PREVIEW. Nos impressions sur We Happy Few

we happy few 1

Dans une Angleterre alternative des années 60, un employé décide ne plus prendre ses pillules de « Joy » et découvre un monde étrange aux règles très surprenantes…

Arrête la drug !

WeHappyFew_3_AngryMan_PreAlpha

Nous débarquons dans ce monde complètement barge aux airs de ressemblances avec Bioshock. Vous débutez dans votre petit bureau bien rangé, dont votre activité sera tout simplement de valider ou de censurer des articles… Ce passage a été par ailleurs présenté lors de l’E3, du coup nous sommes déjà comme chez nous ! Ensuite, notre protagoniste aura le choix de choisir entre deux pilules, chacune d’entre-elle aura des conséquences sur votre aventure. Mais nous éviterons de vous dire lesquelles afin de vous éviter tout spoil nocif !

Nous entamons la deuxième partie et là, vous pouvez laisser de côté l’aspect scénaristique du soft. Désormais, We Happy Few se concentrera sur le côté « survie ». Il vous appartient alors de gérer avec discernement votre soif, votre faim, votre sommeil… Bref, des classiques du genre. Néanmoins les jauges se vident très très (très) vite… Surtout lorsque vous décider de dormir, là c’est encore plus difficile, vous vous réveillez en ayant faim et soif… Du coup vous aurez tendance à être concentré pour ne pas mourir et du coup, de ne pas pouvoir profiter du jeu…

Car oui, vous serez amené à mourir souvent si vous n’avez pas les bonnes bases de survie (un peu comme moi n’est-ce pas). Ce modèle de gameplay risquera d’en énerver certains, mais fort heureusement, cette jouabilité est modifiable. En effet, lorsque vous mourrez, le jeu vous imposera de tout recommencer car votre personnage disparaîtra purement et simplement. Par miracle, cette possibilité est modifiable au menu principal dans les options du jeu. Ainsi vous aurez la possibilité de reprendre votre partie là ou elle s’est arrêtée lorsque vous êtes décédé. Cette option permettra indéniablement de corser la difficulté de votre aventure, idéal donc pour les amateurs de vrais challenges !

Mauvais cachet !

WeHappyFew_1_Shelter_PreAlpha

Les développeurs nous ont expliqué les différents bugs du jeux, et nous sommes conscients qu’il n’est pas encore terminé. Il est donc tout à fait normal de constater la présences d’imperfections qui espérons-le, seront corrigées lors de la sortie officielle du titre.

Ce qui m’a frappé lors de mon approche du jeu, c’est la rigidité du personnage. En effet, on a plus la sensation de prendre en main un paquebot, qu’un être humain. Les gestes ne sont pas forcément naturels et donc peu instinctifs. Nous avons également observé la présence d’un calibrage pas très précis.

En effet, lorsque vous tournez la caméra en direction d’un objet, il vous faudra parfois le décaler de quelques centimètres pour que le nom de l’objet s’affiche. On espère que cela sera parfaitement optimisé, car honnêtement ce fut un peu délicat lors de mes parties. Rajoutons à cela un manque de clarté dans les missions, les objectifs ne s’affichent pas très bien, et on essaye de les retrouver dans les menus pause, afin de savoir ou nous en sommes. Un récapitulatif de progression, d’objectifs et de missions en cours ne seraient pas du luxe pour la sortie finale !

Egalement, ce que l’on peut remarquer, c’est l’aspect brouillon du menu. L’absence de tutoriel est logique vu le stade de développement. Car dans tout jeu de survie qui se respecte, vous serez amené à construire des objets pour améliorer votre confort et votre sécurité. Pour cela, il vous faudra trouver différents items au fil de votre aventure. La navigation dans les menus est rigide et peu ergonomique, il vous faudra ainsi un petit temps d’adaptation pour que cela vous soit familier.

Cette démo Alpha de We Happy Few a été pour ma part très amusante et enthousiasmante. Son univers de survie complètement décalé, son ambiance unique nous amenant à devenir paranoïaque est complètement barge fait du soft un must-have à posséder dans sa collection une fois qu’il sera sorti dans sa version définitive. On espérera toutefois que les nombreux bugs de calibrage, le manque de clarté dans les menus seront corrigés et que la rigidité de notre personnages sera revue à l’occasion de sa sortie définitive. A noter que We Happy Few sortira sur le Xbox Live à 29,99 euros ainsi que sur Steam et sur GOG pour 27,99 euros.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.