Gamescom 2018 : On a joué à FIFA 19, nos impressions

  • PlayStation 4
  • PC
  • PlayStation 3
  • Switch
  • Xbox 360
  • Xbox One

Nous étions forcément présents sur le stand d'Electronic Arts afin de pouvoir tâter du FIFA 19 !

Entre FIFA et PES, il faut dire que la guéguerre continue entre les fans, qui essaient toujours de trouver les moindres défauts et qualités pour défendre son poulain adoré. Outre PES 2019 cette fois-ci, on a pu poser nos mains sur FIFA 19 le temps de quelques matchs, et cette mouture 19 reprend-t-elle du poil de la bête vis-à-vis de la concurrence ?

Du nouveau contenu, et l’UEFA Champion’s League

FIFA 19 preview

Une fois arrivé sur la démo, la première chose que l’on voit, c’est le changement d’interface sur le mode coup d’envoi. Ce dernier se dotera visiblement de pas mal de variantes. Effectivement, on retrouvera certes la possibilité de réaliser des matchs classiques, mais également des matchs de Champion’s League en choisissant des équipes comme le PSG, Le Real Madrid, Manchester City, la Juve, et j’en passe. Justement, seul ce mode de jeu là était jouable, soit la possibilité de faire des matchs de Champion’s League.

En sus, on retrouvera d’autres variantes dans le mode coup d’envoi, dont le fameux mode de jeu où tout est permis en matière de règles. En somme, il s’agit de ce mode « battle royale » de FIFA 19, où tous les coups sont permis. On a vraiment hâte de tester ce mode de jeu qui paraît assez séduisant pour une soirée entre potes.

On l’a compris, FIFA 19 a chipé la licence UEFA Champion’s League à PES 2019, et il y avait aussi la faculté de jouer au mode aventure d’Alex Hunter. Ledit mode rempile pour une troisième saison, et nous pouvions d’ailleurs faire un petit match contre Manchester United dans la démo. En supplément de retrouver un nouveau mini-jeu dans ce mode aventure, on avait également ce système d’interview, nous permettant de faire un choix de réponse. On pouvait y répondre de manière neutre, avec humilité, ou alors être complètement arrogant. Et enfin, niveau nouveautés, sachez que ce mode là proposera de jouer trois personnages, ce qui correspond donc à trois aventures. Nous pourrons incarner Danny Williams et Kim Hunter, la demi-sœur d’Alex Hunter. Cela permettra donc d’avoir une durée de vie encore plus conséquente, avec des bases relativement solides. Voilà concrètement ce que l’on pouvait faire sur cette démo, qui devrait prochainement débarquer sur PC, PS4, Xbox One et certainement Switch.

Quelques nouveautés, mais encore un manque de peaufinage

FIFA 19 preview

Une fois le tour du propriétaire effectué, il était donc temps de passer aux choses sérieuses. On a pu voir notamment que le système de composition d’équipe et de tactique a été globalement embelli, et il semble y avoir un peu plus de possibilités pour gérer le milieu de terrain désormais. Mais vu que cela n’était qu’une démo, nous pourrons vous confirmer cela plus en profondeur sur la version finale de cette mouture 2019 de FIFA.

Finalement, la licence footballistique développée comme toujours pas EA Sports fait-elle des efforts cette année ? Très franchement, si nous savons que FIFA 19 tient sans conteste sur des fondements assez solides, il semblerait bien qu’une nouvelle fois au niveau du gameplay, EA se soit à notre grand regret reposé un peu sur ses lauriers. En ce qui concerne la construction pure, et si vous avez d’ores et déjà joué à FIFA 18, difficile de dire qu’il y a eu des changements radicaux vis-à-vis de l’édition précédente.

Premièrement, on pourra d’emblée assez regretter la construction du jeu, qui reste hélas du même acabit que FIFA 18, même s’il y a du mieux au niveau des interceptions et du jeu physique, bien plus efficaces. Par contre, nous avons eu parfois l’impression qu’à chaque passe, le ballon était littéralement aimanté vers le joueur, et cela perd un peu en réalisme. Mais sinon en soi, le jeu reste agréable à jouer, mais nous avons encore une fois nettement l’impression que le soft ne s’oriente parfois pas vers le bonne direction. Néanmoins, les dribbles semblent désormais encore un peu plus accessibles histoire de faire quelques gri-gri face à nos adversaires, pour tenter de passer et de délivrer pourquoi pas une passe décisive.

Il semble manquer à l’heure actuelle encore quelque chose à FIFA 19 pour pouvoir concurrencer son rival de toujours, afin d’y prendre un plaisir certain. Concernant les frappes, on retrouve concrètement le même problème que FIFA 18. Même s’il y a un peu du mieux en ce qui concerne la puissance, on remarque qu’à certains moments cela manque encore de punch. De plus, nous n’avons pas réellement l’impression que le système de fatigue soit ultra poussé. Du coup, on retrouvera souvent des joueurs qui arriveront encore à courir à la 87e minute et ce, sans forcément tirer la langue.

En terme de duel aérien et de gardiens, il semblerait que rien n’ait bougé d’un iota en revanche. Sur les duels aériens, il sera pratiquement impossible avec un bon timing pour un petit joueur, de choper le ballon de la tête à un grand défenseur par exemple. Sur corner, on a pu notifier que les buts pouvaient facilement pleuvoir, car nos joueurs pouvaient prendre le ballon de la tête un peu trop aisément. C’est le ressenti que l’on a eu au bout de quelques matchs et bien évidemment, il est pour le coup difficile de se faire un avis dessus. En tout cas, on espère que cet aspect-là sera peut-être peaufiné sur la version finale. Dans ce FIFA 19 en sus, on retrouve un volet où nous pouvons légèrement mieux défendre et encore, on y éprouve une nouvelle fois quelques grosses difficultés dans les 16 derniers mètres, et surtout à cause de la lourdeur de certains défenseurs…

Les gardiens restent fidèles à eux-mêmes, et pas dans le bon sens. Certes, on retrouve de nouvelles animations ce qui est une bonne chose car les bases étaient là depuis un moment, mais on reprochera une certaine rigidité dans les animations et en mode légende, il faut bien avouer que nos gardiens seront la plupart du temps des passoires. Mais cela vient de la faute à l’I.A., qui arrive étrangement à réaliser des frappes assez stratosphériques à certains moments du match à l’extérieur de la surface, et parfaitement impossible à arrêter… Il faudrait vraiment régler ce souci, au risque sinon de se retrouver en face de score de tennis.

La stagnation est encore de mise sur pas mal d’aspects, mais l’arbitrage semble bon pour le coup. Alors encore une fois, c’est un peu compliqué de se faire un avis définitif après quelques matchs, et on exprime juste notre ressenti sur la poignée de match. L’arbitrage de notre homme en noir semblait concrètement de bonne foi.

Enfin il y a la réalisation graphique. Pas beaucoup d’efforts semblent avoir été effectués de ce côté-là. Le frostbite engine commence à montrer ses limites, avec une modélisation de la pelouse qui  manque encore un peu de détails, mais on espère toutefois que les différents stades dans le jeu final, proposeront une modélisation peut-être un peu plus poussée. Côté ambiance, les bases de FIFA 18 sont bien là, et c’est globalement efficace, comme la modélisation des joueurs, assez agréable. En somme, les graphismes de FIFA 19 semblent à peu de choses près similaires à l’opus précédent, mais néanmoins avec quelques légères améliorations de ci de là.

Du mieux, mais il doit encore peaufiner son gameplay !

Malgré une certaine stagnation que l'on pourra observer cette année, FIFA 19 semble néanmoins tenter tant bien que mal de proposer du sang neuf. En effet, EA Sports a fait de gros efforts sur le côté contenu - le mode journey qui ajoute trois aventures, tout en mettant en avant l'UEFA Champion's League, ou encore le fameux pseudo mode "battle royale", où tous les coups sont permis. FIFA 19 se rattrapera sur ce point, tout en proposant une tripotée de licences officielles à n'en plus finir, mais au détriment d'un gameplay qui manque encore cruellement de peaufinage sur pas mal d'aspects. Pour l'instant ce n'est pas mauvais car le jeu repose sur des fondements assez solides, mais FIFA 19 doit faire attention à ne pas tomber trop dans la facilité, car son concurrent revient très nettement en forme sur certains points.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
Copy link