Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus

Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus

La patchnote continue…

Super Smash Bros. Ultimate s’était rapidement montré lors de l’E3. Que ce soit lors des 25 minutes occupées par le jeu dans le Direct, ou lors de ses 10 passages sur le Treehouse, ou même lors de son tournoi. Heureusement, Masahiro Sakurai a profité de sa chronique dans le magazine Famitsu pour enfin rentrer dans les détails.

Casting bouclé en 2015

Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus - Smash Ballot

La première information apportée par son article est la date à laquelle la bible du projet a été terminée. On sait ainsi que le contenu de Super Smash Bros. Ultimate a été décidé dès décembre 2015. Un détail qui peut sembler anodin mais qui indique plusieurs choses. L’équipe de Smash 4 a développé les DLC jusqu’en février 2016. Sakurai travaillait donc en parallèle sur les deux projets. De plus, Nintendo avait organisé un sondage pour connaître les nouveaux personnages les plus réclamés en DLC. Faire la sélection à la fin du sondage explique ainsi l’ajout de Daisy ou de Ridley.

Le dernier point soulevé par cette date de décembre 2015, c’est l’improbabilité de voir des personnages très récents rejoindre le casting. Il arrive à Sakurai de réserver des places à l’avance en prévision de prochaines sorties, mais uniquement dans le cas de séries populaires comme Pokémon ou Fire Emblem. Cela s’annonce un peu plus compliqué pour ARMS, Xenoblade Chronicles 2 ou Mario et les Lapins Crétins.

Le choix de l’ancien

Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus - Besoin de clarté

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette version Ultimate n’est pas la solution de facilité. Sakurai explique que repartir de zéro aurait été plus simple. En effet, ne pas pouvoir reprendre des éléments de la version Wii U aurait bloqué le nombre de personnages au tiers de ce qu’il est actuellement. Le développement aurait donc été nettement moins complexe malgré le travail pour recréer les bases. Le créateur affirme qu’un épisode totalement inédit serait sorti bien plus tôt dans la vie de la Switch. Il insiste néanmoins sur le fait qu’il ne s’agisse pas d’un portage. Notamment grâce à la vitesse du jeu.

Brawl avait été totalement adapté au public de la Wii. Il fallait donc un rythme facile à suivre pour des personnes qui découvraient le jeu vidéo avec Wii Sports et jouaient avec les Wiimotes seules. Pour Smash 4, ces contraintes étaient remplacées par la taille de l’écran 3DS qui rendait le jeu trop illisible pour se permettre d’accélérer la cadence. Si Melee continue d’être trop rapide à son goût, Super Smash Bros. Ultimate est l’occasion de faire les ajustements qu’il attendait de faire depuis le développement de Brawl.

Les personnages à débloquer

Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus - Roster de base

Sakurai reconnaît que sa volonté de faire débloquer les combattants est un peu anachronique dans le monde du jeu de combat moderne. Désormais les joueurs sont plus habitués à avoir le casting complet directement puis à payer les DLC pour obtenir de nouveaux personnages. Le créateur affirme que lui-même n’apprécie pas avoir à débloquer les combattants. En général, il se lasse du jeu avant d’avoir tout le monde et passe donc à côté d’une bonne partie des gameplays. Cependant, Smash Bros. est un cas à part selon lui car la série utilise des personnages connus. Il y a donc une certaine anticipation qui se crée avant d’obtenir quelqu’un qui nous tient à cœur.

Il compare le processus de Super Smash Bros. Ultimate à celui des jeux de course. Pour lui, il est beaucoup plus amusant de commencer petit et de passer du temps avec certaines voitures avant d’en obtenir d’autres. L’attachement devient plus fort, à la fois pour les voitures utilisées et pour celles que l’on obtient. Il veut néanmoins rassurer en arrêtant le parallèle ici. Tout débloquer dans ce Smash sera beaucoup plus simple et moins répétitif que dans un jeu comme Gran Turismo. Le but reste de proposer des challenges variés pour que le plaisir de la collection ne s’estompe pas avant d’avoir l’ensemble du casting.

L’article de Sakurai s’intitule « Smash est Spécial – Partie 1 » et aura donc une suite. Le prochain article de Sakurai détaillera sur le choix de faire revenir tout le monde et ce que cela implique. Notre résumé a été réalisé à l’aide des retranscriptions/traductions de SourceGaming et de NintendoEverything. Pour le reste des informations sur le jeu (comme sa sortie le 7 décembre), n’hésitez pas à consulter notre récap écrit ou vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *