Test Northgard : Notre avis sur la version Switch

Northgard clan maison

On a pu poser nos mains sur la version Switch de Northgard, et ce portage est-il une très bonne surprise ?

Déjà disponible sur PC depuis le 7 mars 2018 sur PC en version définitive, Northgard pointe enfin le bout de son nez sur Switch. Nous avons justement testé le soft sur cette mouture Switch, et vaut-elle clairement le coup pour ceux qui n’avaient pas fait le soft sur PC ?

Une interface console bougrement convaincante et intuitive

Northgard maison construction

On ne le sait que trop souvent, il est très difficile d’adapter un jeu de stratégie et de gestion sur consoles. Notamment quand ces types de jeu sont surtout développés spécialement pour le PC, et rien d’autres. Ce fut donc un assez gros challenge pour les p’tits gars de Shiro Games d’adapter leur bébé sur consoles.

Finalement, force est de constater que le studio semble avoir réussi son pari. S’il est logique de ne pas avoir utilisé les possibilités tactiles de la console étant donné la taille de l’écran, Shiro Games a adopté une interface console pour le moins intelligente et maline. En effet pour faire vos constructions, un menu est directement placé tout en bas au centre de l’écran. Une fois que vous avez sélectionné votre bâtiment à construire, un villageois s’attellera automatiquement à la construction dudit bâtiment.

Voilà déjà un exemple d’intuitivité et de simplicité avec ce simple menu qui vous permettra par la suite d’affecter un villageois sur un bâtiment d’éclaireur, de bûcheron et j’en passe. On retrouve également les diverses gâchettes qui vous permettront respectivement de contrôler vos unités pour le côté militaire, ou encore bien d’accéder à vos compétences ou menus spéciaux. Pour coloniser les zones enfin, tout se passera également via ce menu en bas au centre de l’écran.

Concrètement, l’interface console est finalement super agréable, et se laisse jouer avec un immense plaisir, Switch à la main. De quoi ravir les joueurs qui sont férus de jouer à des petits jeux de gestion et de stratégie dans le métro, le parc et j’en passe. Dommage par contre qu’il ne soit pas véritablement possible de tourner la caméra dans tous les sens pour un peu plus de visibilité, mais cela n’est pas cependant pas foncièrement gênant car le reste de la navigation est impeccable pour construire les bâtiments et gérer nos unités comme nos ressources.

Le même contenu et la même technique que sur PC ?

Northgard interface

Concernant le contenu de Northgard, c’est là où le bât blesse très clairement. Si nous retrouvons le mode solo, histoire et multijoueur en sus de Ragnarök, le nombre de clans reste le même que sur la version PC, soit six. On sait que les quatre autres clans sont payants sur PC, mais il aurait été quand même élégant de les proposer directement inclus dans la version console du soft.

Car qu’on se le dise, cela fait maintenant un an que le soft est sorti sur PC, et il aurait été agréable de pouvoir profiter de ces quatre clans supplémentaires sur cette version Switch sans devoir passer encore à la caisse. De plus, sachez que la mise à jour conquête, qui sera de sortie prochainement sur PC, n’arrivera pas directement sur consoles, ce qui fait que les joueurs devront encore patienter un peu.

Mais concrètement sinon, le contenu reste à peu de choses près le même que sur PC, ce qui reste appréciable. Niveau graphismes, on sent que Shiro Games a dû faire de petites concessions techniquement parlant. Les textures seront forcément moins jolies à regarder notamment en mode TV, car le tout est malheureusement étiré, voire pixelisé. Cependant en mode docké, le résultat est déjà un peu plus convaincant.

Effectivement, les textures sont plus affinées en mode portable, ce qui est déjà plus regardable. Ceci dit, en dépit que le soft soit un peu plus agréable à  l’œil en mode portable, on pourra noter que le jeu a été clairement downgradé comparé à sa mouture PC.

Cela est dû très certainement au fait que les développeurs devaient faire tourner correctement le soft pour le rendre fluide. Et justement ça l’est,  car nous n’avons pas noté de grosses baisses de framerate, et la navigation est franchement fluide et sans trop d’accrocs, exceptés de rares bugs de sélection de bâtiments qui entachaient tantôt l’expérience. Pour pinailler un peu, on a pu remarquer à la rigueur des chargements un peu longuets ou de petites baisses de framerate, mais rien d’alarmant pour autant.

En conclusion, faut-il craquer pour la mouture Switch de Northgard ?

Finalement, cette version Switch de Northgard est une bonne surprise. Si on sent que les développeurs ont dû faire quelques concessions techniques, force est de constater que le titre s’offre portage d’assez grande qualité.

En effet, on retrouve là une interface console aux petits oignons super pratique, fluide et agréable. La navigation se fait sans accroc, et reste vachement intuitive. Toutefois, on pourra un peu souffler sur de légères baisses de framerate, et surtout une impossibilité de tourner la caméra à notre sauce.

Mais pour le reste, cette version Switch est vraiment réussie, et les joueurs n’ayant pas de PC qui tiennent la route pourront toujours se tourner sur cette version Switch aboutie, mais qui sera tronquée de sa prochaine mise à jour, et des autres clans qui restent payants… Ceci dit, Shiro games réussit un véritable exploit, et le titre plaira évidemment aux joueurs avides de jeu de gestion/stratégie de poche. Notez que vous pouvez retrouver notre test complet à cette adresse.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link