Interview avec Toshihiro Kondo (Falcom) : Portages Switch, jeu non annoncé, YS…

Toshihiro Kondo interview Trails of Cold Steel III

Toshirihiro Kondo répond à nos questions à l'occasion de la sortie prochaine de Trails of Cold Steel III.

A l’occasion de la sortie prochaine de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III, nous avons pu nous entretenir avec le président de Falcom, Toshihiro Kondo, dans les locaux parisiens de Koch Media. L’année 2019 est une période clé pour la compagnie nippone avec Ys IX : Monstrum Nox sorti au Japon il y a quelques jours et bien évidemment le J-RPG cité précédemment qui sortira chez nous le 22 octobre prochain exclusivement sur PlayStation 4.

Nous avons pu lui poser de rapides questions sur l’avenir des différentes licences de Falcom ainsi que sur cette localisation inédite en France pour la série The Legend of Heroes. En effet, nous aurons droit pour la première fois à des textes en français. Vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà vous essayer au jeu avec une démo disponible sur le PlayStation Store sachant que votre progression sur la démo pourra être chargée sur la version finale.

L’univers The Legend of Heroes

  • Vous avez dit que Trails of Cold Steel III était un bon point d’entrée pour la série, on peut notamment accéder, dans le jeu, à une encyclopédie qui permet de comprendre les événements des deux précédents titres, mais avez-vous également pensé aux informations concernant l’immensité de l’univers The Legend of Heroes ? Pour que le joueur puisse comprendre qu’il s’agit d’un univers étendu. 

Comme vous avez pu le voir au démarrage du jeu, vous avez une encyclopédie qui vous donne un maximum d’informations sur les épisodes précédents, notamment l’histoire, mais aussi sur les personnages. Etant donné que certains d’entre eux sont issus des jeux parallèles, on peut avoir un aperçu des autres événements à travers leurs passés.

En outre, la deuxième façon de découvrir ces aventures parallèles est à travers les dialogues puisque Trails of Cold Steel III introduit de tout nouveaux personnages, et ces derniers vont bien évidemment les rencontrer. Il y aura ainsi des rappels et des présentations pour mieux comprendre l’univers.

  • Il y a quelques mois, Falcom a révélé la carte du continent de Zemuria dans son ensemble. Est-ce que cela veut dire que vous avez déjà en tête les grandes lignes du scénario ainsi que le déroulement des événements jusqu’à la conclusion ou bien est-ce que vous y réfléchissez par étape ? 

Le fait d’avoir dévoilé la carte était une façon de montrer que nous avons beaucoup avancé sur l’histoire. Jusqu’ici, il y avait des parties un peu masquées et cachées. Effectivement, nous avons déjà écrit une bonne partie de ce qu’il va se passer dans les zones qui ont été dévoilées donc oui, on sait déjà tout ce qui va arriver dans cet univers.

Portages Switch ?

  • Avez-vous des nouvelles concernant la localisation de Ao no Kiseki et Zero no Kiseki ? (ndlr : deux opus The Legend of Heroes qui n’ont jamais quitté le Japon) 

C’est une question que l’on nous pose assez régulièrement sachant qu’ils ne sont jamais sortis du Japon. C’est quelque chose que l’on prend en compte, mais il faut avouer que ces titres sont sortis sur des consoles désormais obsolètes (PSP et PS Vita). Ce n’est plus aussi facile qu’avant de pouvoir y jouer, nous réfléchissons donc à un moyen de les proposer aux joueurs dans des versions mises à jour sur les consoles actuelles. On ne peut pas encore vous dire de quelle façon cela se fera, mais on y réfléchit.

  • C’est ce qui m’amène d’ailleurs à la question suivante. Malgré le lien étroit que vous entretenez avec Sony et les consoles PlayStation, est-ce que vous envisagez de faire des portages sur la Nintendo Switch ? On constate que la console est un eldorado pour bon nombre de jeux retro alors pourquoi pas la trilogie des Trails in the Sky qui est déjà disponible sur Steam par exemple ?

Effectivement, c’est quelque chose que l’on considère beaucoup également. Pour l’heure, il y a un titre que l’on ne peut pas encore annoncer pour lequel nous avons des partenaires très intéressés de le porter sur cette console. Néanmoins, Falcom reste une petite société, nous n’avons donc pas forcément les moyens de travailler sur ces portages en interne. Notre priorité est de terminer les projets originaux qui sont en cours, notamment l’univers The Legend of Heroes que l’on veut finir avant de partir à la retraite car ça fait déjà plus de 15 ans que nous sommes dessus *rires*.

L’avenir de Ys

  • Dans une interview avec le magazine Dengeki PlayStation (ndlr: à l’occasion de la sortie de Ys IX au Japon), vous avez exprimé le souhait de développer un Ys avec un Adol inexpérimenté. Est-ce que cela veux dire que l’on aura droit à un opus se déroulant avant le premier du nom avec un Adol plus enfantin ?

Il est vrai que, jusqu’ici, nous avons beaucoup parlé des aventures d’Adol en tant qu’aventurier accompli. Etant donné que le développement de Ys IX est maintenant terminé, on va devoir se pencher assez sérieusement sur le prochain Ys. L’idée est de définir quelque chose d’assez original et de nouveau, ça pourrait donc être effectivement intéressant de se pencher sur la jeunesse d’Adol quand il était moins expérimenté.

Cela pourrait donc potentiellement se situer avant le premier Ys ou bien entre le premier et le deuxième ou encore après le deuxième. Ce n’est pas pleinement défini pour l’instant. On peut aussi évoquer la période Ys V qui était très intéressante. C’est quelque chose que l’on va définir une fois rentré au Japon.

  • Vous faites bien de l’évoquer car c’est justement le sujet de ma question suivante ! Vous avez également dit, dans cette même interview, que vous souhaiteriez faire le remake d’un des anciens opus. Est-ce qu’on peut donc supposer qu’il s’agit de Ys V qui est souvent réclamé par les fans ? 

Pour l’instant, on met sur la table toutes les idées possibles. Certaines rumeurs vous diront que ce sera YS V, d’autres que ce sera sur quelque chose de plus récent. C’est également l’une des choses auxquelles nous allons réfléchir en rentrant au Japon.

  • Pour finir j’aimerais revenir sur la série The Legend of Heroes car c’est la première fois que la licence disposera de textes en français. Etant donné que les joueurs sont surtout habitués à des J-RPG qui changent constamment de personnages et d’univers (Final Fantasy, Tales of…), comment percevez-vous cette différence ? 

La première raison pour laquelle nous avons fait cet univers continu sur plusieurs épisodes, c’était une question de coûts et de charge de travail. Par le passé, la série The Legend of Heroes possédait des opus plus coupés avec des univers différents. Par exemple, l’épisode 5 (ndlr : sorti en Amérique du Nord sur PSP sous le nom The Legend of Heroes III: Song of the Ocean) est historiquement l’opus qui a eu le temps de développement le plus long.

C’était très compliqué et ça a généré quelques soucis, on s’est donc dit qu’en se recentrant sur un univers commun dans plusieurs épisodes, cela permettrait d’approfondir les personnages tout en facilitant la cohésion entre les équipes de développement. On s’est aussi rendu compte que proposer une histoire sous cette forme (avec plusieurs épisodes) était la seule façon viable de développer un scénario extrêmement riche et complexe.

Lorsque l’on regarde en arrière et que l’on se dit qu’en l’espace de 15 ans, nous avons sorti presque 9 jeux dans la série Sen no Kiseki, on se dit que c’est quand même un exploit car très peu de séries de RPG arrivent à sortir autant de jeux dans un laps de temps aussi limité. Quand on regarde les autres éditeurs, ils sortent un jeu tous les quatre ans. De ce fait, créer un RPG sous cette forme, c’était pour nous une occasion d’optimiser au mieux dans le but de proposer une histoire sous la meilleure forme possible.

En conclusion

Ce que l’on retient de cet entretien fort intéressant, c’est d’abord un nouveau titre non annoncé qui arrivera très probablement sur la Switch (et qui n’est pas un nouveau Ys ou le spin-off The Legend of Heroes récemment teasé) et que Falcom réfléchit sérieusement à apporter Ao no Kiseki et Zero no Kiseki en Occident dans une version plus moderne (un remaster sans doute) histoire que l’on ait au moins droit à une traduction anglaise officielle de ces titres. On note aussi que le futur de la licence Ys sera très bientôt discuté.

Même si cela peut paraître évident quand on sait que Falcom est une petite société, il est intéressant de constater que cette volonté d’économiser les ressources s’est transformée en force avec un univers étendu qui tient en haleine les fans depuis tant d’années. On espère qu’avec la traduction française, de nouveaux viendront s’ajouter à la troupe d’autant que notre pays est très réceptif à cette culture nippone.

Nous remercions bien évidemment monsieur Toshihiro Kondo de nous avoir accordé de son temps et Koch Media France pour l’opportunité.

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Julien Blary Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Julien Blary
Admin

Excellente interview de Toshiro Kondo ! Pas mal d’informations à retenir sur les séries Ys et The Legend of Heroes qui sont excellentes. C’est chouette de voir que le focus occidental est bien là. Et Kondo-San est vraiment un chouette homme. Hâte d’en savoir plus sur ce nouveau jeu 🙂

16 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp