Nos ressentis sur l’année 2015 : L’avis de Nari – Julien Blary

Julien Blary
Et voilà, l'année 2015 est terminée, place à 2016 et de nouveaux horizons. Il est temps pour moi de vous donner mon avis sur cette année qui s'achève, mes coups de cœur, mes coups de gueule, mon ressenti sur ce qu'il s'est passé tout au long de ce périple.

Si 2016 démarre doucement et que bon nombre de sites et blogs ont déjà proposé leur récapitulatif de l’année passée, c’est au tour de l’équipe de proposer leur ressenti sur 2015, une année charnière pour certains. Et elle signe pour moi également, douze longs mois d’aventure extraordinaire et de rebondissements incroyables. Voici ce que j’en pense :

Mes déceptions jeux vidéo

tony hawk

Beaucoup l’ont remarqué et je ne vais pas tourner autour du pot : ma déception jeux vidéo de 2015 est incontestablement Tony Hawk’s Pro Skater 5 sorti en fin d’année.

Si l’on nous promettait un retour de la franchise avec de nombreux clins d’œil aux précédents épisodes, un gameplay aux petits oignons et une aventure digne de ses grands frères rehaussée par la qualité nouvelle génération, on en est très loin de tout ça. Le soft souffre d’un terrible retard technique, a perdu tout de son sérieux et enterre pour de bon la licence culte des amateurs des jeux de skate, dont je faisais partie dès le premier opus sur PlayStation One. Et bien que le titre s’en sort avec pas mal de bonnes idées, notamment des modes de jeu funs et un essai du côté du multijoueur, le reste est plat, sans intérêt, moche, graphiquement daté et tout est réellement décevant. Non, désolé, mais mon cœur nostalgique en est touché et pleure pour cette triste fin.

Autre déception notable et beaucoup plus personnelle, c’est la sortie de F1 2015 qui m’a clairement laissée sur ma faim. Avec une campagne tout simplement inexistante, la suppression de beaucoup d’éléments et aucune amélioration si ce n’est le passage à la nouvelle génération, je me suis pris une sacré dérouillée. (Parce que oui, je joue à tous les opus Formula One depuis le F1 95, et je peux vous dire que ça en fait des jeux).

the order 1886-3

Si beaucoup se plaignent de la faible durée de vie de The Order 1886, je ne l’ai pas trouvé foncièrement mauvais. Pour moi, il annonce et pointe du doigt le rapprochement actuel entre le souhait de faire du cinéma et du jeu vidéo en une seule plaquette. Alors oui, je sais, on avait déjà eu le droit à de très bonnes expériences du genre avec d’autres titres, certains plus axés sur l’action comme The Last of Us, d’autres qui prennent une tournure Point’n Click, mais le bébé de Ready At Dawn a certainement déçu à cause de ses nombreuses promesses. Et là, on ne peut se permettre de débourser 60 put*** d’euros pour un jeu qui ne dure que quelques heures. Aussi cher pour quelques minutes de plaisir ? Mouais.

De mon côté, une annonce majeure qui m’a terriblement déçu cette année, c’est bien évidemment l’annulation du projet Silent Hills qui fleurissait du côté de Konami avec notamment, Norman Reedus en figure emblématique. Mais, suite directe ou non du Kojimagate, le projet a été avorté et directement enterré, et… non, pas de Silent Hills à venir. Je suis tristesse.

Mes bonnes surprises et jeu de l’année

life is strange3

Ouais bon. Pas besoin de me cacher, mon Jeu de l’année 2015, c’est incontestablement Life is Strange, et beaucoup d’entre vous le savent déjà.

Après un premier épisode que j’ai trouvé un peu mou, limité techniquement et un peu trop girly, j’ai été incroyablement surpris par la suite des aventures de Max Caulfield et de tout ce qui se passait dans l’université de Blackwell. La bande-son magistrale, la patte artistique tout bonnement magnifique, un incroyable suspens et un scénario bien mené, voici quelques unes des qualités qui en ressortent.

Mais le bijou de Dontnod ne s’arrête pas là, parce que même s’il fallait attendre 2 longs mois entre chaque épisode, le jeu m’a forcé à rester éveillé jusqu’à la mise à jour du PlayStation Store pour y jouer en pleine nuit et être l’un des premiers à me jeter dans les bras de notre héroïne. Pire encore, certains passages ou fin d’épisode m’ont complètement laissé en pleine admiration, entre le sentiment d’être dubitatif et d’être surpris par une cohérence au top.

J’applaudis également le fait d’avoir réussi à gérer la notion du temps sans paradoxe ou incohérence, fait difficile à relater dans les jeux ou films. Chapeau aux p’tits gars de chez Dontnod.

Nos ressentis sur l'année 2015 : L'avis de Nari - Julien Blary 1

Pas mal de jeux m’ont également produit une certaine sensation dans le bas ventre (et non, je n’ai pas dit en dessous de la ceinture). Mon second coup de cœur après LIS, c’est Ori and the Blind Forest. Un véritable chef d’oeuvre, tant sur le tableau qu’au niveau la bande-son, les aventures de notre petit être m’ont complètement submergé. Autant je ne suis pas fan des jeux de plateformes, celui-ci m’en a fait baver (Tant par son côté Die & Retry que parce que j’étais en admiration).

Un autre également, c’est Batman Arkham Knight. Si je dois vous avouer que je n’avais pas spécialement terminé les précédents opus et que j’ai lancé véritablement le jeu plusieurs mois après sa sortie, pas mal d’aspects m’ont mis une terrible baffe, notamment sur les mises en scène et la patte artistique. Avec ce petit côté gothique-victorien, il est clair que visuellement, la production de Rocksteady fait mouche. Mais là où j’ai véritablement apprécié le soft à sa juste valeur, c’est lors des animations.

Quand notre héros se retourne et que l’environnement change. Que notre ennemi de toujours, le joker, apparaît ci-et-là avec un petit combat interne dans la tête de Bruce, sans parler des diverses hallucinations ou autre effets de style qui nous en mettent plein les mirettes. J’ai lâché plusieurs fois des « Waouh » avec une tête de débile suite à cet univers incroyable. Et pourtant, l’utilisation abusive de la batmobile, le gameplay et d’autres aspects ont heurté mon plaisir de jeu.

guitar hero live4

Parmi les autres surprises de 2015, on retrouve bien sûr The Witcher 3, où je ne m’étalerais pas puisque c’est évident (et puis parce que je ne l’ai toujours pas fini), Mad Max a également été un bon cru, et a été pour moi, une sortie plus importante et une meilleure surprise que Metal Gear Solid V en Septembre (Oui oui, fouettez-moi).

Cet été, nous avons également eu le droit à Until Dawn, dont on attendait rien de spécial. Et finalement, une bonne aventure à faire lors de nos soirées ennuyantes. Certes, très cliché, très surfay et fort « Wah, on est des ados, on fait la fête et il se passe des trucs pas nets ! », le scénario est franchement pas mal, et l’on ressent une certaine pression tout au long du jeu avec de sacrés rebondissements.

Et mes dernières bonnes surprises de cette année vont du côté des jeux plus funs. Splatoon, avec un sacré défi du côté de Nintendo et une bonne surprise – malheureusement vite lassant pour ma part, Just Dance 2016, avec une jolie playlist et qui me permet de montrer mes talents de danseur – ou pas, et Guitar Hero Live, sur lequel je me suis particulièrement éclaté, notamment avec l’équipe d’ActuGaming. (Coucou, j’espère que vous connaissez les Fall Out Boy).

Mes impressions et regrets sur 2015

squeeze

Ouais, vous avez vu un peu ce « paragraphe à clic putassier » avec l’image d’entête et de Squeezie ?

Bon, plus sérieusement. Pour moi, 2015 a été une année de transition. Si l’on déplorait la pauvreté des sorties en 2014, cette année a été un meilleur cru et a permis de montrer un nouveau visage pour le jeu vidéo. Parfois bon, souvent déplorable, on passe pour de bon dans du marketing pur et dur. Les éditeurs pensent aux sous comme jamais, les campagnes s’enchaînent, on sort les jeux parce qu’on doit les sortir, on se dépêche de les finir et l’on en fait que pour l’image.

A côté de ça, cela nous a permis de découvrir que les consoles nouvelle génération commençaient doucement à faire leur preuve avec de sacrés mondes ouverts (The Witcher 3) ou de sacrés baffes graphiques, à l’instar d’un The Order 1886, pauvre mais beau, ou de Batman Arkham Knight. Mais pour moi, la véritable année du changement, ce sera 2016, et il suffit de voir les nombreuses annonces faites à l’E3 qui ont captivé une partie du public : une conférence Microsoft au top finalement contrecarré par un show exceptionnel de Sony (FF7, Shemnue 3, Horizon Zero Dawn).

Autre fait qui m’a marqué cette année, c’est incontestablement le poids que prenne désormais les YouTubers et le contenu vidéo. Si ce n’est une surprise pour personne, il est bon de mettre ça en relation avec les sites de presse et autres médias. Bien sûr, en aucun cas je viendrais critiquer tel ou tel vidéaste ou lancer un énième futile débat sur Squeezie, fait qui déborde sur la toile. Mais plutôt, leur positionnement sur le web.

Pour illustrer tout cela, il n’y a qu’à prendre un simple exemple : l’E3, un salon que bon nombre d’entre vous convoitent. Si les accréditations à la convention (et à tous les autres salons) sont plus ou moins facilement données selon votre réputation et votre audience, les invitations ou les accès aux conférences sont bien plus réglementés. Et pour prouver leur poids désormais, il suffit de vous dire que presque la moitié des places était prise par des YouTubers.

Oui, presque la moitié, à côté de médias généralistes, de sites spécialisés, de presse papier mais aussi et très certainement, d’autres studios et développeurs qui pouvaient loger dans la salle.

Autant vous dire que l’on aborde là un sujet épineux et ce n’est un secret pour personne, si les sites d’informations ont dû mal à trouver un modèle économique se basant uniquement sur la publicité, ce n’est peut-être pas pour rien, et l’importance accordée aux nouveaux formats et aux YouTubers n’est pas anodine. Un éditeur se tournera plus facilement à payer pour de la publicité sur la chaîne de CyprienGaming que sur un site d’infos. Bref, on vous en reparlera bientôt.

Mes attentes pour 2016

horizon zero down

C’est évident, Horizon Zero Dawn, tout comme l’a sélectionné la communauté et notre équipe, est le jeu que j’attends le plus en 2016. Du monde ouvert, une héroïne humble & badass, l’arc qui semble l’arme de prédilection, c’est logique, je n’ai rien à rajouter. Mais à côté de ce jeu, pas mal me font de l’œil.

Comme je vous l’ai dit précédemment, cette année s’annonce folle et de nombreux titres s’apprêtent à sortir. Parmi eux, Final Fantasy XV, même si je suis dubitatif avec la Boy’s Band, me fait sacrément les yeux doux. Star Ocean 5 et The Last Guardian seront également mien à leur sortie, tout comme la suite de la licence Plants vs Zombies Garden Warfare, le premier m’ayant fait kiffer. Sans oublier également Ratchet & Clank, le remake que je ne peux pas oublier.

Et avec eux oui, j’attends avec impatience les prochains jeux Hatsune Miku <3 Comment ça, je suis un fan boy ? Oui, et je l’assume, ce sera du Day One pour moi. Par contre désolé mais… non, je n’attends pas Uncharted 4. Je ne pense même pas l’acheter. Huez-moi, détestez-moi, fouettez-moi, mais je suis loin d’être un fan de la franchise. Je la trouve… simple, et… sans rien d’exceptionnel (Outch).

réalité virutelle

Il fallait bien qu’il y en ai un qui y en parle : pour moi, 2016 sera l’année de la Réalité Virtuelle. Trois acteurs majeurs proposeront leur casque, à savoir l’Oculus Rift, le PlayStation VR et le HTC Vive et Microsoft devrait suivre en 2017 avec l’HoloLens.

Alors qu’il y a encore 10/15 ans, la réalité virtuelle n’était qu’une utopie, un fantasme des accrocs aux jeux vidéo et à la technologie, on y arrive et bien plus vite que l’on s’y attendait. Même si au début on risque fort d’être partagé entre le sentiment d’excitation, de déception avec un semblant dubitatif, l’avenir du jeu vidéo se fera très certainement, et même, sûrement, à travers ces casques.

Par contre, même si je suis certain que cela fonctionnera, j’ai tout de même l’impression que la Hype va vite monter pour vite redescendre… Aux développeurs de rapidement nous proposer des jeux qui en valent la peine.

dofus

Pour terminer, j’aimerais survoler un point que peu d’entre nous parlons : l’adaptation cinématographique de nos univers jeux vidéo.
Si l’on avait déjà eu pas mal de films à l’image de Tomb Raider, Resident Evil et j’en passe, force est de constater que cette année et les années à venir apporteront leur lot de films en corrélation avec une franchise bien connue. Si je suis allé voir le film Dofus en avant première (avec une surprise générale d’étonnement), d’autres suivront, tel que Assassin’s Creed en fin d’année, The Last of Us, Tomb Raider, Warcraft, Uncharted, Borderlands et j’en parle.

Comme je l’avais énoncé précédemment, la frontière entre le film et le jeu vidéo est parfois maigre, et beaucoup souhaitent mettre en accord le plaisir de regarder à celui d’interagir. Il suffit de voir un peu tous les rachats ou les annonces pour voir que de plus en plus de studios s’y mettent, comme Activision/Blizzard qui ont ouvert leur propre studio.

Et sincèrement, ça vous fait pas kiffer vous de voir ou revoir vos personnages en film ? Bon d’accord, que si celui-ci s’avère être bon, ou au moins simplement correct, parce que certains…

Et l’aventure ActuGaming…

ag

Ouais en fait, non, je suis d’accord, ça n’a pas vraiment de rapport avec les impressions vidéoludiques. Mais bon, je suis le chef panda, et je fais une tournée générale de bambous pour cet aparté.

Je ne peux parler de 2015 et de ce qui va arriver en 2016 sans parler du site en lui-même et de l’aventure ActuGaming.net. Si nous sommes devenus un média et un site d’actualité jeux vidéo avec désormais plus de 5000 lecteurs par jour, c’est surtout, et avant tout, grâce à une équipe d’exception.

Certes, on bosse, on se tire les cheveux, parfois on trime, mais tout cela, c’est pour vous, pour ceux qui nous lisent régulièrement sur le site ou nous regardent à travers nos vidéos. Mais derrière ces articles, il se cache des personnes d’exception, des passionnés, bref, une équipe de rêve.

Mais ce n’est pas tout, si l’équipe est géniale, la communauté l’est aussi, et je tenais à sincèrement vous remercier pour votre soutien quotidien. Chaque jour, nous passons de supers moments à vos côtés, soit en s’échangeant des messages sur les réseaux sociaux, en réponse aux commentaires, en lisant vos courriers, vos mails. Et nous sommes fiers de vous avoir à vos côtés <3

Et pour clôturer, je ne peux que vous annoncer que si 2015 fût une année de préparation et de lancement pour nous, 2016 sera sous la tutelle de la surprise.

Merci à Alexandre, mon stagiaire, à Matheus, mon camion à churros, Jordan, notre talentueux graphiste, à Justine, qui s’arrache pour l’avenir du site, à Cindy, mon élève, Arnaud, la victime, à LadyBushi, à Tony, notre fan des Fall out Boy, à Komha, à Toki et son sourire, R3mzor et son curry, Yoo Mee, notre noobette coréenne, à Quentin, à Lucas, à Kira71370, à Audrey, qui aident tous les jours le site à évoluer.

Merci à notre belge bien aimé Brandon, à notre retraité Krokos, à Caroline, pour sa bonne humeur et son monde de sushis, à Sytena, jeune pandawan, à Aurélie et sa folie, à notre rasé Saga, à Rider, fou des amiibo, à CODeNEX, à Florine, à mon Roro, à Cafcorp, à Monzeamon, à MatSilverX, à raphi26lebon, pour nous avoir aidé et contribué à l’avancée du projet.

Merci à Geekx qui nous suit depuis le début, à Laura, à James, à Jypce, à Dams et ses conseils, à Alyssa, à MrsPreciouzy, à Chefsoichiro, à Reflex, à Kxt, à Spoylz, à Estelle, à Amazing, à Gladiateur333, à Melifog, l’équipe de P911, au talentueux SpaceOrigin, Les Gnocchis, à Nirio, à Reymey, à Pikabsynthe et toute la communauté pour votre soutien et vos retours.

Merci également à Shinbaptiste qui nous suit quotidiennement et pour ton soutien régulier.

Et je remercie bien évidemment les partenaires média et les relations presse avec qui je travaille tous les jours.

<3

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp