Coffee Break – Une nouvelle gamme signée Lumberjack

Gamme Coffee Break

Alors que le festival de Cannes vient de se clôturer, primant notamment d’un as d’or les excellents Oriflamme, Attrapes-Rêves et Res Arcana, tournons-nous vers l’avenir et l’arrivée d’une toute nouvelle gamme, pensée et éditée par les copains de Lumberjack. Répondant sous le nom de Coffee Break, le principe de la gamme est simple : pour chaque boîte un nouveau jeu jouable à plusieurs et surtout avec un temps de jeu faible, permettant d’être joué lors d’une pause café justement !

Aujourd’hui, nous avons eu l’occasion de recevoir les deux premiers jeux de la gamme : Gold River ainsi que Monster Café. Deux jeux différents mais proposant une vraie expérience bien à eux. A savoir que deux autres jeux de la gamme sont déjà prévus, un au mois de juin et un quatrième avec une date non communiquée. Nous avions découvert la gamme la première fois au Festival du Jeu à Vichy, où, lors de notre rencontre avec l’équipe de Lumberjacks, nous avions découvert les premiers jeux de la gamme.

Qu’est-ce qu’une gamme ?

Coffee Break 2 scaled 1

Écrire un article autour de Coffee Break est l’occasion pour nous de parler un peu plus en détail de l’industrie du jeu de société et donc en particulier du concept de gamme de jeu. Nous avons parlé sans forcement le spécifier précisément, mais de nombreux jeux font partie d’une gamme. L’idée derrière une gamme, c’est de rassembler différent jeux sous un même étendard, permettant de créer une sorte de catégorie au sein des jeux proposés par un éditeur.

C’est pour cela que l’on parle par exemple de gamme pour deux joueurs chez Funforge, ou de la game des minigames chez Iello. L’idée derrière, c’est que l’on sait exactement quoi attendre de tel ou tel jeu tout du moins concernant certains aspects bien définis. Ici, du côté de Coffee Break, l’idée est simple : proposer des jeux jouables pendant une pause café ou après un repas, avec donc un temps de jeu assez court.

Les points communs d’une gamme va également être le format de la boîte. Ici, on retrouve quelque chose de vraiment sympathique, avec une couverture à volets qui, lorsque qu’elle est révélée, permet de voir rapidement de quoi le jeu parle, quel est son matériel… La volonté ici, comme on peut l’analyser, est que telle une bibliothèque, on va pouvoir prendre une boîte, feuilleter sans sortir de matériel ou de règles à quoi pouvons-nous nous attendre face au jeu, et le choisir ou non.

C’est pour le coup une idée où nous nous retrouvons énormément. Le format est de plus un gros point fort car, s’il est unique, il est assez marqué et marquant pour être rangé à un endroit plutôt visible. Plutôt que de le mettre dans notre traditionnel meuble à jeux, on se voit le mettre dans la salle à café des bureaux, à côté de la machine, et on prendrait et feuilletterait le jeu en même temps que notre liquide torréfié coule dans notre tasse.

Et si on parlait maintenant des jeux, partie prenante tout de même de ce qui constitue une gamme ?

Gold River – Devenez le meilleur propriétaire de l’Ouest

Gold River

Gold River est un jeu pour deux à cinq joueurs. Réédition de La Fièvre de l’Or (chez Asmodée dans leur gamme de boîte verticale comme Elixir), Gold River vous proposera de vous plonger en plein dans l’épopée de la conquête de l’Ouest, où vous aller jouer des prospecteurs en quête de richesse. Le jeu se propose comme un jeu d’enchère où vous aller tenter de récupérer le plus de concessions possibles.

Le jeu va un peu plus loin que la simple enchère car dès le moment où quelqu’un possède deux concessions de la même couleur, il devient le maire de la ville, ce qui fera qu’il obtiendra pour sa couleur, de l’or supplémentaire à chaque obtention de concession faisant partie de sa ville. Il y a donc en plus un côté un peu stratégique où on va tenter d’obtenir le plus de villes, de contrer les autres, afin d’avoir un pécule de façon très régulière.

En plus de cela, on ajoute une touche d’aléatoire avec un lancer de dé qui, comme dans un Catan, vous permettra ou non de gagner des pépites d’or chaque tour. Ajoutez à cela les cartes actions, qui vous permettront par exemple d’effectuer un raid dans une ville, d’augmenter la production de votre concession… Ce qui est très fort avec Gold River, c’est que le jeu est encore aujourd’hui très moderne, et fonctionne tout le temps.

Ajoutez à cela une variante « poker » ajoutant en fin de partie des points de victoire liée à la meilleure combinaison en main possible et vous avez devant vous un jeu alliant à la fois un poil de tactique et de coups fourberie, d’enchères endiablées et de rebondissements en tout genre. Un excellent jeu le temps d’un café donc !

  • Nombre de joueurs : 2 à 5 joueurs
  • Temps de partie : 35 minutes
  • Auteurs : Bruno Cathala et Bruno Faidutti
  • Illustrateur : Jonathan Aucomte
  • Éditeur : Lumberjacks
  • Distributeur : Blackrock Games
  • Prix : 15 €

Monster Café – attention, humain prohibés

Monster Café

Monster Café est un jeu pour deux à cinq joueurs dans lequel vous allez plus ou moins collectionner des monstres et des tasses de café. Sur le principe, le jeu est assez complexe et vous semblera fouillis, mais on comprend très bien comment le jeu se passe quand on le voit. Le principe vous demandera d’obtenir le maximum de café. Pour cela, vous aurez devant vous deux lignes de monstres.

Une première de sept joueurs, visible de tous, et trois autres, en seconde ligne, face cachée. On joue à tour de rôle, et on envoie un monstre au centre de la table. On effectue immédiatement l’action du monstre, et c’est au joueur suivant. La manche s’arrête lorsque l’on se retrouve avec 3 monstres restant sur la première ligne. On révèle à ce moment-là les monstres de notre seconde ligne, et on va calculer les différentes majorités de chaque monstre, nous faisant gagner un certain nombre de café.

La partie se finit ainsi en 2 manches, permettant au jeu d’avoir un temps de partie plutôt rapide. La première force de Monster Café, c’est les différents pouvoir des monstres. Les douze monstres vont proposer des actions vraiment sympathiques comme le Grunge qui va permettre de faire une déduction concernant un autre joueur. Le poopy va par exemple bloquer une carte à un joueur adverse, etc..

La seconde grande force de Monster Café, c’est également sa rejouabilité. En effet, vous trouverez dans le jeu une carte des menus, proposant ainsi pas moins de 18 configurations de parties ! Des parties préconisées pour 2-3 ou 4-5 joueurs, à difficulté variable. Une idée géniale jouant à la fois sur la thématique du jeu de façon intelligente.

En plus de tout cela, les illustrations sont signées par Greg Baldwin (illustrateur de chez CreatureBox) et sont tout simplement superbes. Le character design est vraiment réussi, et on prend un vrai plaisir à voir et revoir au fil des parties. Et puis, Monster Café est vraiment fun à jouer ! L’interaction est super présente grâce aux différentes actions des personnages. Le jeu est super rejouable et on prend un vrai plaisir à relancer une partie assez/trop souvent. Un jeu parfait pour la pause café, qui risque de durer plus qu’un simple expresso !

  • Nombre de joueurs : 2 à 5 joueurs
  • Temps de partie : 15 minutes
  • Auteurs : romain Caterdjian et Théo Rivière
  • Illustrateur : Greg Baldwin
  • Éditeur : Lumberjacks
  • Distributeur : Blackrock Games
  • Prix : 15 €

Comme  vous devez vous en douter, nous avons eu une nouvelle fois un vrai coup de cœur par la dernière production de chez Lumberjacks. Ils arrivent en force en 2020 avec une nouvelle gamme ultra efficace avec deux premières productions que l’on se plaît à jouer et rejouer en boucle que ce soit en pause café ou non. On se retrouve au café ?

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.