Journey to the Savage Planet : notre avis sur le DLC Hot Garbage

journey to the savage planet hot garbage dlc

Journey to the Savage Planet est sorti le 28 janvier sur PC, PS4 et Xbox One. Alors que le jeu original était une vraie réussite sur le plan direction artistique et au niveau du dépaysement proposé, qu’en est-il de son tout premier DLC nommé Hot Garbage et proposé au prix de 7,99€ ? Voici notre avis.

Une station balnéaire polluée

Journey To The Savage Planet hot garbage 2

L’histoire de ce premier DLC vous emmène en direction d’une toute nouvelle planète, DL-C1 (notez le jeu de mot) en proie à des pollutions atmosphériques anormalement élevées. Votre mission : explorer la station balnéaire Boomerdale que possède votre employeur Kindred Aerospace afin de trouver l’origine de cette pollution et ramener le plus d’informations.

Si le concept parait intéressant et promet d’en savoir plus sur les conflits entre les différentes sociétés aérospatiales de l’univers de JTTSP, cela se révèle finalement n’être qu’un écran de fumée pour vous proposer de nouvelles fonctionnalités. En effet, nul besoin de s’attarder sur l’histoire qui n’existe pas vraiment pour se concentrer sur les nouveautés, à savoir notamment la capacité de marcher sous l’eau grâce à de toutes nouvelles bottes plombées, mais aussi la capacité de voler grâce à des vapeurs de carburant signalées grâce à des anneaux violets disséminés par endroits.

La difficulté ne se présente que très rarement et l’on est même surpris d’avancer aussi facilement, là où le jeu de base nous demandait constamment de faire des allers retours afin d’avancer de quelques mètres. On retrouvera d’ailleurs de nouvelles espèces animales et végétales à scanner dont notamment des oiseaux-globe aux couleurs tropicales tels des toucans, très réussis.

Un bilan mitigé

Journey To The Savage Planet hot garbage 12

L’humour est toujours présent dans cette extension, bien que beaucoup moins grinçant que dans son grand frère. La durée de vie très faible de l’histoire est néanmoins rallongée grâce à la collecte de coffres ou autres cartes postales (comptez ainsi environ 2h30 pour atteindre le 100%). Les nouvelles fonctionnalités sont bien trouvées mais les anneaux violets vous permettant de voler ne serviront finalement que très peu. Reste que le jeu reste toujours aussi beau et fluide et rivalisant de créativité, bien que l’on sente que les développeurs n’ont pas été aussi inspirés que pour le jeu originel.

Finalement, Hot Garbage est une expérience divertissante mais exempte d’intérêt majeur. En effet, vous apprendrez de nouvelles capacités que vous pourrez ramener (pour certaines) dans le jeu de base mais sans réel souvenir intarissable. Mais si vous pensiez découvrir le jeu grâce à cette extension, passez votre chemin. Ce n’est pas une mauvaise expérience mais le jeu originel vaut largement plus la chandelle que cette première extension proposée heureusement à un prix doux. C’est donc à Typhoon Studios de remonter la barre dorénavant avec le prochain DLC.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments