Test Might & Magic Heroes VII – Un retour au source

7
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Repris par Lambic, Might & Magic Heroes VII s’annonce comme une renaissance pour ses fans qui attendent de ce titre un retour au source. Depuis maintenant 20 ans, la saga du tour par tour ravit de nombreux joueurs mais la sortie récente du remake HD du troisième du nom laissera-t-il un goût amer aux fans désireux de jouer au septième?

Du neuf mais pas que

might and magic

Le jeu se jouant au tour par tour, vous devrez vous battre contre de nombreux ennemis pour atteindre votre objectif et conquérir l’empire. Le jeu reste similaire aux autres: ors des combats, vous contrôlez votre héros sur la carte ainsi que vos troupes préalablement achetées sur l’échiquier, dans les châteaux que vous contrôlez. Le jeu revient en force avec ses six factions jouables. Chacune des factions possèdent sa propre campagne, étant conseillère d’Ivan, duc de son état cherchant à conquérir l’empire. La campagne ne dépaysera pas les connaisseurs mais il est malgré tout dommage qu’aucun didacticiel ne soit mis à disposition, comme il est coutume de le faire. Le chiffre 7 portant certainement bonheur, il ne leur est pas venu à l’idée que de nouveaux joueurs pourrait en avoir besoin. Chacune des nouveautés de cet opus sont présentée au fur et à mesure des campagnes sans grande ampleur, le manque d’impact est dommage mais appréciable malgré tout, permettant de tester chacune d’elle plus en profondeur.

Concernant la difficulté de l’I.A, elle est à la fois perfectible et horrible. Les connaisseurs de la série comprendront ce que j’entends pas là. Disons simplement que l’I.A triche, encore et toujours, pour se renforcer ou obtenir des biens, et elle ne s’en cache pas ! En revanche, ce n’est pas injouable, c’est au contraire parfois appréciable pour éviter la simplicité de la battre. Mais malheureusement, parfois couplé à sa lenteur et son inactivité, cela peut parfois donner des parties disparates et perdant le rythme que l’on instaure.

Du concret aux innovations

might and magic1

Le titre se rapproche un maximum du troisième opus, cherchant à raviver la flamme des fans pour leur série et apporter du nouveau. Le fameux mod « Hot-Seat » continue à être de la partie pour permettre aux joueurs désireux de jouer en local de faire s’affronter l’une des six races, Havre, Nécromants, Orc, Académie, Sylve ou Donjon. Parmi les innovations, nous pouvons maintenant accéder à la construction de notre château depuis la carte grâce à l’apparition d’un nouvelle icône ou encore les caravanes permettant le relais de troupes, néanmoins insuffisant comparé à la chaîne de héros en end-game. La roue des talents est en revanche très intéressantes, permettant de spécialiser votre héros comme bon vous sembles, fini l’aléatoire, place à la tactique ! En revanche, une certaine part de la roue est déséquilibré dans le sens où certain héros commence avec un avantage certain. Pour finir, vous aurez l’agréable surprise de trouver des boutons de recrutement permettant d’obtenir la totalité de vos troupes disponibles, ce qui offre un gain de temps en jouant à plusieurs.

Hormis ces nouveautés, le jeu est une copie de ce qui a fait la renommée de la série avec le troisième opus, cette attitude conservatrice ne manquera pas de faire plaisir aux fans malgré un désaccord certain des développeurs frustrés de ne pouvoir laisser place à leur vision du futur de la série.

Une guerre rythmée

might and magic2

La nouveauté de la campagne est de proposer des objectifs plus prédominants que dans les anciens opus. Vous aurez divers objectifs à réaliser tel qu’entamer des pourparlers, mais il ne faut pas s’y fier, l’objectif concret est la conquête de l’empire ! La guerre est la seule issue et le défaut de triche de l’I.A a malheureusement était conservé malgré une demande d’équilibrage à ce niveau. Les impératifs de vos missions vous permettront de retourner bien souvent la balance en détruisant vos adversaires mais un changement aurait était appréciable.

Le fait de vouloir garder ce type de choix entraîne parfois un manque de contenu au niveau des maps, laissant un goût amer aux joueurs désireux de plus d’objectifs. Les attaques éclair sont dorénavant plus difficiles à concrétiser, les frontières seront souvent bien gardées par des troupes de haut-niveau. Un système de sécurité a été intégré permettant de recevoir une compensation dans une zone définie comme « safe » lors de la prise de mine chez un joueur, lui laissant une chance de remonter la pente en cas de siège. Cet ajout est agréable et respecte la demande de nombreux joueurs désireux de garder l’aspect:  » je suis le plus fort, je roule sur le reste  » .

Concernant les graphismes du jeu, ils sont beaux. Les animations sont trés bien faites, notamment au niveau des magies et des attaques à distance. Il est dommage en revanche que les cinématiques et animations des campagnes soient statiques en comparaison des précédents opus qui était bon sur ce point.

 

Vous l’aurez compris, Heroes VII réussit le pari de relancer la saga sur les bons rails mais nécessite malgré tout quelques changements pour être vraiment très bon. Le jeu est bien mais imparfait, et nous sommes heureux d’avoir pu le tester notamment les fans de l’équipe qui vous le recommandent !

  • Une interface fluide
  • Un retour aux bases
  • Beaucoup de contenu
  • Graphismes et OST très bons
  • I.A imparfaite et tricheuse
  • Équilibrage parfois maladroit
7
  • PC

Might & Magic Heroes VII

A propos de notre notation

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.