Le Meuble à Jeux #93 : Kuala

Kuala

Un BD qui se joue et qui se lit à plusieurs ? C'est ce que nous propose Kuala, une nouvelle expérience coopérative.

Après avoir terraformé Mars dans notre dernier Meuble à Jeux, il est temps de revenir à une aventure plus familière, du moins pour certains d’entre vous. Vous souvenez-vous des Livres dont vous êtes le héros ? Bien qu’un peu moins populaires aujourd’hui, ces livres ont connu un très grand succès durant les dernières décennies, en proposant de vivre un récit qui s’adaptait au choix du lecteur. Blue Orange et Makaka Editions nous proposent aujourd’hui de transformer cette expérience, avant tout solo, en une aventure coopérative grâce à Kuala (anciennement Baïam).

Kuala est un titre jouable de un à quatre joueurs, pour des parties allant de la demi-heure de jeu à cinquante minutes. Pour les besoins de cet article, les configurations à un et à quatre joueurs ont été testées. Même si le jeu est tout aussi agréable seul, nous vous recommandons de joueur au titre à plusieurs, notamment à quatre, afin de profiter au maximum de ce Kuala.

Choose your hero

Kuala

Kuala propose de partir en quêtes de nombreux trésors disséminés dans l’archipel du même nom, en incarnant ici quatre aventuriers en herbe. Ces quatre personnages disposent tous d’une certaine particularité. Sara peut parler aux animaux, Grobeille est la meilleure lorsqu’il s’agit de réfléchir et Neta est le plus rapide d’entre eux, tandis que Kyk se distingue par sa force. Avant d’aller en quête des trésors, il faudra donc choisir l’un de ses personnages, en s’emparant du livre qui lui est attribué.

Car oui, contrairement aux autres jeux de société que nous avons l’habitude de vous parler ici, Kuala est avant tout une aventure narrative, qui ne repose donc pas un plateau. On pourrait presque se croire ici dans un jeu de rôle miniature, le maître du jeu en moins, même si l’un des joueurs peut être désigné comme lecteur principal. Vous disposez néanmoins d’une carte sur laquelle vous pourrez vous appuyer. Sur le dos de cette carte, vous retrouverez les règles du jeu ainsi qu’un modèle type de fiche, qui vous aidera à faire bien vous rappeler des objets que vous avez en stock et des trésors que vous avez amassés. On aurait cependant aimé avoir plusieurs fiches de la sorte afin de ne pas abîmer le seul exemplaire du jeu en gommant nos traces.

Le lecture coopérative

Kuala

Chaque joueur possédera donc son propre livre, qui prend la forme d’une bande-dessinée. Si certaines cases sont communes au groupe, lorsque les personnages sont regroupées, d’autres sont uniques, spécifiques au personnage incarné. Le choix du personnage a donc son importance, car seulement certains d’entre eux pourront résoudre telle ou telle énigme selon leurs capacités.

A l’instar d’un livre dont vous êtes le héros, c’est bien votre capacité à résoudre les énigmes proposées qui déterminera le chemin que vous emprunterez. En résolvant les casse-têtes, vous tomberez sur des numéros indiquant des cases. Lorsque vous vous trompez, vous pourrez parfois revenir en arrière, mais pas systématiquement. Il faudra alors trouver un nouveau chemin. La communication entre les joueurs est donc de mise, même si quelques énigmes seront imposées à un seul joueur en particulier, qui ne pourra pas demander d’aide.

Votre réussite ou vos échecs influeront sur le nombre de trésors trouvés, et donc votre score en fin de partie. Vous disposez également d’un nombre limité de « tours », appelés ici « journées ». Kuala a la bonne idée de s’adresser à tous les public en proposant un calcul de points qui s’adapte selon l’âge des participants, histoire que les plus petits ne se sentent pas moins efficaces que les adultes. Le nombre de participants est aussi pris en compte, afin de ne pas pénaliser les parties à deux ou à trois joueurs (qui manqueraient donc des capacités des personnages non-choisis).

Pour qui s’adresse Kuala ?

Kuala

Comme nous venons de le préciser, Kuala est avant tout un jeu familial, qui permet aux plus jeunes de s’amuser au même niveau que les adultes. Grâce à des règles simples et un fonctionnement reposant avant tout sur la lecture, il se révèle être un jeu très pédagogique, qui permet au jeune public de se creuser les méninges tout en entraînant leur capacité de déduction. Il reste tout aussi agréable pour les adultes, surtout pour les nostalgiques des Livres dont vous êtes le héros, et l’aspect coopératif du jeu rend l’aventure très sympathique.

On souligne aussi l’aspect visuel très attirant de ce Kuala, avec les dessins de Gorobei très colorés et mignons qui rendent le jeu encore plus accessible au grand public. On prend plaisir à parcourir chaque case, surtout que chaque personnage a droit à des cases uniques, ce qui offre un tout petit peu plus de jouabilité au titre.

Acheter Kuala sur la boutique Philibert

Kuala propose un concept rafraîchissant qui mêle habilement le principe des Livres dont vous êtes le héros et l’aspect coopératif que peut avoir un jeu de société. Avec des dessins très réussis et des énigmes pas si enfantines que cela, tous les publics y trouveront leur compte. Malin à plus d’un égard, il reste aussi très ludique et vous donnera envie de recommencer plusieurs parties afin d’explorer la totalité de l’archipel. Une excellente surprise !

Kuala

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
5 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp