L’Epic Games Store compte débarquer sur Android dès cette année

L’Epic Games Store compte débarquer sur Android dès cette année

Battle Royale entre les magasins…

L’Epic Games Store continue son grand plan de domination du monde en venant défier Google sur son propre terrain.

L’Attaque des Titans

Le 4 décembre, le patron d’Epic Games Tim Sweeney accordait une interview à GameInformer pour faire la promo de son store. Un entretien qui passait un peu inaperçu jusqu’à présent vu qu’on avait un peu l’habitude des lancements de plateformes qui ne décollent jamais réellement. Cependant, il faut reconnaître que depuis son omniprésence lors des Games Awards, le concurrent est de plus en plus crédible. Les 3 milliards rapportés par Fortnite donnent à l’éditeur une belle puissance de frappe. Il peut notamment se permettre d’offrir toutes les deux semaines de très beaux jeux indés comme Subnautica ou What Remains of Edith Finch. On notera aussi le dernier très gros coup d’Epic qui a convaincu Ubi d’abandonner Steam au moins pour The Division 2.

Désormais, les propos de Tim Sweeney ont donc nettement plus d’impact. Fortnite profite déjà de l’ouverture d’Android pour éviter Google Play. Rien ne l’empêche donc de proposer également une application Epic Games Store dès 2019, comme annoncé au journaliste Matt Bertz. Le but ne serait pas de gérer son compte comme pour Steam mais bien de vendre des applications ou du contenu freemium. Là aussi, la stratégie serait très simple : proposer une meilleure expérience pour les utilisateurs mais aussi réduire sa propre marge au profit de celle des développeurs/éditeurs. 2019 sera donc une année cruciale pour Epic qui compte faire tomber à la fois Steam sur PC et Google sur Android (oui présenté comme ça c’est très ambitieux).

Pour iOS en revanche, tout est absolument verrouillé. On n’est donc pas à l’abri de voir Epic se lancer sur un autre front et attaquer en justice Apple pour faire tomber ce monopole. Sweeney précise tout de même que les consoles ne sont pas dans son viseur puisque les constructeurs ont réellement besoin de leur marge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *