Aperçu Marvel’s Avengers – Nos impressions peu rassurantes sur la bêta

Membre Actugaming.net

Par

S’il a de quoi nous faire douter depuis la première fois où il nous a présenté ses héros, Marvel’s Avengers avait encore beaucoup de choses à nous montrer, notamment son aspect coopératif qui représente le cœur de l’expérience. Une composante essentielle qui n’avait pas été véritablement détaillée en dehors de la dernière War Table, qui faisait justement le point sur le bêta qui aura lieu durant tout le mois d’août, et que nous avons pu essayer en avance.

Conditions d’aperçu : Deux de nos rédacteurs ont pu jouer plusieurs jours à la bêta sur des PS4 standards, aussi bien en solo qu’en coopération. Nous avons pu terminer toutes les missions proposées par la bêta, tout en expérimentant les quatre héros disponibles, à savoir Iron Man, Black Widow, Hulk et Kamala Kahn (Ms. Marvel).

La fanfiction qui tourne mal

marvels avengers 2 1

Cette bêta avait fort à faire pour nous rassurer sur l’état et le concept même du jeu. Proposer une expérience Avengers centrée sur l’aspect multijoueur a forcément de quoi séduire sur le papier, mais la mise en oeuvre est bien plus délicate qu’il n’y paraît, surtout lorsqu’il s’agit de trouver un équilibre entre le gameplay de chaque super-héros.

Un équilibre qui est plus facile à trouver dans des missions solo, comme celle du A-Day, présente dans cette bêta, où l’on peut expérimenter à tour de rôle cinq des membres des Avengers. On vous redirige d’ailleurs vers notre premier aperçu pour découvrir notre ressenti sur cette mission, puisque c’est plutôt celle qui vient ensuite avec Hulk et Kamala qui va nous intéresser ici.

Tandis que les deux compères tentent de retrouver Jarvis pour les aider à partir à la recherche de Tony Stark, l’AIM (l’entreprise qui sert de menace dans ce Marvel’s Avengers) se met sur leur route. On peut donc déambuler dans le niveau dans la peau de Bruce Banner durant quelques minutes puis dans celle de Kamala beaucoup plus succinctement.

Mais ne vous attendez pas à y trouver des environnements ouverts, bien que l’intrigue prenne place au milieu de la jungle. Très dirigiste pour maîtriser sa mise en scène, cette mission solo offre tout de même quelques secrets à découvrir sur le chemin, mais le tout est d’un classicisme éculé.

C’est le début, nous direz-vous. Certes, cette mission ne représentait que l’introduction de l’aventure de Kamala Khan, qui servira de lien pour réunir les Avengers après le A-Day, mais on en attendait un peu plus qu’une simple succession d’arènes fermées. Abomination, qui servait de point final à cette expédition, n’est pas non plus le combat de boss le plus captivant à jouer, même si l’on peut une nouvelle fois admettre que la mise en scène reste dans son ensemble assez qualitative. Tout cela se fait malheureusement au dépends de la qualité graphique du jeu – qui peine à convaincre à cause d’environnements aux couleurs fades – et de quelques dialogues peu inspirés pour le moment.

La fin de la démo (pour la partie solo) nous laissait nous balader à travers l’héliporteur qui servira de base aux Avengers, et qui offre un feeling Normandy (Mass Effect) pas déplaisant, avec plusieurs endroits à explorer et à remettre sur pied au fil de l’aventure.

Un stage chez Stark Industries pour tout comprendre

marvels avengers 2

Mais comme précisé auparavant, le cœur du jeu réside dans les War Zones et les autres missions qui peuvent être effectuées en coop. Le jeu pense heureusement à ceux qui voudraient expérimenter le jeu seulement en solo, en remplaçant les autres joueurs par des IA qui prendront le contrôle de vos autres personnages.

Car oui, le jeu vous fera partir en mission avec votre propre Iron Man, votre propre Black Widow et ainsi de suite. Vous pourrez personnaliser tous les héros de la façon dont vous le souhaitez pour que l’IA en prenne ensuite le contrôle lors des missions coop, histoire d’avoir toujours la sensation d’être en compagnie de votre équipe d’Avengers et pas celle d’un autre.

A ce titre, la personnalisation semble être relativement complète, avec trois arbres d’expériences qui peuvent modifier le gameplay de chaque héros. La bêta ne nous proposait qu’un seul arbre par personnage, mais cela suffisait pour voir la différence entre un personnage de base et un autre qui disposait de plusieurs améliorations.

Ainsi, si on peinait à faire voler droit un Iron Man durant les premières minutes du jeu, on arrive à se sentir de plus en plus dans la peau de Stark après quelques améliorations, qui offrent davantage de techniques pour répondre à toutes sortes de situations. Cela se voit malheureusement plus sur certains personnages que d’autres, puisque des héros comme Hulk ne sont pas aussi intéressants à jouer qu’une Kamala Khan, à titre d’exemple.

Il faut saluer la tentative d’apporter des gameplays réellement différents à chacun des héros. Mais à trop s’éparpiller, l’équipe montre clairement un manque de maîtrise avec des contrôles trop souvent approximatifs (le saut de bouclier par exemple). Et si l’un de nos rédacteurs a aimé traverser les niveaux en volant avec Iron Man, l’autre devant le suivre a surtout passé son temps à rager contre le grappin de Black Widow ou le bras télescope de Kamala marchant une fois sur six.

Niveau synergie des personnages, nous n’avons rien remarqué de particulier si ce n’est la possibilité pour Iron Man de laisser un autre joueur monter à sa place dans le Hulkbuster. Ce dernier dispose d’un gameplay qui lui est propre avec de nombreuses capacités, comme s’il s’agissait d’un tout nouveau personnage, ce qui est appréciable.

On repassera en revanche sur le système d’équipement, inutilement surchargé avec des tas d’unités et qui demande clairement un travail d’optimisation pour que le joueur puisse s’y retrouver sans attraper une grosse migraine.

Les nombreux costumes pourront faire passer la pilule, avec pas mal de tenues à débloquer rapidement, du moins lors de cette bêta. On apprécie le soin et le respect de ces costumes iconiques, en dehors de certains qui font office de remplissage comme certaines tenues de Kamala. Reste maintenant à voir si le jeu final sera assez généreux pour ne pas nous forcer la main à dépenser de l’argent réel trop souvent, avec un système qui ressemble à s’y méprendre à un Battle Pass, et ce pour chaque personnage.

A comme Anthem ?

marvels avengers 3 3

La personnalisation offre donc une réelle profondeur au titre, mais tout cela est gâché par des affrontements illisibles. Avec quatre super-héros déclenchant leurs capacités dans des arènes souvent exiguës, le fouillis gagne rapidement l’écran et on ne comprend pas vraiment ce que l’on est en train de faire. La surcharge d’effets et d’ennemis n’aide en rien la lisibilité du titre, à tel point que l’on a parfois du mal à se rendre compte où sont nos coéquipiers (sauf Hulk, forcément) et nos ennemis.

Une tare qui pourrait s’arranger relativement facilement avec quelques correctifs sur le HUD. Certes, on peut voir la position de nos alliés pendant de très courtes secondes en appuyant vers le haut sur la croix directionnelle mais on se retrouve à spammer la touche en permanence pour suivre un peu mieux la partie. Le travail d’optimisation doit donc surtout se concentrer sur ce flou constant incroyablement gênant.

Lorsque la zone contient trop d’ennemis ou lorsque les effets de feu, de foudre ou d’autres éléments se déchaînent, on a parfois l’impression que la résolution du jeu est divisée par trois. Pour vous donner un point de comparaison, cela produit le même effet que lorsque que l’on regarde une vidéo en HD qui passait subitement en 480p, voire moins. Et si l’on est prêt à pardonner les soucis d’optimisations lors d’une bêta (comme les divers bugs que l’on a pu rencontrer), on se demande réellement comment cela pourrait être différent dans le jeu final qui, rappelons-le, sort dans un mois seulement.

De plus, on émettra quelques doutes sur la répétitivité du titre, qui s’est déjà faite ressentir en quelques heures. Les missions Drop Zones, qui sont les plus nombreuses, n’ont que très peu d’intérêt à cause de leur courte durée, si ce n’est de pouvoir looter des équipements sans se lancer dans de grandes sessions de jeu. Mais puisque le système de loot est lui aussi flou, notamment en coopération, on ne prend pas beaucoup de plaisir à se lancer dedans. Les War Zones seront en tout cas plus agréables à parcourir grâce à des maps nettement plus grandes, où les joueurs ne sont pas restreints dans leurs mouvements.

Au moins avec les différents personnages à faire évoluer, les quêtes journalières et hebdomadaires pour chacun d’entre eux voire même l’optimisation des builds, on ressent déjà tout le potentiel niveau durée de vie pour ceux qui veulent réellement s’investir dans ce Marvel’s Avengers, encore une fois s’ils survivent à la répétitivité du jeu. On a également un petit espoir pour le système d’ajout de personnages gratuits, surtout depuis l’annonce de Spider-Man en exclusivité sur consoles PlayStation.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Si le but de cette bêta de Marvel's Avengers était de nous rassurer sur la qualité globale du titre, on ne peut pas dire que le pari soit gagnant. Entre les soucis d'optimisation, parfois graves, un système de combat fouilli et des missions trop classiques, on a parfois l'impression de faire face à un titre qui a encore des mois de travail avant de livrer sa version finale. Mais ce n'est malheureusement pas le cas. Marvel's Avengers propose tout de même des choses intéressantes qui méritent d'être approfondies dans le jeu final, mais la technique devra impérativement être plus soignée si le jeu souhaite convaincre lors de sa sortie.

Jordan
Note du panda