BioWare avait conçu un prototype pour un spin-off de Mass Effect sur Nintendo DS

mass effect 1 1

La saga Mass Effect est récemment revenue sur le devant de la scène avec le remaster Mass Effect Legendary Edition, et devrait avoir droit à un nouveau départ avec un nouvel épisode dans quelques années. Avant cela, BioWare avait exploré plusieurs pistes pour la série, comme un spin-off à la destination de la Nintendo DS lorsque cette console était encore populaire.

Un Mass Effect façon pirate de l’espace

C’est ce que nous apprend Mark Darrah, ancien producteur de la série, lors d’une interview sur la chaîne MinnMaxShow. Le projet était alors nommé Mass Effect: Corsair, et il s’agissait d’une aventure en vue à la première personne dans lequel on s’aventurait dans les coins les plus dangereux de la galaxie. Il indique alors que le joueur devait explorer des endroits qui n’avaient pas encore été visités, tout en allant dans des lieux où la piraterie régnait, comme le nom du jeu l’indique.

« Cela allait être une sorte de combinaison entre Privateer et Star Control. Vous auriez été un indépendant, une sorte de personnage à la Han Solo, pas un Spectre. Et vous auriez du piloter, prendre des cargos, explorer, et vendre des informations à l’Alliance humaine. »

Malheureusement, ce projet n’a jamais vu le jour car le budget n’était pas suffisant, et que les estimations de marges à réaliser n’étaient pas assez importantes à cause du coût de fabrication des cartouches DS et des revenus moindres sur les jeux de cette console. Le jeu a été ainsi annulé, mais certaines idées ont été réutilisées pour le jeu mobile Mass Effect Infiltrator.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.