Des précisions sur le jeu de plateau Divinity Original Sin: Board Game

Les premières précisions sur le déroulement d'une partie.

Pour ceux qui n’étaient pas encore au courant. Larian Studios a décidé d’élargir son domaine d’activité en nous délivrant Divinity Original Sin: Board Game.

Des précisions sur le déroulement d’une partie

Si le projet est toujours sur Kickstarter, celui-ci a dépassé son objectif de 160 000 dollars très tôt dans sa campagne. À un tel point, que Larian Studios a eu du retard pour afficher les stretch goals relatifs au financement du projet.

Parmi le contenu supplémentaire, on retrouve de nouveaux personnages jouables, de nouvelles invocations, de nouveaux boss, des donjons et j’en passe. Mais si tout cela avait l’air bien beau, on avait pour le moment que très peu d’indications sur le déroulement d’une partie.

On est désormais moins dans le brouillard, en effet, un article de chez FextraLife nous éclaire un peu sur les différentes composantes d’une session de jeu. Le jeu sera donc divisé en trois phases : une phase scénario, une phase d’exploration et une phase de combat.

Les trois différentes phases d’une session de jeu

Pendant la phase de scénario, les joueurs choisiront, en face d’une situation donnée, la direction que prendra le groupe d’aventuriers. Ainsi les joueurs seront confrontés à de nouveaux lieux et feront face à de possibles nouvelles rencontres.

C’est donc ici que commence la phase 2, celle d’exploration. Il sera possible d’explorer les environs grâce aux tuiles de lieux présentes dans le jeu. Sur le verso de ces tuiles, plusieurs indications seront inscrites pour introduire différentes situations comme la rencontre avec un PNJ, ou le début d’un combat.

Il est également à noter que le jeu de plateau reprendra beaucoup de règles présentes dans le jeu, il sera par exemple possible de détrousser une personne si le joueur possède les bonnes caractéristiques.

S’il y a début d’un combat, c’est la phase 3 qui commence. Ainsi le plateau central hexagonal permet de placer les aventuriers et les ennemis, et de fixer l’ordre des tours en fonction des points d’initiatives de chacun.

On retrouve plusieurs mécaniques liées au jeu : les effets secondaires comme mouillé ou étourdi, les points d’actions qui limitent le nombre d’actions jouées dans un tour, les différentes compétences comme la pyrokinésie que l’on pourra augmenter lors de la prise d’un niveau, la rareté de l’équipement etc…

Des détails supplémentaires

Des informations sur la longueur d’une campagne ont également été dévoilées, il faudra compter 8 à 10 sessions de jeu pour arriver au bout de l’histoire, en imaginant qu’une session de jeu doit être l’équivalent de 1 à 2 heures de jeu.

En finissant une première fois la campagne, les joueurs auront exploré environ 30-35% de ce que le jeu de plateau aura à offrir. On aura la possibilité de rentrer un code sur un site internet, lors de la fin d’une campagne, pour altérer les prochaines sessions de jeu. Ainsi, si les joueurs ont choisi de détruire une tour pendant la première campagne, elle apparaîtra détruite pour la seconde.

Entre chaque session que composera une campagne, il faudra également pouvoir garder en mémoire sa progression. Les fiches de personnages permettront d’enregistrer toutes les améliorations qu’aura subie notre avatar, pour rejouer les prochaines sessions facilement et pouvoir mener plusieurs campagnes à la fois.

Enfin lors de la création de notre personnage, on pourra choisir notre classe de base pour attribuer les premiers points de compétences à notre héros, à la manière des Divinity Original Sin.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link