Final Fantasy Memorial Ultimania – Volume 3 : Présentation et avis sur le livre de Mana Books

Final Fantasy Memorial Ultimania - Volume 3 - Livre - Couverture - Final Fantasy I à VI

Tout récemment, la licence Final Fantasy a encore su faire parler d’elle, notamment grâce à de nouveaux opus sortis ou à venir. Strangers of Paradise, Episode Intermission, ou simplement Final Fantasy XVI, ce sont autant de titres que d’occasions de parler de la franchise. Mais dernièrement, un acteur français, Mana Books, a publié le troisième ouvrage de la série Memorial Ultimania. Encore une bonne occasion de parler de cette saga iconique. Car oui, aujourd’hui, nous allons justement vous présenter ce fameux Final Fantasy: Memorial Ultimania qui s’intéresse aux six premiers opus de la franchise.

Depuis tant d’années sur le devant de la scène vidéoludique, la licence n’a toujours pas fini de nous faire rêver avec ses multiples titres. En même temps, les développeurs n’ont pas non plus fini de diviser les fans quant à la direction qu’ils donnent à leur bébé à mesure que les titres s’enchaînent. Mais, quoi qu’il advienne, Final Fantasy continue d’émouvoir les foules, donc rien de plus normal que de nous proposer une traduction française de cet ouvrage déjà disponible depuis quelques temps dans la langue de Shakespeare.

Après vous avoir déjà parlé des deux premiers volumes arrivés chez nous, ce derniers ayant su combler nos désirs de joueurs nostalgiques, que propose donc le présent volume ? Ce dernier vaut-il les 39,90€ demandés par l’éditeur ?

Un ouvrage complet, en six sections

Final Fantasy Memorial Ultimania 3 03 1

Qu’on se le dise tout de suite, Mana Books a fait le choix de proposer cette trilogie dans l’ordre d’intérêt potentiel des fans. En publiant d’abord le Final Fantasy : Memorial Ultimania sur les épisodes VII, VIII et IX, on ressentait directement que l’éditeur voulait toucher les fans directement, en sortant l’ouvrage contenant deux des opus préférés des joueurs francophones. Ce troisième volume revenant logiquement sur les six opus manquants (le XV exclu puisque présent dans aucun des trois ouvrages) vient donc compléter la liste.

Le premier volume (deuxième dans l’ordre de sortie ailleurs) avait beau être très bon, le second (troisième dans l’ordre de sortie anglophone), lui, l’était un peu moins. Peut-être l’intérêt était-il moins présent compte-tenu d’un attrait moins important pour les titres y étant présentés ? C’est en tout cas ce que notre ancienne collègue en a pensé. Mais ce retour sur les premiers essais de la licence n’est-il, rien pour son aspect nostalgique, déjà une réussite ?

Découpé en plusieurs chapitres, eux-mêmes découpés en plus petites sections, le livre revient sur chaque opus de façon plus ou moins importante. Six chapitres sont présents dans l’ouvrage, un par opus, pour un total de 336 pages au sujet de l’une des licences phares de Square Enix (pour ne pas dire LA licence phare).

Chaque jeu est présenté via des illustrations et quelques textes. On y retrouve les personnages, le monde dépeint par chaque titre, de la documentation sur les designs et autres travaux des développeurs, ainsi que le boulot effectué pour le portage des différents titres. On peut ainsi profiter de quelques visuels supplémentaires pour le remake DS de FFIV par exemple, afin de bien percevoir les changements qui ont été effectués.

Au programme pour ces éléments supplémentaires, on retrouve story-boards, illustrations, voire même cutscenes présentées dans l’ouvrage. De quoi proposer aux plus anciens amoureux d’entre nous une bonne dose de nostalgie qui frappe là où il faut. On appréciera notamment les petites citations issues des jeux, les éléments de background présentés, mais bien d’autres choses aussi, comme le travail de mise-en-page effectué.

Un livre à admirer, avec nostalgie

Final Fantasy Memorial Ultimania 3 04 2

En outre, l’ouvrage présente aussi le passage obligé du travail original de Yoshitaka Amano à l’état de sprites ou de polygones. Personnages et monstres passent donc sous la loupe afin de montrer les différentes étapes du travail des illustrateurs et développeurs tout au long du développement des différents titres. Bon, vous allez me dire que tous les travaux ne sont pas ceux d’Amano. C’est vrai, et c’est bien là la richesse du présent livre : nous proposer les travaux de tous les illustrateurs, même les moins connus, plutôt que de s’arrêter à un ou deux noms que le grand public connaît.

En addition de tout ceci, le monde de chaque jeu est dépeint via des illustrations revenant non seulement sur la location des villes, mais aussi celle des donjons. Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 (en France) est donc une encyclopédie qui hérite tout de même un peu des différents guides que l’on pouvait trouver à l’époque pour chaque jeu. De quoi fournir une belle vue d’ensemble de comment chaque jeu a été pensé, développé, et comment il a fini par arriver entre nos mains dans l’état dans lequel nous l’avions.

Évidemment, on retrouve aussi quelques présentations des différentes mécaniques présentes dans les jeux. Et, grâce à l’utilisation de l’édition, nous avons aussi droit à quelques souvenirs, screenshots, de chaque jeu, avec le texte en français. De quoi permettre aux lecteurs de replonger dans leurs souvenirs, rappels de toutes ces heures passées à parcourir les univers fantastiques imaginés par les talentueux développeurs nippons.

Faut-il craquer pour Final Fantasy Memorial Ultimania – Volume 3 ?

Final Fantasy Memorial Ultimania 3 02 3

Au-delà du grand respect dû aux visuels d’origine, on notera aussi un boulot de qualité de la part de l’équipe ayant travaillé sur la traduction. Le texte français est bien rédigé, ne présentant aucune coquille importante. Le papier employé est de bonne qualité et la couverture, rigide, est elle aussi assez convaincante, malgré sa simplicité. Dès lors, ce livre est très agréable à prendre en main.

Le seul petit bémol de cet ouvrage, c’est qu’il ne va pas assez en profondeur pour ce qui est du développement de chaque opus, ou pour ce qui est de savoir comment le jeu a été reçu et quels ont été les obstacles de la production. Nous avons ici un livre plutôt porté sur la nostalgie des joueurs, plutôt que sur une analyse et une critique complète. Une toute autre vision des choses, semblable à un artbook très complet. Mais que Mana Books se rassure, le plaisir de (re)découvrir le contenu des différents opus est présent !

Acheter Fina Fantasy Memorial Ultimania - Volume 3 sur Amazon

Ainsi, nous pouvons conclure en disant que Final Fantasy Memorial Ultimania – Volume 3 est une œuvre avant tout visuelle, qui saura plaire et convaincre les amoureux de la première heure. Les opus un à six sont ici mis en valeur de la plus belle des manières, dans un ouvrage qui rend toujours bien sur une étagère.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Enaxadrel
Enaxadrel
1 mois plus tôt

Je trouve que ces livres complètent très bien la collection « La légende de Final Fantasy [insérer numéro] » de Third édition qui sont de la lecture sans illustration mais qui aborde en profondeur les œuvres et leur conception.

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.