ANALYSE. Le teaser interactif « Beginning Hour » de Resident Evil 7

Beginning Hour

Après avoir lancé le débat autour de ce que pourrait promettre Resident Evil 7 suite à la diffusion du trailer, nous nous sommes ensuite plongés dans le teaser interactif Beginning Hour proposé sur PlayStation 4 en ce moment même pour les abonnés PS+, afin de tenter de récolter plus amples informations sur le jeu.

Avant de continuer plus loin dans cette analyse, nous tenons à préciser qu’il contiendra des spoilers sur la totalité de la démo. Déjà qu’elle n’est hélas pas très longue, il serait dommage de ne pas profiter de l’expérience seul avant de s’aventurer dans la lecture de cet article. A présent, commençons !

Si nous évoquions la présence de Leon Scott Kennedy en protagoniste ou une présence de fantômes dans le jeu, il n’y aura pas d’apparitions de ces deux éléments au cours de cette démo, sauf durant des cinématiques pour les entités. A notre petite déception tout de même, cette démo se montre moins longue et tout de même un peu moins recherchée que ce que P.T avait su nous proposé à l’époque. Si nous reprenons cet ancien teaser pour exemple, c’est parce que la similarité atmosphérique entre ces deux versions est énorme. Néanmoins, malgré une faible durée de vie, ce teaser interactif n’est pas non plus mauvais et nous plonge dans des moments très dérangeant comme nous les aimons, et dans une ambiance plus glauque que jamais dans la franchise Resident Evil.

Une sensation omniprésente d’être observé

Resident Evil 7 Teaser: Beginning Hour_20160614191528

C’est probablement l’élément le plus marquant. Nous le savons, c’est une évidence après le trailer et après le début du jeu, se réveiller dans une maison entièrement fermée, ce n’est pas net. De plus, ça ne l’est encore moins quand l’objectif est de quitter la maison ! Il ne fait aucun doute, nous ne sommes pas seuls. Cependant, qui pourrait bien être avec nous ? A premier abord, nous serions tenté de nous dire « Allez, balancez-moi un zombie en pleine poire que je fasse un bond » mais il n’en sera absolument pas ainsi. Dans cette démo, pas de grosses flaques de sang humain, pas de cris alarmant, en fait, pas un bruit. La peur, ce sera vous qui la causera en bousculant des chaises ou en marchant sur des planches en bois sur le point de casser. A de rares occasions, après avoir accomplis quelques objectifs au cours du teaser, il arrive qu’un sentiment d’être suivit se fasse ressentir, en témoignera les bruits derrière votre dos, vous décourageant totalement de vous retourner même s’il ne devrait rien se passer.

Ceci nous ramène à l’ambiance. Nous n’y retrouvons pas spécialement de similitude d’architecture avec le Manoir Spencer de Resident Evil 1, cependant, les fans se rappelleront des moments terrifiant pendant les temps de chargement pour franchir une porte. Ici, c’est remis au goût du jour, et c’est probablement l’un des éléments les plus flippant de la démo. Promettant d’être sous VR, le jeu offre un nouveau mécanisme pour ouvrir les portes : celui de découvrir sois-même ce qu’il y a derrière. Dit comme ça, cela parait idiot, mais ouvrir une porte dans le noir avec un ridicule rayon de lumière à la première personne, croyez-nous que cela n’est pas si drôle que ça en a l’air quand nous ne savons pas où nous mettons les pieds.

Resident Evil - humain

Seuls, plongés dans l’obscurité quasi-totale, votre objectif sera donc de trouver une issue, quel qu’elle soit. Tâche plutôt aisée, mais il n’y aura pas qu’un seul moyen d’arriver à la fin de ce teaser, et d’ailleurs, nous ne savons pas combien il y en a. Ce qui est sur, c’est que l’équipe de rédaction et moi-même avons trouvé deux façon de terminer la démo : la première en passant par la porte d’entrée grâce à la clé obtenu en progressant, la seconde en montant dans le grenier après avoir obtenu un fusible et rétablis le courant à l’étage. Mais nous restons persuadé qu’il existe un troisième moyen de parvenir à la fin de cette démo, grâce à la présence d’une porte et un tiroir impossible à déverrouiller et un doigt factice semblant être une clé, mais n’ouvrant aucun de ces deux éléments.
La seconde méthode pour venir à bout du teaser a été la plus révélatrice pour le jeu, puisque l’on y découvre un téléphone qui sonne dans une pièce vide avec la voix d’une femme nous disant qu’elle nous connaît. Dans les deux cas, le jeu se termine de la même façon, un homme dérangé habitant cette maison, vous capture en vous frappant, et c’est ainsi que s’achèvera la démo.

Resident Evil 7 Teaser: Beginning Hour_20160614200325

L’élément intriguant et important dans ce teaser interactif sera lorsque vous démarrerez la cassette trouvée dans l’armoire vers la cuisine. A la lecture de celle-ci, vous incarnerez un autre personnage accompagné de deux autres journalistes tournant un reportage sur le paranormal dans la maison où vous vous trouvez. Il est dit que le lieu est hanté, et peu après, les personnages finissent rapidement par être capturés. L’un d’entre eux se retrouve mort, les deux autres piégés, et finissent à leur tour par mourir des mains d’une entité en cinématique de fin pour la démo.

L’analyse, qu’est-ce que l’on pourrait avoir dans la vraie version ?

Pour revenir au vif du sujet, passons donc à l’analyse. Premier coup d’œil donc, Resident Evil 7 serait un jeu pouvant revenir aux origines de la série. Si Capcom se donne les moyens de nous mettre du zombie, il y aurait peut-être moyen d’avoir quelque chose remontant grandement le niveau de la franchise. De plus, le site officiel affirme que le jeu se jouera qu’à un seul joueur. Adieu donc à la coopération. Cependant, l’arrivée du mode de caméra en FPS changerais entièrement le type d’expérience vécu, c’est ce qui freinerais le retour aux origines et qui proposerais plus un renouveau à Resident Evil qu’à l’écoute de la communauté. Un détail qui m’a personnellement attiré l’œil, c’est l’inventaire du jeu, mixé et rénové. Celui-ci adoptera une nouvelle forme, mais ne mettra pas le jeu en pause lorsqu’il sera ouvert. Mais mieux encore, on peut y constater que des objets peuvent être examinés comme ce fut le cas auparavant, mais également que des outils peuvent prendre plusieurs places dans l’inventaire. Le coupe-boulon, par exemple dans cette démo, prendra deux places contrairement au doigt factice et aux clefs qui n’en prennent qu’une. A la longue, le ton de la survie pourrait prendre le dessus lorsque l’inventaire sera chargé avec les objets-clés.

Aussi lors de la deuxième méthode pour venir à bout de la démo, il semblerait que la femme au bout du fil sache qui nous somme dans le jeu. Sa voix ne semble pas être accueillante et plutôt menaçante, ressemblant même un peu à Alex Wesker, il se pourrait que du côté des antagonistes une femme soit présente. A côté du téléphone auquel on aura répondu, une photo révèlera un hélicoptère en vol avec écris au dos « Est-ce qu’ils nous observent depuis cet hélicoptère ? » De quoi nous demander qui est ce « nous », sachant de plus que l’hélicoptère semble porter le blason d’Umbrella. Un retour donc du laboratoire pharmaceutique de Resident Evil.

Resident Evil 7 Teaser: Beginning Hour_20160614200356

Un autre élément saura également faire surgir la présence de fantôme dans Resident Evil 7. Lorsque l’on commence la démo, une voix masculine (pouvant être celle de Leon comme déjà spéculé) dit dans un fond noir « She’s Back », évoquant le retour d’une femme. A la fin de l’aventure, une cinématique mettra en scène une femme semblant être un fantôme venant attaquer les fameux reporters de la cassette. Il serait fort probable qu’il s’agisse de cette personne qui soit de retour.
Nous terminerons ce petit tour en vous parlant de la forme noire d’un homme sur un fauteuil roulant pendant le trailer diffusé à la conférence de Sony. Celui-ci ressemble étrangement très fortement à Ozwell E. Spencer, pourtant décédé des mains de Wesker. Cet homme a présidé la société Umbrella et est à l’origine du virus Progenitor. Aurait-il un nouveau lien avec ce septième volet ?

Resident Evil 7 spencer

Ce que l’on en retiendra, c’est que Resident Evil 7 est parti pour revenir partiellement aux sources en proposant une toute nouvelle expérience dans un jeu d’horreur. Un peu comme l’aura lancé Resident Evil premier du nom, ce septième volet amorce donc une nouvelle vision horrifique en VR et peut-être exclusivement à la première personne. En tout cas, il reste encore difficile d’imaginer qui sera le héros et que sera l’intrigue, mais l’idée du retour d’Umbrella Corporation avec des airs fantomatiques dans une nouvelle vision horrifique pourrait donner quelque chose que l’on attend depuis quelques années maintenant : un second souffle à la franchise de Capcom. Cependant, si l’expérience se déroule entièrement en FPS, il est possible que l’on ne retrouve pas vraiment le même genre d’expérience vécue dans les années 96. Difficile à avaler pour certains, on reste à espérer que la qualité et les promesses seront au rendez-vous.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.