Tekken 8 : Katsuhiro Harada en dit (un peu) plus

Tekken 8

Tekken 8 a fait ses grands débuts lors du State of Play et à cette occasion, le site américain IGN a pu interviewer le directeur et producteur du jeu Katsuhiro Harada pendant 90 minutes avec beaucoup de « Je ne peux pas en dire plus sur ce sujet » mais quand même quelques petits détails intéressants.

Tekken 8 veut vraiment faire comprendre qu’il est beau

Tekken 8

S’il faut aller très vite, disons que Harada n’a pas voulu évoquer les mécaniques de jeu, le mode histoire, le rollback ou la possibilité d’avoir des personnages invités dans le roster. De même pour une éventuelle version arcade, il déclare vouloir uniquement des versions annoncées pour le moment mais note lui-même qu’il s’agit de la première fois pour la série qu’un nouvel épisode soit annoncé en premier sur consoles.

Un peu comme dans son article sur le PlayStation Blog, il semble surtout là pour parler des graphismes du jeu mais aussi de sa trame principale. Le développement de Tekken 8 a d’abord débuté sur Unreal Engine 4 avant de progressivement basculer vers le 5 pour profiter de ses nombreux avantages.

L’un des points qui l’impressionne particulièrement est au niveau de l’interactivité entre le personnage et l’environnement. Dans Tekken 7, de la sueur pouvait apparaître sur les personnages mais c’était un paramètre du modèle 3D. Ici, tout sera plus dynamique ce qui permet donc aussi à la pluie de venir mouiller les personnages et à leurs vêtements de se tâcher de boue par exemple après avoir été au sol.

La clé du succès des Tekken

Tekken 8 2022 09 13 22 003 1

Selon lui, les graphismes ont toujours joué un rôle majeur dans le succès de la saga et c’est pour cela que c’était le premier sujet abordé lorsque l’équipe a commencé le projet. C’est notamment pour cela que tout a été refait de zéro dans Tekken 8, l’équipe ayant envie d’éviter l’étiquette d’un Tekken 7.5 pour cet épisode.

Harada crédite la possibilité de refaire les personnages à son équipe de vétérans. Une bonne partie de son staff est là depuis plus de 10 ou 20 ans, ce qui signifie à la fois qu’ils connaissent à la fois très bien les personnages pour pouvoir garder leur essence et ont aussi assez d’expérience pour éviter certains pièges inhérents aux redesigns.

Malgré cela, il est conscient de la difficulté de l’entreprise et note que peu importe l’expérience, il est difficile de trouver le bon équilibre pour assez remettre en question les bases du jeu sans perdre ce qui plaisait aux fans. Il note au passage qu’il est compliqué de demander aux joueurs ce qu’ils veulent car s’ils savent ce qu’ils aiment ou non, ils n’apportent pas de réponses et c’est donc aux développeurs de savoir bien utiliser le feedback.

L’affrontement final ?

Tekken 8 2022 09 13 22 004 2

Si Harada refuse de répondre aux questions qui concerne le mode histoire en se contentant de confirmer que vu le succès du mode histoire de l’épisode précédent, ils n’allaient évidemment pas proposer quelque chose de moins ambitieux. On rappelle que la vidéo du State of Play était un extrait du mode histoire de Tekken 8, ce qui confirmait déjà bien sa présence.

Comme on pouvait s’en douter vu la fin du 7 et cette première bande-annonce, le focus de l’intrigue de ce nouvel épisode sera la lutte entre Kazuya Mishima et son fils Jin Kazama maintenant qu’Heihachi n’est plus. On semble se diriger vers l’affrontement final entre membres de la lignée Mishima et le vainqueur de ce duel aura forcément un grand impact sur l’avenir de la série vu qu’elle reposait sur cette histoire.

Harada précise d’ailleurs que les chaînes qui se brisent pour former le 8 du titre ne sont pas qu’un effet de style mais sont aussi symboliques du parcours de Jin. Il se sent à la fois piégé par son appartenance à la lignée Mishima et par le Devil Gene et cet épisode devrait donc marquer sa libération des deux entre la fin du combat contre son père d’un côté et le fait qu’il puisse apparemment utiliser ses pouvoirs sans laisser le contrôle à Devil Jin.

Harada fier membre de la PC Master Race

Tekken 8 2022 09 13 22 009 3

Là où Katsuhiro Harada devient un peu plus bavard, c’est quand IGN lui parle de l’industrie de manière plus générale et de l’état du genre du jeu de combat. Il déclare être un gros joueur PC qui adore faire ses propres tours pour obtenir la meilleure qualité graphique techniquement réalisable et s’étonne donc du chemin parcouru par les consoles, en disant que la qualité de la PS5 et de la Xbox Series sont injustes par rapport au PC vu leur prix.

En ce qui concerne l’évolution du genre, selon lui, il est totalement faux de dire que sa popularité a baissé depuis les années 90. Il pense que c’est juste une impression apportées par la disparition de jeux moyennement ambitieux mais que le tout est contrebalancé par les grandes séries qui font de meilleures ventes et par l’apparition de titres indés.

Il se dit aussi très curieux de voir l’effet qu’aura Project L, le jeu de combat League of Legends, sur l’industrie vu son modèle free-to-play. Il est vrai que le modèle économique intrigue beaucoup le milieu tout en rappelant un peu l’expérience arcade vu les microtransactions. Lui-même ne rappelle pas qu’il s’est essayé à l’exercice par deux fois sans grand succès, avec Tekken Revolution et Tekken Mobile.

Le péril des guests

Tekken 8

On termine avec deux anecdotes racontées lors de cet interview, toutes deux en liens avec des invitations de personnages. La première concerne la première venue de Yasuo Miyakawa, le PDG de Bandai Namco, au tournoi EVO à Las Vegas. Lorsqu’il assiste à des compétitions, Harada a l’habitude de rester à côté de lui pour lui expliquer les personnages, les joueurs, le gameplay…

Mais cette fois-ci, dans le coin VIP se trouvait aussi Yasuyuki Oda, qui avait supervisé Street Fighter IV et Street Fighter X Tekken avant de retourner chez SNK pour produire tous leurs jeux de combat depuis. Et c’est lui qui a commencé à expliquer ce qu’il se passait à Miyakawa tout en s’amusant à pointer le fait que les personnages utilisés venaient de la concurrence tels qu’Akuma ou Geese Howard.

Et en parlant d’invité, Harada revient aussi sur l’ajout de Kazuya dans Super Smash Bros Ultimate. Il connait très bien le directeur du jeu Masahiro Sakurai puisque le jeu est développé par Bandai Namco ce qui fait qu’il est presque un collègue de bureau. Harada s’attendait à devoir répondre à une infinité de questions sur le gameplay de Tekken pour que Sakurai arrive à en capturer l’esprit.

Mais à son grand étonnement, Sakurai avait déjà très bien étudié la question de son côté. Harada fut donc d’autant plus impressionné du niveau de connaissances de Sakurai sur sa série que Smash en regroupe des dizaines et des dizaines ce qui demande un tel volume de recherches et d’analyse qu’il estime que Sakurai est l’unique personne à pouvoir faire convenablement ce genre de projet.

Tekken 8 est prévu sur PlayStation 5, Xbox Series et PC mais n’a pas encore de fenêtre de sortie.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.