment eu droit à un remaster).

Et après cela, la série n’a pas cessé de se décliner en plusieurs épisodes et suites, jusqu’en 2015 avec Total War Warhammer, déjà prévu comme une trilogie dès le premier épisode, qui marque un tournant majeur pour la série avec cette fois-ci un monde de fantasy comme décor.

L’univers Warhammer vu par Creative Assembly

Total war warhammer 2

Tout d’abord, avant d’expliquer ce qu’est Total War: Warhammer, il faut parler un peu de ce qu’est Warhammer. Et c’est là un vaste sujet, difficile à résumer en quelques mots, si ce n’est en disant qu’il s’agit d’une saga de fantasy, remplie de races diverses, de créatures fantatiques et d’histoires passionnantes à suivre, née entre autre de l’influence de Donjons et Dragons et popularisée grâce à ses figurines à collectionner et à peindre soi-même. Elle est aujourd’hui déclinée à travers de nombreux médias, et surtout de nombreux jeux vidéo.

Si certains d’entre eux font la part belle à l’action en s’attardant sur le récit de quelques personnages dans le Vieux Monde, Total War: Warhammer a fait le pari de représenter cet univers particulièrement riche sous la forme d’un RTS, qui donnerait ainsi un point de vue plus global sur le lore de la saga en nous présentant les conflits qui règnent entre les différentes factions.

Avec un contexte beaucoup moins réaliste que les précédents Total War, Creative Assembly a pu sortir de sa zone de confort en visant encore plus grands pour les batailles, avec des unités plus massives, comme des géants, des machines plus imposantes, etc.

Ce premier saut dans cet univers effectué par le studio posait déjà les bases solides que l’on allait retrouver par la suite, grâce au savoir-faire acquis lors des précédent Total War.

Total-war-warhammer-2

Et ce premier épisode est une réussite, qui parvient à se rendre plus accessible pour accueillir les fans de Warhammer, tout en proposant une formule qui s’adapte parfaitement à la licence.

Ayant le vent en poupe, le studio sort par la suite de nombreux contenus en plus pour cet épisode, avant de plancher sur Total War : Warhammer II. Un deuxième opus qui reprend les mêmes bases, en plaçant la conquête du Grand Vortex au sein de ses enjeux, avec des nouveautés de gameplay très bien accueillies et une IA bien retravaillée.

Les nouveautés de Total War: Warhammer III

Total war warhammer iii 3 6

Histoire de conclure cette trilogie en beauté, Total War Warhammer III embarque avec lui des nouveautés de taille afin de nous confronter aux terribles Démons du Chaos, antagonistes célèbres de la licence Warhammer.

On pourra notamment découvrir une carte deux fois plus grande que l’opus précédent ainsi que les batailles de survie, où l’on devra tenir bon face à l’invasion démoniaque en construisant des défenses et des barricades via la capture de points spécifiques sur la carte, jusqu’à ce que l’ennemi se retire.

Le jeu introduira également de nouvelles options de diplomatie, comme la possibilité de menacer ses ennemis ou d’effectuer des accords rapides.

La campagne multijoueur sera quant à elle maintenant jouable jusqu’à 8 personnes, tandis que le mode Domination, uniquement jouable à plusieurs, mettra en scène des batailles qui joueront sur la conquête de territoire, avec pour objectif de capturer des points cruciaux de la carte pour étendre notre influence plus loin que les autres participants.

Les batailles « Storm of Magic » permettront quant à elle de déchaîner la magie sur le terrain, avec des sorts dévastateurs.

Et cette fois-ci, Games Workshop, qui possède les droits de Warhammer, a véritablement participé à la réalisation de cet opus, de concert avec Creative Assembly.

Grace à cet apport, ce troisième épisode a notamment permis de véritablement retranscrire les deux factions (sur les 8 disponibles) de Kislev (avec Katarina, la Reine des Glaces, que l’on a vu dans le premier trailer) et de Cathay, nettement plus mises en avant et travaillées dans cet opus. En guise de bonus pour la précommande, le jeu offrira aussi l’accès à la faction du Royaume des Ogres.

Rappelons que Total War Warhammer III est disponible dès ce 17 février sur PC, et est directement inclus dans PC Game Pass pour tous les abonnés, dès le jour de sa sortie.

Total War Warhammer III sur Steam Total War Warhammer III sur Epic Games Store Total War Warhammer III sur PC Game Pass
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Kowazoe
Kowazoe
9 mois plus tôt

Donc 2 factions jouables sur 8 pour 60 euros ?

Nidihend
Nidihend
9 mois plus tôt
Répondre à  Kowazoe

Non, les 8 factions sont bien jouables comme annoncé.

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.