Broken Dawn : Avis et présentation du roman de chez Mana Books

The Division Broken Dawn - Avis

En mars, Mana Books frappait fort avec la sortie de Broken Dawn. Mais ce roman rend-il hommage à la licence dont il est issu ?

Ces derniers temps, peu de grosses sorties sont à mettre en avant. Néanmoins, le mois de mars 2019 nous a offert la venue de Tom Clancy’s : The Division 2. Avec ce titre, Ubisoft comptait frapper fort dans le premier trimestre. Si les résultats de ce second opus n’ont pas forcément répondu aux attentes de l’éditeur, ce n’est de toute façon pas de ce dernier dont il sera question aujourd’hui. En effet, la sortie de ce jeu vidéo a été suivie, en parallèle, par la publication d’un roman se déroulant dans le même univers : Broken Dawn.

A l’écriture, on retrouve Alex Irvine, auteur connu pour avoir participé à plusieurs productions vidéoludiques ainsi qu’à des ouvrages portant sur l’univers geek que nous affectionnons tous. Avec cette sortie, Mana Books comptait frapper fort, en proposant d’agrémenter votre bibliothèque d’une œuvre de 384 pages pour la modique somme de 12,50 €.

Mais, l’homme à l’œuvre derrière ce roman fait-il part d’un travail de qualité ? Ou pouvons-nous simplement laisser cette publication dans les cartons de la librairie du coin ?

Plongée dans Tom Clancy’s The Division, avec un autre regard

The Division Broken Dawn - Avis

Avec Mana Books, il est récurrent de voir sortir pas mal d’adaptations d’univers issus du jeu vidéo. En témoignent nos récents articles sur Persona 3 et Sonic The Hedgedog. Cette fois-ci, ils s’attaquent à un autre genre avec Broken Dawn.

Alors que le premier jeu Tom Clancy’s The Division nous entrainait à New York, Broken Dawn nous plonge dans la ville de Washington. Oui, il s’agit bel et bien de la ville présente dans le second opus de la licence. D’ailleurs, la proximité avec cette seconde itération se ressent d’autant plus lorsque l’on remarque qu’un code pour débloquer un skin d’arme dans le jeu est disponible pour les acquéreurs.

Alors que le chaos règne partout, et que moult personnes ne répondent plus de leurs actes, certains tentent de continuer de faire respecter la loi. Ces personnes font partie de « la division » et, bien entendu, ce roman vous amènera à suivre les péripéties de l’un d’entre eux. Ce dernier s’appelle Aurelio Diaz. Et s’il est une chose certaine, c’est qu’il va en voir des vertes et des pas mures tout au long de cette aventure.

Dans ce bouquin Aurelio va partir à la recherche d’un autre agent ayant perdu la raison. Il sera rejoint par April Kelleher dans cette quête qui, elle, tentera de compléter ses propres objectifs. Le roman vous plonge alors dans une ambiance froide et tendue, comme le fait si bien la franchise sur vos écrans. Washington, dévasté par un virus saura installer de la tension durant votre lecture, et l’humanité dont l’œuvre fait preuve ne manquera pas de vous pousser à vous questionner, ou pas selon la manière dont vous abordé le titre.

Rapidement, on comprend que l’œuvre se déroule quelques mois après l’action du virus propagé dans New York. Le pays tombe en ruine et le gouvernement ne gère plus rien. Et, les personnages vont alors tenter de jouer un rôle dans ce qui s’appelle « la reconstruction », la tentative d’un retour à une véritable civilisation. S’ils y arriveront ? Il faut lire le livre pour le savoir !

Broken Dawn, un roman emprunt de qualités

The Division Broken Dawn - Avis

Dans tous les cas, on ne peut que mettre en avant le point fort de Broken Dawn : la narration. Cette dernière est très bien orchestrée et le roman est dans son ensemble très bien écrit. On ressent toute l’implication d’Alex Irvine dans l’écriture, qui parvient à transporter le riche univers d’Ubisoft sur papier. Qu’on se le dise tout de suite, c’est une tâche accomplie avec succès. En s’assurant cette parution, Mana Books ajoute un ouvrage de grande qualité à son catalogue, tout en permettant aux joueurs de plonger dans une intrigue originale qui prolonge le plaisir Tom Clancy’s The Division.

Forcément, transposer une telle œuvre sur quelques 380 pages, cela peut paraître compliqué. Eh bien des amateurs du genre s’inquièteraient de la possibilité que le contenu soit haché, que la trame ne soit qu’une ligne droite se résumant en une poignée de lignes, mais ce n’est pas le cas. Irvine parvient à trouver le bon équilibre, pour proposer une œuvre, un roman emprunt de beauté.

Et, là où l’on ne peut que se laisser envoûter par ce titre, c’est qu’en partageant un univers commun avec la franchise dont il est issu, il réussit à s’en extirper suffisamment pour offrir une expérience neuve et rafraichissante. Fort de son expérience sur The Division : New York Collapse, Alex Irvine jongle avec l’univers The Division en le rendant accessible aux non-initiés comme aux vétérans de la saga. Dès lors, aucun spoiler par rapport aux jeux, ni même par rapport aux personnages, puisque tout sort de l’imaginaire de l’auteur.

Par ailleurs, les personnages font aussi la puissance de l’œuvre, puisque leur écriture est poussée, intéressante et permet un attachement plus ou moins important à ces derniers. En tête de peloton, on retrouve Aurélio Diaz et April Kelleher, dont la construction force le respect. Les personnages évoluent, se développent comme nous le ferions, et cela amène une immersion toujours plus importante du lecteur.

Forcément, tenter de rester en marge de l’intrigue des jeux vidéo éponyme n’a rien d’aisé. Et, malgré la crainte de manquements dans le développement scénaristique, Irvine parvient à nous proposer un tout très cohérent, sans ajouter un quelconque élément des titres vidéoludiques. Si certaines choses sont sous-entendues ou pourraient être issues de l’univers numérique, rien ne gâchera la surprise de ceux découvrant Tom Clancy’s The Division 2 après avoir parcouru les pages de cet ouvrage.

Acheter Tom Clancy’s The Division: Broken Dawn

Pour terminer, si Broken Dawn reste à l’écart des deux titres d’Ubisoft, il parvient à leur faire écho pour former un tout très consistant et plaisant. Les personnes détestant la lecture pourront se passer de cette œuvre, et les anti-jeux vidéo pourront se contenter de ce roman afin de découvrir l’univers. Il s’agit d’une synergie intéressante et à mettre en avant, surtout que l’intrigue principale de Broken Dawn vaut le détour. Le suspens est présent, l’approfondissement est suffisant et le divertissement se joint à la partie. En gros, nous vous conseillons de parcourir cette œuvre, car elle en vaut la peine.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
46 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp