Days Gone : Le réalisateur du jeu compare les ventes du titre à celles de Ghost of Tsushima

Days gone

Malgré des retours de plus en plus satisfaisants au fur et à mesure des semaines qui ont suivi la sortie de Days Gone, le jeu n’a pas eu droit à une énorme cote d’amour le jour J. Avec son lancement en demi-teinte, le jeu a réussi à se rattraper grâce à un bon bouche à oreille afin de se vendre par millions, mais cela n’était pas suffisant pour Sony, qui aurait exclu l’éventualité d’accorder un second épisode à Bend Studio. Alors quand le constructeur se félicite des ventes d’une autre exclusivité (Ghost of Tsushima), qui sur le papier, n’a pas fait aussi bien que Days Gone, le réalisateur de ce dernier pousse un petit coup de gueule.

Days Gone, un vrai échec ?

Jeff Ross n’est pas le dernier à prendre la parole pour parler amèrement de l’accueil reçu de son dernier jeu. Il avait d’ailleurs effectué un premier coup de gueule envers la communauté du jeu (ce qui est rarement une bonne idée) qui demandait une suite au jeu, en leur répondant qu’il aurait fallu acheter le jeu plein pot dès sa sortie pour mieux soutenir le projet.

Une sortie déjà assez discutée, et Jeff Ross fait à nouveau parler de lui suite à la publication des chiffres de ventes de Ghost of Tsushima. Il met alors les deux titres en comparaison afin de montrer qu’il y aurait deux poids, deux mesures chez Sony :

« Lorsque j’ai quitté Sony, Days Gone était sorti depuis un an et demi (plus un mois), et avait vendu plus de 8 millions de copies. Depuis, il s’est encore plus vendu, avec un million de plus via Steam. Les dirigeants nous ont toujours fait sentir que cela était une grande déception. »

Il est vrai qu’à première vue, sur la même période de temps, il est difficile de comprendre pourquoi Days Gone serait un échec tandis que Ghost of Tsushima serait une réussite, avec les mêmes chiffres de ventes. On parle ici de deux triple AAA en monde ouvert, avec des parallèles assez faciles à faire.

Des situations pas forcément aussi comparables

Mais. Car oui, il y a un mais, il faut également éviter de faire ce genre de raccourcis lorsque l’on parle de rentabilité autour d’un jeu vidéo. Pour avoir une comparaison honnête, il aurait fallu savoir combien d’argent ont coûté les deux projets (que ce soit en production, en coûts humains ou en marketing), ce qui est essentiel pour estimer le caractère rentable d’un produit ou non.

De plus, comme le souligne Oscar Lemaire, il est aussi important de regarder l’historique des prix pratiqués sur ces jeux. Ghost of Tsushima a été bradé bien moins vite que Days Gone par exemple, et a eu droit à une version Director’s Cut qui a même fait remonter le prix.

Si l’on peut comprendre la déception de Jeff Ross, il faut donc tout de même remettre tout cela en perspective. Il aurait tout de même été intéressant de voir comment un Days Gone 2 aurait pu performer, mais l’existence de cette suite est pour le moment malheureusement compromise.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
s_t_s
s_t_s
10 mois plus tôt

C’est dommage pour le studio en effet d’autant que j’ai vraiment aimé Days Gone. Certes, il n’est pas parfait, mais c’est un excellent open world avec une identité forte qui est bien plus original et intéressant en ce qui me concerne qu’un énième FarCry ou Assassin Creed.

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.