Aperçu Goat Simulator 3 – Le Go(a)ty de cette année 2022 ?

Membre Actugaming.net

Par

La dernière fois que l’on a vu Goat Simulator c’était en 2016, et son extension située dans l’espace. C’est le 17 novembre prochain que revient la licence avec Goat Simulator 3 – il n’y a jamais eu d’épisode 2, comme Brice de Nice -, qui tentera une nouvelle fois de nous faire passer un moment de franche poilade. De là à être le GOTY de cette Gamescom 2022, rien que sur la base de cette courte session de jeu, il n’y a qu’un pas.

Conditions de test : Nous avons joué à Goat Simulator 3 durant 25 minutes en solo. Nous avons ensuite testé le mode coop jusqu’à quatre joueurs pendant 20 minutes, sur deux petits mini-jeux. Le titre a été testé sur PC à la manette.

Goat simulator 3 - goat-in-a-box...
Goat Simulator 3 - Goat-in-a-box... → Voir sur Amazon
Personnalisez votre avatar cornu pour qu’il soit à la pointe...
69,99 €

Un mode solo délirant…

Egs goatsimulator3 screenshot 01 1

Dans la version testée, nous avons d’abord eu carte blanche pendant 25 minutes sur la map de Goat Simulator 3. Première chose à noter, le titre de Coffee Stain North est plutôt joli techniquement parlant. Cela dit, ce ne sera qu’anecdotique étant donné que l’on retrouvera une physique totalement lunaire sur les véhicules, comme sur les PNJ. De plus, la direction artistique s’annonce lambda, et manquant réellement d’imagination

Cependant, sachez que Goat Simulator 3 aura bel et bien un mode histoire, qui sera représentée de manière peu commune. Effectivement, une Goat Tower sera présente sur la carte. En réalisant diverses quêtes et défis, vous aurez parfois l’occasion d’aller sur cette dernière, et ainsi avancer sur la progression de « l’histoire », se résumant à déverrouiller une immense porte couverte de chaines. On imagine qu’il faudra accomplir beaucoup de quêtes pour l’ouvrir, et ainsi découvrir ce qu’elle renferme. Rien que sur ce postulat de départ, Goat Simulator 3 nous donne envie d’en voir plus.

Du côté des activités à réaliser sur la map, autant dire que l’on sera totalement libre. Carjacker des humains et ainsi conduire leur véhicule, ou encore les martyriser avec diverses armes ou en leur fonçant dessus, le degré d’amusement sur Goat Simulator 3 sera total. Il y aura bien entendu diverses quêtes, défis et figures à accomplir mais aussi des tours à activer, afin de voir les activités aux alentours – de quoi finalement donner un petit tacle de manière rigolote aux nombreux jeux utilisant ce procédé -.

Concrètement, Goat Simulator 3 sera indéniablement fun, et doté d’armes une fois de plus loufoques, dont la pétoire feu d’artifice, qui peut envoyer valdinguer les nombreux pnj ou joueurs chèvres sur la carte. Qui plus est, le titre opte pour un contenu centré sur la personnalisation de votre chèvre. En réalisant des quêtes ou défis, vous glanerez des points à utiliser pour débloquer des éléments de personnalisation cosmétiques pour votre chèvre. C’est très accessoire, mais cela devrait plaire aux joueurs avides décoration burlesque.

Pour le reste, et sur le gameplay pur, le soft se contrôle bien. Il est possible de faire plusieurs sauts avec notre chèvre, de lécher les nombreux humains, ou leur donner de bon coup de corne voire de sabot. Egalement, notre chèvre peut, comme nous l’avons évoqué plus haut, utiliser quelques armes pour mettre le désordre sur cette map. Indéniablement, dans son background totalement déjanté, la jouabilité de Goat Simulator 3 reste bonne, et vous pourrez même faire quelques figures stylées. Par contre, gare à l’aspect redondant après une heure de jeu, tant les quêtes et les défis avaient l’air de se répéter…

… Pour un mode coop en roue libre

Egs goatsimulator3 screenshot 03 2

Dans l’autre partie de notre session de jeu, nous avons pu nous adonner à du multijoueur avec d’autres journalistes. Car oui, Goat Simulator 3 sera en effet jouable jusqu’à quatre joueurs en ligne. C’est l’une des nouveautés de la licence de Coffee Stain North, et il faut bien avouer qu’il devrait être grandement fun.

En plus de pouvoir se balader sur la map à la façon d’un gang de chèvres, vous pourrez également faire quelques mini-jeux délirants, et donc dans le ton du soft. D’un jeu de foot en passant par le roi de la colline, sachez que vous aurez pas moins de 7 mini-jeux à tester entre amis. Qu’on se le dise, y jouer avec quatre autres personnes devrait atténuer un temps le sentiment de redondance que nous avons éprouvé en y jouant en solo.

D’autant que le titre devrait nous tenir en haleine une dizaine d’heures, du moins pour le mode histoire uniquement. Indéniablement, Goat Simulator 3 s’annonce comme une simulation sous acide qui devrait plaire.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Si l'on excepte sa direction artistique peu inspirée mais aussi son aspect répétitif, Goat Simulator 3 est bien parti pour surprendre. Le fun qu'il délivre est immédiat, son mode histoire via la goat tower très intrigante, et personnaliser sa chèvre est amusant. La possibilité d'y jouer en coop jusqu'à quatre joueurs est par ailleurs une excellente idée. Ainsi, on obtient de Goat Simulator 3 une simulation trippante qui s'annonce plaisante, et sur laquelle les joueurs pourrait bien passer des heures à faire régner la terreur auprès des humains. Le titre part en tout cas sur d'assez bonnes bases pour nous amuser. Néanmoins, cela sera à vérifier à sa sortie le 17 novembre prochain sur PC, PS5 et Xbox Series X|S.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.