Aperçu : Armored Warfare, première prise en main

  • PC
  • PlayStation 4

Nous avons pu tester le dernier titre d'Obsidian Entertainment en accès anticipé au cours des derniers jours. Prenons les commandes d'un tank, partons sur le champ de bataille et découvrons ensemble Armored Warfare dans ce premier aperçu.

Disponible en phase d’accès anticipé, le nouveau jeu d’Obsidian Entertainment nous met aux commandes de chars d’assaut et permet d’affronter d’autres joueurs sur les champs de bataille.
Après le succès fulgurant de World of Tanks, de nombreux développeurs ont tenté de réitérer le succès et d’égaler ce pilier mais peu d’entre eux ont réussi à véritablement se démarquer.

Parmi eux, un certain Armored Warfare semble sortir du lot en proposant des combats plus dynamiques, plus modernes, avec des chars blindés aux goûts du jour et armés de mitraillettes et autres gros équipements. Nous avons testé le soft dans une version restreinte, où toutes les fonctionnalités ne seront disponibles qu’à la sortie définitive du jeu.

Présentation

armored warfare1

Vous devrez diriger votre char à travers diverses maps afin d’éliminer vos adversaires et affaiblir les forces du camp adverse. Pas mal d’éléments sur le terrain sont destructibles et même si les grosses infrastructures ne bougent pas (Bâtiments, ponts…), les murets, conduits d’aération et autres grillages peuvent voler en éclat si vous roulez dessus.
On regrette peut-être un peu la frustration de pouvoir tout casser facilement avec un effet « papier » mais bon, nous sommes dans un FPS, pas dans un jeu de destruction.

Une fois l’écran titre passé, nous sommes rapidement plongés au cœur de l’action. Les touches et commandes sont intuitives et l’on s’habituera rapidement aux contrôles de notre véhicule. Celui-ci est plutôt simple à prendre en main mais la maniabilité des chars laissent à désirer. Si quand on roule tout droit, tout va bien, en cas de loupé, les premières manœuvres peuvent s’avérer fastidieuses et un tantinet trop longues.

Gameplay

Mais soit, passons. Si Armored Warfare ne nous permettra pas de faire un créneau facilement, il semble posséder d’autres atouts dans sa manche, à commencer par des batailles souples et diverses. Les combats sont variés et chaque tank disposant de ses propres caractéristiques, cela pourrait permettre à l’avenir, une foule de possibilités et une multitude de facettes au gameplay. Certains véhicules sont ainsi axés corps à corps tandis que d’autres favoriseront le combat à distance, la conduite, la rapidité…

De ce fait, on sent que les développeurs souhaitent diversifier les façons de jouer en proposant un large éventail de styles, entre le char d’assaut, l’infanterie, les assauts aériens et j’en passe. Un aspect à approfondir et qui semble démarquer le titre de ses concurrents.

Malgré qu’un certain rythme s’impose sur le terrain, on se confronte à un contraste au niveau du dynamisme du jeu : Autant les combats se veulent plutôt nerveux et s’enchaînent facilement, autant les stratégies – bien que diverses – sont plates.

Une certaine « non-immersion » se fait également ressentir à travers des tanks tout aussi verts les uns que les autres et un grand manque de personnalisation. La seule customisation possible vient de l’avatar modifiable et de quelques éléments seulement.
Ce sentiment est d’autant plus appuyé par une bande-son relativement simpliste et très peu de bruits ambiants. Après tout, c’est la guerre non ?

Une gestion de ses munitions est également de mise. Parce que oui, le jeu exige de recharger votre arsenal en vous rendant au garage et de jeter un œil sur votre stock entre chaque partie. Celui-ci peut cependant être réalimenté automatiquement et différents atouts viennent s’ajouter tel qu’un kit de soin. Petite parenthèse évidente, votre char évoluera au fil de votre aventure et pourra ainsi s’améliorer au fil des batailles.

Dans son accès anticipé, Armored Warfare manque de contenu, de finitions et souffre de baisse de framerate sur le champ de bataille. Plusieurs fois, en combat ou non, nous avons eu le droit à des chutes de FPS violentes sans véritable raison. Les graphismes sont quant à eux agréables sans être exceptionnels et le design est soigné. L’interface se veut sobre et élégante avec des menus intuitifs et une facilité de navigation. A noter que nous n’avons pu tester que la partie PvP, les combats contre l’environnement n’étant pas encore disponibles.

Pas mal

Armored Warfare est en accès anticipé et on le ressent. Manque de contenu, facettes inexplorées, quelques soucis techniques mais les bases sont bien là et le titre a un énorme potentiel. Obsidian Entertainment l'a bien compris et il ne reste plus qu'à ficeler le jeu en dévoilant ses dernières cartes. Peut-être que creuser du côté de la personnalisation des tanks ou proposer un mode PvE intéressant pourrait permettre à Armored Warfare de titiller World of Tanks, voir qui sait, l'égaler...

Julien

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp