Le Meuble à Jeux #153 : Conspiracy

Le Meuble à Jeux #153 : Conspiracy 1

Sorti il y a quelques années déjà chez Bombyx, Abyss avait fait parlé de lui. Le jeu de Bruno Cathala et de Charles Chevalier avait en effet convaincu et le succès avait été au rendez-vous. Aujourd’hui, son petit frère arrive, signé par la même équipe, répondant au nom de Conspiracy.

A l’occasion de cette chronique, nous avons eu l’occasion de jouer maintes et maintes fois au jeu. Que ce soit en salon à Vichy ou à Essen, nous avons eu l’occasion de vraiment poncer le jeu. Petit bonus à la clé, nous avons eu l’occasion lors du festival d’Essen, d’avoir une rencontre avec le duo Cathala/Chevalier, nous ayant permis de discuter autour à la fois de la création du jeu, et d’avoir bien entendu une explication des règles.

Le jeu est jouable pour des configurations allant de 2 à 4 joueurs. Le jeu a été d’ailleurs pensé comme ça et fonctionne parfaitement dans l’ensemble des configurations.

Deviens le roi du conseil sous-marin

Le Meuble à Jeux #153 : Conspiracy 2

Conspiracy est un jeu pour deux à quatre joueurs dans lequel vous allez devoir asseoir votre pouvoir sur l’assemblée océanique. Vous allez ainsi recruter les différents seigneurs et ainsi organiser votre chambre afin qu’elle devienne la plus puissante de l’assemblée. Une partie de Conspiracy se déroule en plusieurs tours où les joueurs vont effectuer chaque tour deux actions :

  • Recruter des seigneurs
  • Placer les seigneurs dans sa chambre sénatoriale

Le recrutement des seigneurs s’effectue de plusieurs façons. Soit il s’effectue via la pioche soit via la défausse. Dans le premier cas, le joueur décide de piocher 1,2 ou trois seigneurs, les poser sur la table et en choisir seulement une. Les autres cartes sont considérées alors comme défaussées, classées par couleur. Dans le second cas, un joueur peut donc décider de récupérer l’ensemble des cartes défaussées d’une couleur.

On laisse donc l’opportunité aux autres joueurs de récupérer ce que l’on laisse, ce qui va impliquer donc de devoir toujours regarder la progression des autres joueurs. Une fois cette phase d’obtention effectuée, on va placer les seigneurs récupérés dans notre chambre sénatoriale, qui se constituera d’une pyramide inversée de 15 cartes. l’ensemble devant être placé de haut en bas, de gauche à droite.

Chaque seigneur a son importance pour de nombreux aspects. Il y a tout d’abord leur valeur (entre 0 et 6), apportant avec elle une capacité propre.

Les capacités des cartes seigneurs

  • Le seigneur à 0 point d’influence : Lors du placement de ce seigneur, vous aurez la possibilité d’échanger la place de deux seigneurs de votre chambre.
  • Le seigneur à 1 point d’influence : Ce seigneur vous apporte une clé en argent.
  • Le seigneur à 2 points d’influence : Ce seigneur vous apporte une clé en or.
  • Le seigneur à 3 points d’influence : Ce seigneur vous rapporte deux perles.
  • Le seigneur à 4 points d’influence : Ce seigneur vous rapporte une perle.
  • Le seigneur à 5 points d’influence : Ce seigneur ne vous rapporte rien de plus.
  • Le seigneur à 6 points d’influence : Lors du placement de ce seigneur, vous devrez piocher la première carte et la poser dans la défausse correspondante.

Les clés auront une grosse importance car elles pourront vous permettre d’obtenir des lieux, vous donnant différents bonus, que ce soit de perles, des points de victoires, des malus pour vos adversaire. Les perles fonctionnent quant à elles selon un principe de majorité : celui qui possède le plus de perles obtient les points d’influence liée à celles-ci.

Un jeu de placement furieusement efficace

Le Meuble à Jeux #153 : Conspiracy 3

Conspiracy fait partie de ces jeux addictifs. Ces jeux où l’on prend plaisir à jouer dès les premiers tours. Le jeu accorde une importance à deux aspects : la prise de risque et la réflexion.

La prise de risque tout d’abord car chacun de vos choix lors de l’obtention de seigneur implique une conséquence sur le reste de la partie. Que vous décidiez de laisser passer telle ou telle carte, de donner une autre que vous auriez bien pris. Chaque choix pourra s’avérer payant ou non pour votre stratégie. Le jeu fait d’ailleurs en sorte de récompenser cette prise de risque ainsi que le bon cheminement de votre pensée.

Si vous décidez par exemple d’orienter votre stratégie sur l’obtention des clés, le jeu vous le rendra bien avec des lieux récompensant vos efforts. Concernant maintenant la réflexion… Eh bien il vous faudra calculer chaque mouvement, estimer ce que vous avez besoin pour organiser correctement votre pyramide pour obtenir un maximum de points.

En effet, lors du comptage de fin de partie, chaque groupement de seigneurs de même couleur vous aidera à remporter des points supplémentaires ! Le jeu n’en devient pas pour autant cassant en terme de rythme car il est vraiment conçu comme étant très nerveux. On enchaîne très facilement les tours de jeu et les parties.

Pour qui s’adresse Conspiracy ?

Le Meuble à Jeux #153 : Conspiracy 4

Que vous ayez joué ou non à Abyss, Conspiracy est un jeu qui est aussi accessible que nerveux. Cinq minutes de lecture de règles, 30 minutes de partie. Le souci c’est qu’une fois que l’on en a fini une, on en fait une seconde, puis une troisième. Conspiracy fait partie de ces jeux véritablement addictifs.

Un jeu qui est d’ailleurs sublimé par les illustrations signées Pascal Quidault. Au niveau du matériel, on retrouve cinq versions possibles avec une illustration de couverture originale. Bombyx propose son jeu dans un format boîte métal, permettant d’avoir les couverture en relief ce qui donne vraiment un plus. Dans la boîte, les cartes sont de qualité, les pions dans un carton de bonne facture.

Conspiracy est pour nous LE « petit mais grand jeu » de ce début d’année. Simple, profond, efficace, nerveux, addictif ; tant de compliments qui font que nous ne pouvons que vous conseiller de foncer vers Conspiracy !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link