TEST. Blues and Bullets épisode 2 : Secouer la Ruche – Un chapitre captivant !

Voir la note
Avec un premier épisode franchement sympa mais sans plus, voilà que l'épisode 2 de Blues and Bullet intitulé Secouer la Ruche est enfin disponible pour les joueurs qui l'attendaient avec impatience. Que vaut véritablement cette suite de l'épisode 1 ?

Décidément, l’attente de cet épisode deux aura été sacrément longue, car huit mois séparent la sortie de l’épisode un et deux du titre. Mais qu’à cela ne tienne, le second chapitre de Blues and Bullets est enfin disponible, et voyons justement ce que ce dernier a dans le ventre.

Une filature qui tourne mal…

blues and bullets episode 2 secouer la ruche

Sans vraiment trop en dire sur la fin de l’épisode 1, nous retrouvons tout d’abord en ce second épisode Eliot Ness étant plus jeune via un flashback, en compagnie de la charmante Delphine, déjà rencontrée lors du premier épisode. Nous y apprenons du coup pas mal de choses sur le passé d’Eliot Ness, et par la suite, nous nous retrouvons justement là où s’est arrêté l’épisode 1.

Du coup, notre détective maintenant déguisé – vous en saurez bien plus en faisant l’épisode 1 -, essaie de trouver justement qui est le ou la responsable de l’enlèvement de Sofia Capone, la fille d’Al Capone, en s’infiltrant dans le sous-marin d’Ivankov pour tenter de trouver des réponses. Bien entendu, et sans spoil, vous vous doutez bien que le déguisement d’Eliot Ness en compagnie du garde du corps d’Al Capone ne fera pas long feu et que tout cela finira par tourner au vinaigre.

Blues and Bullets épisode 2 : Secouer la Ruche nous fait replonger avec plaisir dans ce polar interactif !

Ce second chapitre, sans trop spoiler bien évidemment, est relativement bien amené, et commence pour le coup à nous donner au compte-gouttes quelques indices sur l’enlèvement de la fille d’Al Capone, saupoudré d’une fin encore en cliffhanger certes, mais qui nous donne diablement envie de savoir la suite !

Les choix de dialogues mineurs et cruciaux, dont les précédents choix cornéliens du chapitre un commencent à avoir seulement des petites conséquences sur le déroulement des diverses scènes, ce qui est fort dommage. D’ailleurs, certains choix cruciaux à faire dans cet épisode deux sont pour la plupart instantanés, et on se demande très clairement si ces décisions-là auront finalement beaucoup plus d’influences lors des trois prochains chapitres.

De nouvelles têtes dans cet épisode !

20160329182234_1

Au delà de ça côté personnages, on retrouve logiquement le garde du corps d’Al Capone, Al Capone lui-même, mais également de nouveaux personnages que ce soit Jim Dockers, le meilleur ami d’Elliot Ness apparaissant dans un flashback, mais évidemment un certain Ivankov, assez proche d’Al Capone.

Nous avons-là pour le coup de nouvelles têtes ce qui reste non négligeable, mais nous allons un peu plus nous attarder sur notre héros Eliot Ness, qui reste sur cet épisode un personnage relativement hanté par les vieux démons de sa jeunesse. En effet, ce dernier se sent en fait de plus en plus coupable vis à vis d’un drame qui s’est produit quand il était plus jeune, et on a clairement le sentiment que ce dernier est définitivement torturé par cet événement. Nous sommes bien curieux de voir si la psychologie d’Eliot évoluera un petit peu plus de ce côté-là d’ici les trois épisodes à venir.

Des nouveautés à signaler ?

Concrètement, malgré une écriture soignée, le gameplay de Blues and Bullets reste le même. Avec des phases de TPS en rail shooter pas tellement trépidantes et des phases d’enquêtes déjà vues dans le premier épisode, non, pas de nouveautés à signaler au niveau du gameplay du soft de A Crowd of Monster.

En revanche, nous pouvons constater que les quelques ralentissements dans l’épisode un ont été corrigés pour notre plus grand bonheur, mais il faut admettre que ce délai de huit mois entre l’épisode un et deux a été plutôt problématique, surtout quand on sait que d’autres jeux à format épisodique sortent un épisode sous un intervalle de trois à quatre mois maximum. Enfin bref, espérons que l’épisode 3 de Blues and Bullets n’arrive pas lui non plus dans huit mois…

Ce second chapitre nous a-t-il convaincu en définitive ? Avec le premier épisode oui. Doté d’une intrigue qui commence à nous donner clairement envie de connaître le suite de l’histoire, et quelques nouveaux personnages qui viennent nous apporter quelques réponses sur la trame scénaristique et le passé d’Eliot Ness, Blues and Bullets épisode 2 : Secouer la Ruche reste une réussite. Cependant, ce qui vient une fois noircir le tableau, ce sont les choix du premier épisode à influence minime, mais surtout la durée de vie de cet épisode, encore une fois trop court puisque bouclé en seulement deux heures de jeu. Néanmoins, et au-delà de ces phases de TPS en rail shooter pas nécessairement intéressantes et longues, ne boudons pas notre plaisir sur l’écriture soignée du titre, qui devrait bien nous réserver quelques surprises dans l’épisode trois, qui espérons-le, sortira au plus vite, et pas dans huit mois… 

La note de l'auteur

Ce fameux polar noir avec son style graphique à la Sin City revient donc en force dans ce second épisode. D'ailleurs, cela m'a plutôt surpris de voir une intervalle de plus de huit mois entre la sortie de l'épisode 1 & 2 mais qu'à cela ne tienne, le soft de A Crowd of Monsters est toujours aussi captivant, avec une narration qui commence à se développer petit à petit. Il est d'ailleurs plutôt sympathique de retrouver notre bon vieux Eliot Ness et Al Capone côte à côte, dans le but de retrouver la fille du mafieux, mystérieusement enlevée. Bien évidemment le gameplay a quelques lacunes c'est sûr, mais le soft n'en reste pas moins captivant sur les autres points que ce soit sa bande-son, sa direction artistique ou sa trame bien ficelée. Nous ne savons pas si le titre est finalement annulé ou non étant donné que le chapitre 3 n'a toujours pas vu le jour, et c'est pour cela que malgré sa qualité, je ne peux que trop vous conseiller d'attendre un peu avant de l'acheter. En tout cas, ce serait un coup dur si le titre est bel et bien annulé...

Matheus
s
Note du panda
7 10

Blues and Bullets épisode 2 : Secouer la Ruche

Points positifs

  • Un épisode un peu plus noir
  • Eliot Ness, encore plus torturé et meurtri
  • On a hâte de voir ce que donnera l'épisode 3 !
  • Les choix cruciaux de l'épisode deux influents...
  • Le style graphique fait toujours mouche

Points négatifs

  • ... mais les choix crucieux du premier épisode sont minimes
  • Encore du TPS en rail shooter...
  • Toujours impossible de passer les dialogues
  • Encore court - seulement 2 heures de jeu -

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp