Aperçu The Last Oricru – L’action-RPG aux choix multiples ne nous a pas encore envoûté

Membre Actugaming.net

Par

Plus d’un an après son annonce, l’action-RPG assez ambitieux qu’est The Last Oricru a également fait son show à la Gamescom. C’est donc sur le stand de Plaion que nous avons pu toucher à la production du studio tchèque Goldknights, qui ne nous a pas encore totalement envouté, qu’on se le dise.

Conditions de l’aperçu : Nous avons joué à The Last Oricru en coopération locale en écran partagé durant 50 minutes, le temps de voir ses quelques subtilités. Le jeu a été testé sur PC à la manette.

Si Dark Souls était un RPG narratif, ça donnerait ça

The last oricru apercu 1 1

Si nous parlons de RPG purement narratif, c’est surtout parce que The Last Oricru comportait dans notre session de gameplay, énormément de cinématiques avec notamment des choix à effectuer. D’ailleurs, ladite démo nous a permis de voir deux conséquences bien distinctes en fonction des choix que nous effectuons auprès d’une faction ou d’une autre.

Il faut bien l’avouer, ce point là nous est prometteur, et permettra sans aucun doute une certaine rejouabilité afin de voir quelles conséquences apporteront les divers choix auprès de l’une des factions. Quoi qu’il en soit, la liberté de choisir est laissée aux joueurs qui vont devoir forcément assumer, et assister à des morts ou situations inédites en fonction. Par contre, nous restons encore confus sur la narration, qui nous enverra dans une planète à moitié terraformée et isolée de l’espace où deux races sont en conflit.

Nous sommes clairement encore dans l’attente de voir si l’histoire vaudra le coup à sa sortie. En revanche, la production de Goldknights ne sera pas folichonne graphiquement parlant. Même pour une production indépendante, l’aspect graphique est d’ores et déjà daté que ce soit dans les textures, les expressions faciales voire les animations, rigides et clairement pas dignes d’un jeu qui se veut next-gen.

Ce sera clairement le bât qui blesse comme son orientation artistique, pas assez convaincante également. Le mélange entre science-fiction et univers médiéval est étrange, et nous ferait presque penser à un Elex dans sa conception. Ce qui, évidemment, n’est pas nécessairement un compliment, à moins que nous soyons mauvaise langue et que sa patte artistique nous surprenne sur le jeu complet. Bref, nous verrons bien si la mayonnaise prend bien à la sortie mais, pour l’heure, nous avons du mal a être conquis par ce background, qui manque de personnalité.

Un gameplay pas emballant

The last oricru apercu 2 2

Au-delà de cet aspect narratif qui peut valoir le coup, le gameplay sera plus ou moins dans la lignée des Souls. Enfin, comme l’ont expliqué les développeurs, il y aura quelques similitudes certes, mais on en sera quand même loin. Soit dit en passant, sachez que nous avons joué en coopération locale durant notre session. Car, oui, The Last Oricru sera jouable en coopération en ligne et / ou en écran partagé avec un ami. De quoi se sentir moins seul sur notre partie, d’autant que la complémentarité des classes devrait vraiment se ressentir et proposer à minima une once de fun. Cerise sur le gâteau, cette coopération en local était bien optimisée, ce qui est déjà ça de pris.

Pour le reste, le système de combat nous a semblé extrêmement peu impactant sur les coups, avec des animations peu reluisantes. Cependant, les classes Chevalier et Sorcier testées nous ont parues plutôt agréables à manier, surtout le second, qui disposait de magies à distance très intéressantes à utiliser. Bien entendu, on retrouve aussi la patte des Souls avec les points d’expérience perdus à chaque mort et la réapparition des ennemis qui va avec. Il nous restera à voir en sus si de nombreux marchands seront présents dans le jeu final afin de les dépenser. Parce que visiblement, ce n’était pas possible d’en voir sur cette démo. En tout cas, l’intention des développeurs est de proposer un jeu accessible.

Dans les autres points à voir pour terminer, il y a fatalement tout un système de verrouillage des ennemis et de barre d’endurance, mais aussi de mana. En effet, comme un Souls donc, il sera possible de verrouiller via la pression d’une simple touche notre adversaire, même si cette feature semble bien moins pratique avec la classe du Sorcier. On espère que cela soit réglé à la sortie du jeu. Notez aussi que notre protagoniste aura une jauge d’endurance à utiliser avec parcimonie contre les adversaires, comme la jauge de mana. Pour le Sorcier, celle-ci ne remontait pas, et il fallait grosso modo utiliser une dague sur les ennemis afin de la remplir, et ainsi utiliser à nouveau nos divers sortilèges. Ce choix là parait assez discutable et un système de potion serait peut-être plus approprié.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Sur cette session de pratiquement une heure à la Gamescom 2022, The Last Oricru peine encore à convaincre. Si l'ambition du studio de viser une rejouabilité intéressante via les différents choix à faire est tenue, c'est le gameplay qui nous laisse encore perplexe. Il n'y a clairement rien d'original dans ce dernier, le système de combat est passable pour l'heure, idem pour l'IA, et la direction artistique comme le moteur graphique ne sont véritablement pas convaincants. Il ne reste plus qu'à voir si l'histoire parviendra à nous maintenir éveillé mais pour l'instant, The Last Oricru, malgré toute la bonne volonté du studio de proposer quelque chose d'accessible et d'ambitieux, n'arrive pas à nous captiver plus que ça. Nous prions pour que cette impression vraiment peu enthousiasmante change d'ici sa sortie le 13 octobre prochain sur PC, PS5 et Xbox Series X|S.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.