Gamescom 2016 : Interview Dragon Quest Builders avec le producteur Noriyoshi Fujimoto

Dragon Quest Builders (Square Enix) Noriyoshi Fujimoto (Producteur) et Takuma Shiraishi (assistant de production) ( PS4 : Physique, PS Vita : Démat – 14 Octobre 2016 EU.

Tout d’abord, voici un listing des informations que l’on apprend pendant la présentation avec le producteur :

  • Dragon Quest Builders nous permet de fabriquer des matériaux utiles pour les constructions de bâtiment ou bien alors, pour notre équipement.
  • Les joueurs les moins expérimentés ne seront pas perdus grâce au fait que l’on nous donne la mission de reconstruire la ville.
  • Le jeu est facile et intuitif afin de coller au public des Dragon Quest
  • Ce qui est unique avec le jeu, c’est que lorsque l’on réussi une « mission », on aura un feedback des habitants voire même, de monstres dans certains cas.
  • On construit des bâtiments à partir de plan mais une fois terminée, on fait ce que l’on veut : Ajouter un étage, agrandir, partir sous-terre ou faire ce que votre imagination vous dicte, il n’y a pratiquement aucune limite.
  • On peut créer des pièces réservées aux filles ou aux garçons.
  • Au bout d’un moment, des monstres attaqueront le village et il faudra le protéger à l’aide de pièges comme des pics qui sortent du solou encore, des statues capables de cracher du feu si des monstres passent devant. Attention tout de même, ces dernières vous brûlent également !
  • Si le look des villageois ne nous plaît pas, il suffit de construire une sorte de dressing (table et miroir) pour qu’ils puissent en changer.
  • En construisant une salle de bain ou des sources chaudes, les filles ou les garçons enlèveront leurs vêtements !
  • Dragon Quest Builders propose quatre niveaux avec un boss à combattre à chaque fois.
  • Vous devez penser à deux choses en combat de boss : Protéger le village et vaincre l’ennemi.
  • Le premier boss est le Golem et vous ne lui infligez aucun dégât d’où l’importance des pièges.
  • Le golem lance des pierres pour détruire le village et il faut placer au bon moment un mur afin d’empêcher les boulets d’arriver en ville.
  • Lorsque le Golem change de tactique et tourne sur lui-même, il suffit de lui envoyer une bombe pour le blesser.
  • Il y a plusieurs manières de vaincre des boss mais il y en a toujours une qui est plus efficace que les autres.
  • Pour exemple, si l’on savait que le Golem allait attaquer le village… il suffisait de construire la ville sous-terre pour qu’elle ne craigne rien !
  • Dragon Quest Builders propose un mode libre en plus du mode histoire
  • On peut donner ou recevoir les mondes créés à d’autres joueurs.
  • Les joueurs ne peuvent pas rejoindre le monde d’un autre, il n’y a pas de multijoueur.

On passe maintenant à l’interview, c’est partie !

  • Après le succès de Dragon Quest Heroes, c’est encore un nouveau changement de direction pour la série des J-RPG Dragon Quest, pourquoi et comment vous est venu l’idée de faire, si je puis dire, un Minecraft-like dans l’univers de Dragon Quest Heroes ?

Noriyoshi Fujimoto : En tant que franchise, nous avons toujours eu une attitude ouverte et positive afin d’amener des éléments d’autres jeux dans les nôtres. Il y a des éléments nécessaires qui doivent être présents dans chaque Dragon Quest mais en dehors de cela, c’est très flexible et on veut juste essayer de nouvelles choses. L’élément ajouté est la construction et on peut appeler ce Dragon Quest un jeu bac à sable. C’est un type de jeu qui n’est pas populaire au Japon contrairement aux autres. Ainsi, difficile de savoir avec ce genre de jeu quoi faire et par où commencer et on était indécis. Mais on savait que l’expérience pouvait être potentiellement excitante et intéressante et alors, on a voulu combiner le gameplay et l’univers de Dragon Quest. Le tout, avec un gameplay facile où l’on est nous-même le héros et avec tout ces éléments combinés, on savait que ça fonctionnerait.

Takuma Shiraishi : Au Japon, beaucoup de joueurs japonais nous ont envoyé des retours comme « Ok mais nous ne savions pas que le genre sand box existait ! » Avec la franchise Dragon Quest, j’ai dû travailler sur le fun des jeux de type sand box.

  • Quels sont vos plans pour les DLC ?

Noriyoshi Fujimoto : Comme vous le savez, pour les premières copies vendues (édition day one), vous pouvez obtenir trois DLC mais en dehors de cela, nous n’avons rien de prévu.

  • Mais pourquoi pas une version VR (réalité virtuelle), on peut voir Minecraft avec HoloLens ou le PlayStation VR. Alors pourquoi pas un Dragon Quest Builders en VR ?

Noriyoshi Fujimoto : Nous avons bien évidemment entendu parler de Minecraft en réalité virtuelle et c’est un grand potentiel que nous souhaitons explorer dans le futur. Mais pour le moment, on veut se concentrer afin de proposer un très bon gameplay et si l’on se concentrait sur la réalité virtuelle, on aurait un jeu incomplet et pas assez peaufiné. Donc on veut juste proposer un bon jeu et on verra par la suite ce que l’on peut faire.

  • A propos de la version PS Vita européenne, elle ne bénéficie pas d’une version physique alors que celle sur PlayStation 4 en a une. Beaucoup de fans étaient déçus. Pourquoi ce choix ? Et y-a-t-il moyen d’avoir une version boîte par, pourquoi pas, une pétition ?

Noriyoshi Fujimoto : Une pétition (la pétition est ici) ne serait pas une mauvaise idée et nous écoutons toujours les fans. Les retours sont très importants pour nous et vous êtes peut-être au courant de Dragon Quest VII sur Nintendo 3DS ? On a simplement réagi à la demande des fans français qui demandaient une localisation et nous l’avons fait mais pour le moment, nous n’avons aucun plan là-dessus mais une pétition serait la bienvenue.

  • Comment allez-vous attirer les joueurs sur votre jeu ? On sait que c’est déjà gagné pour les fans de l’univers de Dragon Quest mais qu’en est-il des autres ? Pour exemple, ceux de Minecraft, que pouvez-vous dire pour les convaincre ? 

Noriyoshi Fujimoto : Le public visé est tous les jeux sandbox y compris Minecraft où vous aimez construire et fabriquer des choses. C’est quasiment la même chose mais Dragon Quest Builders offre quelque chose en extra. Il y a plus de profondeur et lorsque vous construisez un bâtiment ou une ville, il y a les conséquences comme un monstre qui va réagir différemment ou des villageois qui vont faire leur vie. Ce genre d’extra intéressant qui, on l’espère, saura convaincre les joueurs de sandbox.

  • Que pouvez-vous dire pour toutes les personnes qui vont voir ou lire cette interview ? Une adorable et croustillante information peut-être, tout ce que vous voulez ! 

Takuma Shiraishi : Vous voulez une information exclusive que nous n’avons dit à personne d’autre ? (rires)

  • A personne d’autre, peut-être un deuxième épisode comme Dragon Quest Builders 2 en version VR (rires) ?

Takuma Shiraishi : Tout à l’heure, nous parlions d’une version physique de Dragon Quest Builders sur PS Vita. Qu’il n’y avait rien de prévu et que des fans français en étaient déçus. Mais nous allons écouter vos voix et s’il y a une forte demande (pétition) et ce, de la même manière que pour un Dragon Quest Builders 2. Ce dernier n’est pas en projet mais s’il y a une forte demande, faites-le nous savoir et peut-être que nous considérerons de faire sa suite ! C’est tout ce que l’on peut dire et attention, il n’y a pas d’allusion ou quoi que ce soit (rires) ! (la pétition se trouve ICI).

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.