New World : Retour sur un lancement compliqué

Report New World

New World, le nouveau MMO d’Amazon, a autant galvanisé qu’il a frustré à cause d’un lancement particulièrement plombé par des files d’attentes interminables. Pour ceux qui seraient en train de se demander : « Mais comment un jeu développé par un studio appartenant à une société comme Amazon en est arrivé là ?« , revenons ensemble sur les étapes du lancement pour bien comprendre ce qu’il s’est passé.

Des régions qui n’ont pas ouvert à la même heure

Le premier souci du lancement, en particulier en Europe, a été les ouvertures de serveurs par région : Europe, Etats-Unis (côte ouest), Etats-Unis (côte est), Australie et Amérique du Sud.

Afin de sécuriser leur pseudo (qui sont uniques même entre les serveurs et les régions), de très nombreux joueurs hors de l’Europe se sont donc connectés sur les serveurs européens qui ont ouverts en premier. Ce qui a eu pour résultat de les engorger très rapidement. Il aurait clairement fallu limiter (du moins pour le lancement), le choix de la région.

Trop d’inscrits sur un même serveur

Etant limité à 2 000 joueurs en simultané, on s’est donc rapidement retrouvé avec des files d’attente de 2 000, voire de 3 000 personnes. Ayant pu le constater par nous-même, nous avons pu jouer plusieurs heures durant la matinée du lancement avec déjà des files d’attentes après la pause de midi.

Certains ont très vite remarqué le souci et beaucoup se sont mis à activer la course automatique sur un mur pour ne pas être déconnecté par le système pour cause d’inactivité. Nous avions d’abord pensé naïvement à des soucis de serveurs, mais que nenni.

D’ailleurs, contrairement à ce qui a été dit parfois, les serveurs de New World sont très solides. Le jeu n’a souffert d’aucun problème majeur de latence ou de déconnexions intempestives. Seulement le nombre de place est limité et on se retrouve parfois avec 5 000 inscrits sur un même serveur pour 2 000 places.

Pourquoi ne pas augmenter la capacité des serveurs ?

Là encore, le jeu est dans une situation très compliqué. Rappelons déjà que les serveurs sont en réalité des mondes qui s’agrègent dans un « ensemble de monde ». Autrement dit, si l’on se trouve sur le monde Ursa dans l’ensemble monde Vanaheim Omnia, on ne peut pas créer ou déplacer son personnage dans un autre monde de cet ensemble. Ces ensembles ne sont pas là par hasard et on peut supposer que le studio a un plan pour les regrouper à l’avenir.

Ainsi, il est sans doute impossible pour Amazon Games Studio d’augmenter la capacité des serveurs pour des raisons de game design. Cela n’a pas été expressément énoncé, mais on imagine que l’exploitation des ressources et les modes PVP seraient trop déséquilibrés avec une population plus importante.

Amazon s’est mal préparé ?

Sans être totalement de mauvaise foi, précisons tout de même que le jeu a été aussi victime de son succès avec plus de 700 000 joueurs en simultané selon SteamDB.

Cependant, l’énorme engouement autour de la bêta fermée (qui a fait exploser les précommandes) puis celui de la bêta ouverte, auraient dû inciter le studio à ouvrir bien plus de serveurs au lancement d’autant que le titre a eu droit à un report d’un mois alors qu’il était censé sortir fin août 2021. Bien sûr, cela passe encore moins bien chez les joueurs et joueuses puisqu’Amazon reste une entreprise qui ne peut pas se cacher derrière un manque de moyens.

Une situation qui reste compliquée malgré le déploiement de serveurs supplémentaires

Il faut admettre que Amazon Games Studio a été réactif en ouvrant rapidement de nouveaux serveurs (presque le double), toutefois, il était déjà trop tard pour la majorité d’entre eux.

Il est difficile de demander aux gens de repartir de zéro sur un serveur moins encombré alors que l’on a ses amis, sa compagnie, ses maitrises de métier et d’armes. Tout va très vite lorsqu’un MMO de ce calibre se lance.

Cela passe également par une énorme frustration dans les files d’attentes puisque bon nombre de personnes perdent leurs place en ayant ce message d’erreur. Les comptes officiels ont bien précisé qu’il suffisait d’attendre pour récupérer sa place, mais là encore, le mal est fait (cela nous permet aussi de vous le faire savoir si vous l’aviez manqué).

Quand peut-on espérer une situation normale et stable ?

Comme on le disait, tout va très vite dans le lancement d’un MMO. New World a promis de rendre les transferts de personnage gratuits durant deux semaines pour les nombreux joueurs et joueuses qui ne veulent pas repartir de zéro. Il faudra malheureusement attendre la semaine prochaine d’après les déclarations du compte officiel.

Si tout se passe bien, nous devrions avoir un retour à la normale la semaine prochaine, le temps que les transferts se fassent.

New World est disponible sur PC, mais si vous ne vous y êtes pas encore lancé, on vous conseille d’attendre ou alors de débuter sur les derniers serveurs ouverts qui ne sont pas bouchés. N’hésitez pas à consulter nos conseils pour bien démarrer.

New World
New World
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.