Aperçu Astérix & Obélix XXXL : Le Bélier d’Hibernie – Le bon défouloir à plusieurs pour les fans des gaulois d’Uderzo et Goscinny ?

Membre Actugaming.net

Par

Après un Astérix et Obélix XXL 3 plutôt correct dans l’ensemble, le studio OSome revient avec Microids pour une nouvelle adaptation de la célèbre bande dessiné de Goscinny et Uderzo avec Astérix & Obélix XXXL : Le Bélier d’Hibernie. Lors de la Gamescom 2022, nous avons eu l’occasion de jouer à une démo de la version Switch sur le stand de l’éditeur. L’occasion de vous fournir un premier avis sur le titre.

Astérix & Obélix chez les irlandais

Asterix obelix xxxl 1 1

Comme d’habitude, notre petit village d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur romain et nos héros se retrouveront cette fois-ci à aider de lointains cousins venus d’Hibernie, l’Irlande de nos jours. Keratine, la fille du valeureux chef Irishcoffix, demande l’aide de Astérix & Obélix afin de retrouver le précieux Bélier à cornes dorées de leur village. Même si l’histoire semble surtout être une excuse pour taper sur du romain (ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose en soi), on peut saluer l’effort du studio de nous donner un lieu et des personnages inédits.

Encore une fois, le respect à l’œuvre est sans faille et cela se ressent surtout dans l’humour léger via les dialogues ou encore de savoureux jeux de mots grâce aux noms de ces nouveaux personnages (Irishcoffix est un bel exemple d’ailleurs). Toutefois le titre prend une direction un peu différente par rapport aux précédents opus de la série XXL avec cette-fois ci un gameplay qui se concentre sur la coopération. On pourra ainsi taper des romains en solo et jusqu’à quatre joueurs en simultané. Astérix & Obélix XXXL : Le Bélier d’Hibernie est typiquement le genre du jeu qui pourra se jouer en famille ou entre gros fans des gaulois afin de se défouler en retrouvant ce qui fait le charme des bastons que l’on a connu via les BD et les films.

Nous sommes devant une sorte de Hack’n Slash en vue isométrique où l’on droit progresser en massacrant les ennemis et en résolvant de petites énigmes. Il faut tout de même préciser que seuls Astérix et Obélix sont jouables ce qui fait que vous vous retrouverez avec les mêmes personnages si vous jouez à trois ou à quatre. D’une certaine façon, c’est une bonne chose étant donné que les deux héros sont évidemment ceux que l’on veut contrôler en premier lieu, mais cela restreint les possibilités de synergie entre ces avatars. Le studio a donc privilégié une approche qui contentera le plus de monde avec de la castagne en compagnie de nos deux protagonistes.

Au niveau des graphismes, on reste dans quelque chose d’assez correct dans l’ensemble, avec des décors assez jolis et détaillés. On reconnait facilement l’univers, et même sur Switch rien ne vient vraiment choquer la rétine. Au niveau de la technique, nous sommes sur quelque chose de fluide en solo, mais reste à voir le rendu à plusieurs (chose que nous n’avons pas pu tester lors de cette session).

Tout peut devenir une arme… même les romains

Asterix obelix xxxl 4 2

Toujours dans cette optique de jeu familial, le gameplay est très facile à prendre en main, toutefois il ne manque pas de subtilité pour autant. On retrouve évidemment l’énorme force d’Obélix et la vivacité d’Astérix, toutefois ce qui rend le système de combat spécial, ce sont les nombreux objets que l’on pourra saisir pour taper sur les romains. Sachant qu’eux-mêmes peuvent être attrapés lorsqu’ils sont étourdis afin de les transformer en arme le temps de quelques coups. Pour ainsi dire, chaque objet possède une utilisation unique. Ainsi, frapper avec un tronc d’arbre ne sera pas la même chose que de frapper avec un tonneau.

Certains objets comme les jambons (ou bien des morceaux de sangliers cela reste à définir) peuvent même vous soigner. Concrètement, on peut frapper avec les objets ou bien les lancer. Ce qui rend l’exécution satisfaisante, ce sont les nombreuses animations des attaques rendant hommage à l’œuvre. Petit exemple, lorsqu’Obélix concentre son poing pour frapper un romain et l’envoyer dans les airs pour que celui-ci retombe quelques secondes plus tard sur ses camarades. Si vous êtes incollable, vous reconnaitrez de nombreuses références assez bien exécutées.

Ne vous attendez-pas, cependant, à plus que de la baston car l’exploration reste assez limitée bien qu’il y ait des énigmes à résoudre et des collectibles à récolter dans chaque niveau. Durant notre partie, certains passages étaient impraticables pour Obélix étant donné qu’il est un peu trop lourd.

Grâce à Astérix qui est plus agile, nous pouvions utiliser les plateformes pour nous frayer un passage et créer un chemin pour notre ami. Une étape obligatoire même en solo étant donné que notre compagnon nous suit automatiquement et que l’on peut switcher aisément entre les deux. Par contre, à la longue, on imagine que le titre sera bien plus appréciable entre amis plutôt qu’en solitaire, mais le test devrait confirmer ou démentir ce sentiment.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Astérix & Obélix XXXL : Le Bélier d’Hibernie pourra être un bon défouloir entre fans de la BD d'Uderzo et Goscinny, ni plus ni moins. Le respect à l'œuvre est d'ores et déjà garanti pour nous, surtout grâce aux nombreuses animations lors des combats, mais on doute encore de son intérêt en solo sur la longueur. On peut donc s'attendre à jeu accessible pour taper du romain à plusieurs sans prise de tête, avec tout de même quelques subtilités grâce aux énigmes et aux objets qui nous permettent de varier les plaisirs. À voir lors du test, et surtout avec plusieurs joueurs, afin de mieux cerner son potentiel.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.