Cyberpunk 2077 : CD Projekt trouve un accord dans le procès intenté par les investisseurs en payant 1,85 millions de dollars

Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 a beau avoir redoré son blason l’année dernière, CD Projekt Red doit encore subir les contrecoups du lancement catastrophique du jeu. En décembre 2020, lorsque le studio a rendu disponible son dernier titre, de nombreux investisseurs avaient exprimé leur colère face à l’état déplorable du jeu, qui avait forcément un impact sur les revenus engendrés et sur le coût des actions du studio. Un procès avait alors été intenté directement après le lancement par quelques-uns de ces investisseurs, et il vient aujourd’hui d’être réglé grâce à un « petit » chèque de la part de CD Projekt Red.

Une petite somme face aux risques

Lorsque la plainte a été formulée en décembre 2020, les investisseurs accusaient CD Projekt Red d’avoir divulgué de fausses informations sur l’état de Cyberpunk 2077, en en déclarant que finalement, le jeu était « virtuellement injouable » sur consoles.

Etant donné que des investisseurs avaient acheté des actions juste avant cela, en prévision de l’énorme carton qu’aurait pu être le jeu, cela est considéré comme étant très préjudiciable. Selon VGC qui rapporte les propos d’un consultant habitué à ce genre d’affaires, CD Projekt Red risquait de devoir débourser jusqu’à 11 millions de dollars de dédommagement.

Un accord a cependant été trouvé pour 1,85 millions de dollars. Cette somme sera redistribuée aux investisseurs ayant acheté des actions entre le 16 janvier et le 17 décembre 2020, sans compter tous les frais administratifs engendrés par cette affaire.

Voilà un problème de réglé en plus pour le studio qui peut continuer à regarder de l’avant sans avoir trop éventré son compte en banque.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ev Ook
Ev Ook
19 jours plus tôt

Ces mêmes investisseurs qui mettaient la pression au studio pour sortir le jeu le plus vite possible au détriment de la qualité du produit, corrections de bugs, finitions, etc.
Ce sont eux qui ont massacré le projet et ils osent encore intenter un projet. Travailler avec (entendons ici « pour ») des investisseurs, c’est juste du poison. C’est dire « amen » à des gens qui n’y connaissent rien au développement d’un jeu vidéo.

24bits
24bits
19 jours plus tôt
Répondre à  Ev Ook

Je ne comprends pas ton commentaire. Comment sais-tu que les investisseurs qui portent plainte sont les mêmes que ceux qui voulaient sortir le jeu rapidement ? Quelqu’un qui te donne une partie de son argent pour t’aider à mener à bien ton projet (qui n’aurait jamais vu le jour autrement) n’est pas en droit d’attendre que tes promesses soient respectées, en terme de délais tant en terme de qualité ? Comment proposes-tu de financer des jeux aussi gros que Cyberpunk sans investissements financier ? Aucun développeur ne peut se permettre… Lire plus »

Dreik
Dreik
20 jours plus tôt

En ce qui me concerne CDPR n’a rien redoré du tout , car il s’est contenté du strict minimum en matière de SAV et de rédemption. Il figure donc en bonne place sur ma liste des entreprises cyniques et cupides qui gangrènent cette industrie et conçoivent la relation client sur fond de doigt d’honneur. Techniquement, sur de nombreux points, CP77 est toujours très loin de ce qui avait été promis, à commencer par l’IA des flics (juste honteuses), mais aussi de la physique, et il se paye même le luxe… Lire plus »

Ev Ook
Ev Ook
19 jours plus tôt
Répondre à  Dreik

Tu n’as rien suivi toi, ce n’est pas du tout CDPR le problème.

Adsiila
Adsiila
19 jours plus tôt
Répondre à  Dreik

Pitié….

Abrusii
Abrusii
19 jours plus tôt

Scandaleux, un procès par des cas-sociaux avec des consoles de m**** !
Si les détracteurs de CDRP avaient un tant soit peu de jugeote ils la fermeraient.
C’est un jeu pensé, orienté, codé pour des équipements de dernière génération.

Personnellement, à part un ou deux bugs comme dans chaque jeu, je n’en retiens que du positif à son lancement sur PC.

CDRP devraient se retourner contre les investisseurs et certains joueurs, pour diffamation.
Et faire fermer leur grande bouche aux puceaux de twitch/youteu** et autre plateforme désociabilisatrice de m**** !

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.