Aperçu : Premier avis sur Might and Magic Heroes VII

Might & Magic Heroes VII illustration

La bêta donnait donc accès à un très léger contenu du jeu final, à savoir quatre cartes de différentes tailles (chaque carte proposant son propre scénario), nous permettant de nous mesurer à l’IA en utilisant une des 4 factions (Sylve, Donjon, Académie et Havre) proposées. Si vous connaissez déjà un peu la série, vous savez que chaque faction propose une ville et des unités différentes à chaque fois, mais qui gardent chacune une certaine logique. Ainsi, chaque unité est ordonnée par ordre de force, et plus elle sera puissante, moins vous pourrez en acheter. Si cet aspect n’a pas changé dans la série au fil du temps, les villes proposent maintenant un aspect bienvenue : une nomenclature.

Pour faire simple, lorsque vous souhaitez construire un nouveau bâtiment, vous pouvez à présent vous rendre compte d’un rapide coup d’œil quel bâtiment sera nécessaire pour pouvoir en construire un autre plus évoluer, ce qui permet de faire grandir sa ville de façon plus efficace. A côté de ça, le jeu propose toujours un système très simple, vous pouvez construire une nouvelle amélioration par jour dans la limite de vos moyens disponibles et vous à chaque nouvelle semaine vos « réserves » de monstres sont remplies, permettant ainsi d’améliorer votre armée.

De plus, certaines semaines peuvent doubler le nombre d’unités disponibles si un événement spécial a lieu. C’est certes très pratique pour vous, mais méfiez-vous car il y aura également plus d’unités ennemies sur la carte. Cette dernière reste d’ailleurs fondamentalement dans l’esprit de ses prédécesseurs, tout en restant un peu dynamique, notamment avec quelques effets de vents sur les décors par exemple.

might and magic5

Ainsi, ceci implique également l’arrivée de quelques options du côté des menus, car qui dit animations et effets supplémentaires, dit jeu plus gourmand. Mais les développeurs ont pensés à tout en incluant la possibilité de modifier à peu près toutes les options graphiques afin de s’adapter au mieux à votre ordinateur. Malgré tout, méfiez-vous puisque le jeu nécessitera malgré tout un minimum de puissance pour être fluide, ce qui en soi coule de source, mais c’est toujours important d’en parler car le jeu ne paie pas de mine au premier abord.

En marge de tout cela, il reste un dernier aspect : les combats. Bien que nous n’ayons pas pu voir toutes les unités, on a déjà pu apprécier 4 factions différentes et ainsi les admirer au combat. On appréciera donc les petites animations lorsque vos unités attaquent, profitant ainsi d’un gros plan sur l’action. Pour ce qui est des déplacements lors de ces mêmes combats, on profite toujours du système efficace de cases sur lesquelles se déplacent vos unités en fonction de leur vitesse de déplacement, ce qui rappelle encore et toujours nos bons vieux jeux de rôle sur plateau.

Petite nouveauté malgré tout, la possibilité pour votre héros d’effectuer 2 actions lors de votre tour. Ainsi, le jeu vous précisera à quel moment vous pourrez encore effectuer ces actions. Un léger changement certes, mais qui pourrait faire bien des dégâts si il est exploité judicieusement.

might and magic4

Finalement ce Heroes of Might and Magic VII nous aura plutôt convaincu, restant dans la veine de ses prédécesseurs tout en ajoutant quelques nouveautés par-ci par-là. Malgré tout, s’il y a un point noir à l’heure actuelle, ce serait peut-être le manque de prise de risque mais nous ne pourrons pas affirmer cela avant d’avoir pu tester la version finale du jeu bien entendu. Malgré ce léger bémol, ce jeu semble aussi bien destiné aux puristes de la série souhaitant prolonger leur plaisir de jeu après le sixième opus qu’au nouveaux joueurs de la série qui pourront découvrir en douceur avec quelques notions facilités, à l’image des villes. A ce stade de développement, cette septième itération de Might and Magic Heroes convainc en se reposant sur ces acquis mais nous attendons de voir toute l’étendue des nouveautés pour le jugement final.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des