Aperçu : A Total War Saga : Troy – Des batailles dignes de l’Iliade d’Homère enrobées d’un réalisme bien amené

Membre Actugaming.net

Par

A Total War Saga : Troy est le prochain titre de la série « A Total War Saga » qui, à l’image de Total War Saga : Thrones of Britannia sorti en 2018, est une sorte de spin-off à la licence classique de Creative Assembly. Bien que cette série garde les mécaniques majeures de la franchise Totar War, elle permet de revisiter des périodes bien précises de notre histoire. 

Avec cet opus, c’est bien évidemment l’Iliade d’Homère et la fameuse guerre de Troie que l’on va vivre à travers le jeu avec un certain cheval de bois qui viendra conclure l’histoire. A l’occasion d’un événement presse, nous avons pu nous essayer au titre le temps de quelques batailles.

Rappelons que le titre sera disponible gratuitement le jour de sa sortie le 13 août prochain sur l’Epic Games Store durant une durée limitée. L’occasion est donc toute trouvée pour s’essayer à la série.

Deux champions sur Troie

total war saga troy preview 01 1

Le soft nous réserve beaucoup de choses si l’on se fit aux annonces avec huit factions au total, de nombreux héros mythiques, des dieux de l’Olympe à honorer et bien d’autres. Lors de cette démo, nous avons pu livrer une seule grande bataille où l’on a pu observer les nouveautés suivantes : les différentes unités, et les effets de terrain. Nous avions le choix entre deux camps, celui d’Hector le champion de Troie et celui du célèbre héros Achille.

Dans le domaine des batailles à grande échelle, Creative Assembly sait ce qu’il fait et bien que l’on n’ait pas de gros chamboulements si l’on suit la série, ce Total War Saga Troy vient peaufiner quelques détails en reprenant le squelette des anciens opus déjà très complet tout en rajoutant du contenu propre à l’époque, mais aussi à la mythologie grecque. D’ailleurs sur ce dernier point, le parti pris du jeu nous a été bien souligné. Malgré l’usage des légendes de la mythologie, Total War Saga Troy veut absolument garder son côté réaliste et rigoureux vis à vis de l’histoire.

Ainsi, le Minotaure devient un grand barbare bien bâti portant un gros casque en forme de taureau et armé d’une énorme hache. Ce dernier peut littéralement prendre un groupe de soldats à lui seul en rentrant dans la mêlée et en causant une grosse perte de moral à la troupe. Malgré ce que l’on a dit précédemment sur le réalisme, les capacités de ces unités mythiques restent tout de même fidèles aux créatures dont ils sont inspirés comme le Minotaure qui garde ici la peur inspirée par une telle créature.

Ayant pu également contrôler les unités mythiques centaures, ce constat semble se confirmer, et donc en plus de respecter la mythologie, elles renforcent les manières d’adopter une stratégie de bataille. On apprécie aussi les idées reprises de Total War : Three Kingdoms notamment avec les héros ayant un rôle très important dans les batailles. Comme pour le titre dépeignant la Chine du passé, les héros de chaque armée peuvent s’affronter sur le champ de bataille et activer des capacités uniques donnant des bonus très importants aux unités.

Trouver le talon d’Achille de la bataille

total war saga troy preview 02 2

Lors de cette session preview, nous avons largement constaté l’utilité de connaitre les points forts et les points faibles de chaque type d’unité. Creative Assembly a bien enrichi ce côté du gameplay si bien que certaines joutes vous demanderont des stratégies militaires digne de Napoléon, en particulier en mode difficile. Dans le cas ici présent, Hector et son armée étaient de véritables rouleaux compresseurs qui nous fonçaient dessus sans la moindre hésitation (à peu de chose près).

Le challenge était ainsi bien plus intéressant avec Achille disposant d’unités plus mobiles et situationnelles. Le plaisir de jeu était donc d’amener nous-même ses situations en les tournant bien évidemment à notre avantage tout en tirant profit du terrain et des forces de nos soldats. Le positionnement des troupes, la boue qui ralentie les mouvements des unités lourdes, les hautes herbes pouvant dissimuler des unités bien spécifiques (disposant un trait lié à cette mécanique)…, sont autant de points à prendre en compte.

Après plusieurs échecs avec Achille, on se rend compte de la profondeur de la stratégie avec des unités alliées et ennemis que l’on doit connaitre sur le bout des doigts. Amener les ennemis sur des terrains boueux, les prendre sur les flancs et trouver un moyen d’atteindre les groupes d’archers isolées faisant très mal sont autant de situations à gérer en permanence. Heureusement la pause tactique permet toujours de se poser pour réfléchir tranquillement à la suite.

Nous avions clairement un scénario digne d’un imaginaire de passionnés de cette époque. Visuellement et techniquement (en tout cas au niveau de cette bataille),il se rapproche beaucoup de ce que l’on a avec Total War : Three Kingdoms. Encore une fois, c’est surtout le talent de Creative Assembly en matière de retranscription visuelle de l’histoire qui opère avec des décors somptueux (manquant tout de même de détails) et des éléments divers (armures, armes…).

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

La série spin-off de Total War est un vrai régal pour les amateurs d'histoire et de grandes batailles. En plus de reprendre les forces apportées par la série principale, elle permet de mettre l'accent sur une période qui ne permet pas forcément un traitement plus approfondi. On peut déjà dire que A Total War Saga : Troy propose des batailles stratégiques assez satisfaisantes faisant appel à nos connaissances du terrain et des différents types de troupes tel un vrai stratège militaire. Le parti pris réaliste par rapport aux éléments mythologiques sont gérés intelligemment et l'on attend désormais d'en savoir plus sur le reste.

Haseo
Note du panda