On a joué à Pokémon : Let’s Go Evoli / Let’s Go Pikachu, notre avis

Pokémon Let's Go Evee

A l'occasion du salon Nintendo Paris, nous avons eu l'occasion d'essayer le prochain jeu Pokémon : Pokémon : Let's Go en version Evoli.

Le prochain jeu Pokémon est en route pour la Switch ! Se basant sur Pokémon Jaune et Pokémon Go, Pokémon Let’s Go se déroule à Kanto avec un gameplay hybride entre la série principale et le jeu mobile. Vous pourrez parcourir les lieux du premier opus de la série avec toujours deux Pokémon vous accompagnant : le Pokémon de la version (Evoli ou Pikachu), ainsi qu’un Pokémon de votre choix. Au niveau des différences avec la série principale, on notera que les captures se font avec la capture de mouvement selon le système de cercles de Pokémon Go et il n’y aura pas de combats contre les Pokémon sauvages.

Pokémon : Let’s Go !

Onix dans Pokémon Let's Go

Nous somme partis à l’aventure avec notre petit Evoli sur l’épaule ! Nous avions choisi Evoli pour deux raisons : la première est que Evoli est mieux que Pikachu (AG se dédouane de tout avis personnel exprimé par le présent rédacteur). La seconde raison est que les évolutions sont bien plus intéressantes niveau stratégie que Raichu. Cette raison n’est cependant pas valide puisque votre Pokémon de version n’évoluera pas. Dommage. Cependant, les autres Pokémon évolueront et première surprise : nous somme suivis par un autre Pokémon ! Au début de la démo, il s’agissait de Carapuce. Il sera possible de choisir à tout moment le Pokémon qui nous accompagnera et ce dernier sera à l’échelle. Il est possible que cette mécanique soit utilisée de plusieurs façons avec des zones que nous ne pourrons traverser qu’avec certains Pokémon comme le Onix ci-dessus.

Le monde de Kanto a été recréé à l’identique en se basant sur la première génération.

L’aventure se déroule donc à Kanto, zone de la première génération de Pokémon. Les fans absolus seront heureux de voir que le monde a été créé à l’identique de celui de l’ancienne version avec des dresseurs aux mêmes endroits qu’avant. Le monde est cependant désormais en 3D, ce qui sert notamment à cacher les objets qui pourront être détectés par votre copain Pokémon. Notre démo s’est déroulée dans la forêt de Jade jusqu’à Argenta où nous avons pu voir Pierre et participer à plusieurs combats classiques. Nous avons la confirmation que le jeu aura les arènes et la ligue que nous connaissons et adorons. Ces informations sont cependant étranges puisque le « rival » de cette version n’est pas Blue. On peut donc se demander si le champion de la ligue sera tout de même Blue ou si on peut s’attendre à la présence de Red.

Un monde plus vivant

Le monde de Pokémon Let's Go

Plus de rencontres aléatoires ! Dans les nouveautés majeures de ce titre, on retrouve les Pokémon visibles comme dans Pokémon Go. C’est-à-dire que le seul risque dans les hautes herbes sera désormais de marcher sur un petit Pokémon sans le voir et déclencher la rencontre. Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, les Pokémon seront visibles et donc esquivables. De plus, des auras bleus et rouges autour des Pokémon donneront des informations sur leur taille, comme dans Pokémon Go. Le système est assez agréable à utiliser et le croisement fonctionne très bien. Les Chenipans par exemple passent inaperçus dans les hautes herbes tandis qu’il est impossible de rater un Dardargnan ou un Roucool.

La capture en motion gaming est le gros point noir de cette démo : le jeu sort cette année mais sur deux mouvements identiques, la balle réagira très différemment. Il faudra bien évidemment attendre la version finale pour se prononcer mais dans l’état actuel des choses, certains combats étaient très frustrants. Le jeu fait bon usage des HD Rumble de la manette avec l’impression qu’un Pokémon se trouve dedans. Cette impression sera décuplée avec la PokéBall Plus qui pourra également faire sonner les cris des Pokémon du jeu. On sait que le jeu sera connecté à Pokémon Go mais nous n’avons pas pu récolter plus d’informations ou tester ces fonctionnalités. Il en est de même pour le multi-joueur qui n’était pas testable.

Un nouveau Pokémon

Dresseuse Pokémon Let's Go

Le jeu n’est pas le RPG Pokémon que tout le monde attend. Il s’agit d’une sorte de spin-off mais le voir et l’essayer sont deux expériences très différentes. Notre testeur au Nintendo Paris n’était absolument pas convaincu par les images et s’interrogeait sur l’utilité et la cible du jeu. Tout a changé manette en main. Le jeu nous fait voyager dans un Kanto ultra coloré et brise de nombreuses conventions de la série comme avait su le faire Zelda Breath of the Wild, notre jeu de l’année 2017. Si l’absence de combats contre les Pokémon sauvages est regrettable, le jeu compense par d’autres contenus comme la possibilité de jouer à deux en coop. En espérant que le motion gaming soit bien fonctionnel à la sortie, le jeu nous permettra de nous prendre pour Régis (personne ne veut ressembler à Sasha) à lancer des Pokéballs dans notre salon. Le jeu a cependant l’air bien plus confortable en mode dock qu’en portable. Pour rappel, Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli sortiront le 16 novembre uniquement sur Nintendo Switch.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
1 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp