Le Meuble à Jeux #127 : Imhotep

Imhotep - Le Duel

Et juste là, un petit géranium !

Ce lundi, nous vous présentions Gunkimono, avec une plongée dans un univers japonais plus qu’intéressant. Mais cette fois-ci, partons à la rencontre d’une autre culture, l’égyptienne. Car oui, nous allons aujourd’hui partir pour les rives du Nil, où moult architectes se disputent le droit d’y bâtir divers monuments. Dans Imhotep – Le Duel, chaque joueur incarne une figure emblématique du pays pour tenter de remporter un défi saugrenu, celui de bâtir mieux que l’autre.

Dans ce jeu estampillé Iello, les joueurs s’affronteront à deux dans des parties stratégiques pouvant aller jusqu’à 30 minutes. Bien entendu, le titre de Phil Walker-Harding est également accessible par un public un peu plus jeune, dès 10 ans, pour celles et ceux qui désirent parcourir le titre en famille (si votre famille est grande, prévoyez plusieurs parties, forcément).

Nous avons pu jouer à cette production, illustrée par Claus Stefan, dans une combinaison de 2 joueurs et c’est tout, vu que c’est un jeu pour deux. Ainsi, nous pourrons vous offrir un avis et une présentation du titre aussi détaillée que possible. Alors direction la terre des pyramides pour voir ce qu’Imhotep a dans le ventre !

Elles sont fraiches mes cargaisons !

Imhotep - Le Duel

Donc, dans Imhotep, les joueurs vont mélanger 60 tuiles nommées « cargaisons » et en piocher un certain nombre au hasard afin de remplir les bateaux. Ensuite, vient le moment de compléter la réserve. Vous pourrez la compléter en utilisant les tuiles qu’il vous reste. Car oui, le jeu en possède suffisamment. Logique vu que c’est prévu comme ça.

Bien entendu, le but du jeu sera de terminer vos bâtisses en premier et, pour cela, le jeu vous propose plusieurs actions à chaque tour. Une action par tour parmi une sélection de trois : poser un ouvrier sur l’une des neuf cases du plateau de jeu, décharger une tuile cargaison et utiliser un jeton spécial.

Mais comment compléter les constructions ? En déchargeant des cargaisons ! Et comment décharger un bateau ? Tout simplement en déposant deux pions dans une colonne ou une ligne, peu importe que les deux soient à vous ou non. Bref, vous pouvez maintenant décharger et prendre une tuile.

Ensuite, vous pouvez défausser les tuiles qui restent. Une fois cela fait, piochez des tuiles dans la réserve et placez-les sur les bateaux. Plus rien dans la réserve ? Hé bien vous pouvez mettre la bateau à la poubelle. La partie s’arrête alors dès qu’il n’y a plus qu’un seul navire de transport. Simple non ?

Mais qu’en est-il du partage des points ? Pour cela, rendez-vous dans la section suivante.

Et si je veux gagner ?

Imhotep - Le Duel

Avant de vous dévoiler comment gagner, pourquoi ne pas faire un crochet par le travail de l’illustrateur ? Ce dernier fait un travail tout à fait correct, qui n’a pas à rougir devant son ancêtre. Le tout est lisible et le plateau de jeu et les tuiles sont harmonisées pour offrir un univers visuel propre à cette édition.

D’ailleurs, le titre jouit également d’une belle rejouabilité grâce à ses plateaux réversibles. Et c’est là que l’on peut donc commencer à parler de points de victoire. Car, oui, le côté du plateau que vous choisirez influera grandement sur les points octroyés par vos diverses cargaisons.

Ainsi, jouer dans la combinaison A ne vous fera pas mener la même partie que la combinaison B. De quoi permettre aux amateurs de varier les plaisirs et d’enfiler plusieurs parties à la suite sans sensation de redondance.

Prenons, par exemple, l’obélisque. Avec la face A, chaque morceau d’obélisque vous rapportera un point, avec un bonus de six pour celui qui en possède le plus. Dans la face B, par contre, le premier joueur obtenant son 5e jeton obélisque recevra 12 points bonus, alors que le second n’en obtiendra que 6. Et, si un joueur possède plus de dix jetons, il recevra alors 18 points. Ainsi, on comprend très bien que la façon de jouer et le focus des joueurs changera en fonction de la combinaison sélectionnée en début de partie.

Enfin, sachez qu’Imhotep – Le Duel est bien plus direct que son prédécesseur. Les coups bas y sont encouragés. Pour cela, à chaque joueur de placer intelligemment ses travailleurs sur le port et compter sur la chance pour obtenir les cargaisons utiles à votre réussite. En bref, tout est là pour passer une bonne soirée à deux !

Pour qui s’adresse Imhotep ?

Imhotep - Le Duel

Imhotep est un jeu deux joueurs qui reprend les bases du titre d’origine. Dès lors, il peut s’adresser aux anciens (et actuels) joueurs du titre dont il est tiré mais aussi aux nouveaux qui souhaiteraient découvrir la production de Phil Walker-Harding. Le but est d’ailleurs toujours le même : construire moult monuments dans le but de marquer le plus de points possibles.

Très rapide (30 minutes maximum), le jeu est accessible à tous grâce à des règles très simples et bien expliquées. Sa composante stratégique est bien amenée et les illustrations servent à l’immersion.

Sans parler de la rejouabilité du titre, présente grâce aux diverses façons de faire grimper votre score et son plateau réversible permettant de varier les divers bonus accordés par la pose de pierre ou les cartes jouées.

Acheter Imhotep sur la boutique Philibert

Au final, Imhotep – Le Duel est un excellent jeu pour deux. Tout est simple et rapide. Sans oublier qu’il reste fidèle au titre de base, ce qui est à souligner. L’expérience est donc une belle réussite, en rendant le tout plus dynamique et pour seulement deux joueurs. Il doit faire partie de la ludothèque de toute personne appréciant partager ses soirées avec un autre passionné du genre.

Imhotep

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
1 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp