Kingdom : Présentation et avis sur la Box 2 de Meian

Kingdom Box 2 Couverture tomes 11 et 12

Il y a quelques temps déjà, nous vous parlions de la première box de Kingdom, le manga édité par Meian Editions. Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour vous parler de la suite, à savoir la deuxième box. Il s’agit donc de revenir sur les tomes 11 à 20 de l’œuvre de Yasuhisa Hara et pré-publiée dans le Weekly Young Jump.

Si les dix premiers volumes avaient su nous plaire en posant les bases d’une histoire profonde et mature, qu’en est-il de cette suite ? Shin et ses compagnons parviennent-ils encore à surprendre malgré les numéros qui s’enchaînent et l’univers emprunt de faits historiques et l’auteur réussit-il à convaincre comme il le faisait déjà du temps des premiers tomes ?

Kingdom - Tome 11 - Acheter sur Amazon
208 Pages - 02/13/2019 (Publication Date) - Meian (Publisher)
6,95 EUR

Il ne fait aucun doute que le travail du mangaka reste de qualité, surtout lorsqu’il est question de l’aspect visuel de sa création. Malgré tout, allons quand même faire un petit tour du côté de l’histoire. Et, en même temps, jetons un œil à ce que Meian Editions nous propose pour cette seconde boîte Kingdom.

Une aventure qui continue à plein régime

Kingdom : Présentation et avis sur la Box 2 de Meian 1

Sans conteste, l’un des points fort de Kingdom, c’est son univers en constante évolution. Ses personnages, également, ne sont pas en reste tant ces derniers apportent de la qualité dans l’œuvre de Yasuhisa Hara. Entre Shin, notre personnage central et ceux qui l’entourent, l’auteur a su s’assurer la présence de moult figures emblématiques pour porter sa création sur les devants de la scène, au Japon comme chez nous.

Mais cette seconde salve de dix tomes marque un certain tournant dans la place prise par chacun. En effet, de nouveaux visages viennent partager le temps d’apparition avec les anciens déjà présents. De grands noms pour la série deviennent alors plus importants, comme c’est le cas pour Ouki en début de ces dix volumes. Et pour faire cela, l’auteur a la bonne idée de rompre une routine à laquelle les lecteurs sont habitués dans les shônen. Ainsi, un nouveau conflit éclate, cette fois-ci entre Zhao et Qin.

C’est aussi l’occasion pour le mangaka de montrer toute sa technique et sa capacité à gérer de grandes et épiques batailles. Des conflits qui opposent des milliers d’hommes, où chacun prend un peu de place, tant du côté de notre protagoniste (Shin) que dans le camp opposé. Cette place prise par de multiples acteurs, dans les deux camps, nous rappelle la tension qui règne sur les champs de batailles comme dans Three Kingdoms ou encore un Dynasty Warriors.

Dès lors, vous l’aurez compris, il est incroyablement plaisant de voir cet arc déployer de nouveaux acteurs, et approfondir suffisamment pour donner un développement passionnant à l’histoire et une ribambelle de nouvelles intrigues politico-militaires à apprécier au fil des pages qui s’enchaînent.

Dans cet arc, nous voyons également Shin prendre en maturité et en importance au sein de l’armée de Qin. Un développement qui va de paire avec celui de Karyo Ten et des nouveaux rivaux de notre héros. Car oui, des visages viennent se montrer comme tel pour Shin, toujours rêveur de devenir un jour l’un des grands généraux de sa nation. Mais au-delà d’être de puissants rivaux, ils sont aussi de précieux alliés puisque les relations entre les personnages sont de plus en plus approfondies par l’auteur, de quoi ravir les fans d’histoires bien construites.

Ainsi, les dix tomes de cette box sont une excellente aubaine d’aller plus en profondeur dans le contexte géo-politique de Kingdom et de découvrir de nouvelles têtes. Il s’agit également pour l’auteur d’une bonne occasion de mettre en avant son potentiel en présentant deux conflits, celui contre Zhao et celui contre Wei. Beaucoup de choses à intégrer et énormément de plaisir à parcourir de nombreuses pages de conflits et de rapports humains entre les personnages. Une réussite donc !

Du côté de Meian

De son côté, l’éditeur nous propose une boîte d’une qualité semblable à la première. On y retrouve toujours dix tomes, rangés en pile à l’intérieur. Sur cette dernière, nous retrouvons une belle illustration de Ouki, l’un des généraux emblématiques de la nation de Qin. Cette dernière est très réussie et l’aspect luisant ainsi que les couleurs de l’illustration rendent très bien sur le fond noir de la boîte.

L’ouverture de la boîte se fait toujours de la même manière et les coins de la boîte résistent très bien à de multiples ouvertures. En outre, l’illustration présente sur le coffret est la même, en version agrandie, que celle du seizième tome de la série. Cette mise en avant du personnage va d’ailleurs très bien avec l’ensemble des événements qui se trament durant ces dix tomes, puisque Ouki reste sur le devant de la scène un long moment.

En accompagnement des tomes, la boîte renferme également dix ex-libris, que vous pouvez apercevoir dans l’image du point suivant. Ces derniers sont cartonnés et sont du plus bel effet. Pas forcément essentiels, il s’agit d’un petit plus très appréciable pour tout lecteur de cette saga épique. Et puis, qui se plaindrait d’un cadeau ? Surtout si ce dernier est de la qualité ici présente.

Enfin, Meian fait encore un bon travail du côté de la traduction. On y retrouve l’essentiel, sans dénaturer le propos d’origine. D’ailleurs, la qualité d’impression et de reliure des tomes est très bonne et l’on apprécie l’attention apportée à ce point. Et, bien entendu, il en va de même pour le papier, dont la qualité n’est plus à démontrer.

Faut-il craquer pour cette seconde box de Kingdom ?

Kingdom : Présentation et avis sur la Box 2 de Meian 2

Dans cette seconde salve de dix tomes, Kingdom garde toute sa valeur. On sent un Yasuhisa Hara de plus en plus à l’aise avec son sujet. De la même manière, son coup de crayon semble s’améliorer et moult détails commencent à apparaître tant sur les personnages qu’autour d’eux. Un point plus important à souligner puisque cela rend la lecture encore plus jouissive qu’elle ne l’était déjà.

Autre point important : le scénario gagne en intensité et devient toujours un peu plus complexe. De nouveau enjeux apparaissent, ainsi que de nouveaux protagonistes et antagonistes qui ajoutent une saveur supplémentaire à l’ensemble. Sans compter que l’intrigue en elle-même reste toujours aussi cohérente et haletante, gardant le lecteur scotché à chaque tome jusqu’à la fin.

En outre, le travail d’édition apporté par Meian reste toujours de qualité. Il n’y a rien à leur reprocher et leur attention pour les détails rend le tout encore plus honorable. Peut-être que la qualité du support originel fait que le travail est plus aisé, mais cela n’enlève rien au fait qu’il faut féliciter et remercier l’éditeur pour ce qu’ils font.

Acheter Kingdom sur Amazon

Dès lors, on peut dire que cette deuxième box Kingdom est un bel objet à avoir en sa possession. Si vous avez déjà commencé la série et possédez la première, ou simplement les dix premiers tomes, il s’agit là d’une bonne occasion de mettre la main sur un chouette objet à ajouter à votre collection.

Pour les autres, il s’agit d’un très bon manga, qui parvient à captiver. Si vous souhaitez vous y mettre, une première box est disponible à l’achat et notre critique de cette dernière est en ligne.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link