Genshin Impact – Tower of Fantasy : Quelles sont les grandes différences entre les deux jeux ?

Genshin impact tower of fantasy 1

Depuis son annonce, et surtout depuis que l’on a su qu’il arrivait en Occident, Tower of Fantasy n’a cessé d’être comparé à Genshin Impact. Il faut dire que la comparaison est facile : système d’endurance similaire, free-to-play gacha dans les deux cas, casting remplis de « waifus » et de « husbandos », animations très similaires… On peut tout à fait mettre certaines images des deux jeux côte à côte et jouer au jeu des sept différences.

Mais les deux titres se démarquent pourtant sur des points essentiels. Si vous n’avez lancé aucun des deux et que vous hésitez sur lequel choisir, ou que vous souhaitez simplement voir quelles sont les différences entre eux, voici les points majeurs qui différencient Tower of Fantasy et Genshin Impact.

Le système de combat

Bien que les deux jeux entrent dans la case de l’action-RPG, ils se distinguent profondément par leur système de combat. Dans le cas de Genshin Impact, tout se joue sur les éléments des différents personnages. On peut jouer jusqu’à 4 personnages par équipe, et switcher à l’envie entre eux, ce qui apporte de très nombreuses combinaisons possibles et une vraie profondeur.

Chaque personnage se joue différemment, avec des capacités uniques à lancer. Le but est bien souvent de créer des réactions entre les éléments pour effectuer le plus de dégâts, et de lancer les attaques dans un ordre bien établi en gérant efficacement les rotations.

Ce n’est pas vraiment la même chose dans Tower of Fantasy. Tout d’abord, ce dernier met en avant des affrontements aériens, totalement absents de Genshin Impact. On retrouve aussi un système d’esquive qui permet de ralentir le temps avec le bon timing. En ce sens, il se rapproche plus des action-RPG plus traditionnels, pour ne pas dire plus « bourrins ». A l’inverse de son concurrent, le jeu nous fait uniquement contrôler un seul personnage.

On peut s’équiper de trois armes différentes, et switcher entre elles en plein combat. Tout le sel des combats provient de cette mécanique, puisqu’il faut attendre le bon moment pour changer d’arme afin de lancer une attaque puissante lors du relai. S’il y a bien des éléments comme la Foudre ou le Feu dans le jeu, ils sont moins centraux, bien qu’importants pour les combats.

Les Simulacres et les personnages

On l’a dit en début d’article, les deux jeux basent leur popularité sur leurs personnages, souvent appelés « waifus » ou « husbandos » étant donné que les deux titres n’hésitent pas à verser dans le fan service.

Cependant, il y a une vraie différence dans la manière dont ces personnages sont traités. Si dans Genshin Impact, il s’agit de personnages à part entière que l’on peut contrôler, ce n’est pas le cas pour Tower of Fantasy.

Le jeu met en place un système de Simulacres, qui permet de recréer le physique et la personnalité d’un combattant à travers des armes spécifiques. Pour résumer plus simplement, vous contrôlez uniquement votre avatar dans Tower of Fantasy, même certaines armes vous donnent accès à des apparences uniques. Libre à vous de ressembler à ces personnages ou de conserver l’apparence de votre avatar.

L’avantage, c’est qu’en obtenant une arme, on obtient aussi le personnage qui est lié (même si ce n’est finalement qu’un « skin »). Là où dans Genshin Impact, il faut jouer à la loterie à la fois sur les personnages et sur les armes.

La création de personnage

Si pour certains, Tower of Fantasy ne met pas assez en avant ses personnages, il peut au moins se targuer de nous faire jouer un avatar qui est doué de parole, et ça a aussi son importance.

En plus de renforcer l’immersion (même si c’est une affaire de goût), cela donne un peu plus de corps au protagoniste, que l’on peut entièrement personnaliser. Que ce soit ses cheveux, son visage, la position de ses sourcils, la taille de son cou, ses vêtements… Votre avatar sera bien le votre.

Ce n’est pas du tout le cas dans Genshin Impact. Le jeu a fait le pari de nous faire incarner le Voyageur ou la Voyageuse, un personnage unique qui ne parle presque jamais, et qui est accompagné de Paimon qui servira de moulin à paroles pour dialoguer avec les autres PNJ. Et ici, aucune personnalisation au programme, même s’il est possible de moduler le gameplay du personnage en lui attribuant divers éléments (Anémo, Géo, Electro et bientôt Dendro).

Le système d’invocation

Dans les deux jeux, un système de bannière permanente et temporaire est mis en place. Comme son nom l’indique, la bannière permanente ne change pas, avec toujours les mêmes récompenses, tandis que la bannière temporaire permet de booster le taux d’apparition d’une arme ou d’un personnage en particulier. Chaque bannière à sa propre monnaie, et ce dans les deux titres.

Cependant, le système dit de « pity » est un peu différent dans les deux cas. Ce système vous permet de garantir une invocation rare au bout d’un certain nombre de tentatives.

Dans Genshin Impact, cette pity est généralement atteinte entre 76 et 90 invocations, pour garantir un personnage ou une arme 5 étoiles. Dans Tower of Fantasy, il faut compter 80 invocations pour obtenir un Simulacre de rareté SSR (la plus haute).

On pourrait penser que c’est similaire, mais c’est dans les petites lignes que l’on peut voir des différences. Lorsque vous obtenez un personnage ou une arme dans Genshin Impact, votre pity retombe à zéro. Dans Tower of Fantasy, ce n’est pas le cas. Si, après avoir invoqué 15 fois, vous obtenez un SSR, votre pity ne bouge pas. Ce qui veut dire que dans tous les cas, vous êtes persuadés d’avoir un autre SSR au plus tard dans 65 invocations (pour atteindre 80).

Les récompenses

Genshin Impact n’est pas réputé pour être un jeu très généreux envers sa communauté, en témoigne l’affaire du premier anniversaire et son absence de cadeaux, qui a fortement énervé les fans de la première heure. Chaque nouvelle mise à jour permet pourtant de mettre la main sur plein de primo-gemmes (la monnaie du jeu), mais c’est encore trop peu pour les joueurs et joueuses free-to-play.

Tower of Fantasy donne accès à un peu plus de récompenses, surtout au début de l’aventure. Le fait d’avoir des récompenses rien que pour la connexion est un plus, et en faisant les quêtes quotidiennes, on est assuré d’avoir droit à une invocation. Dans Genshin Impact, les quêtes quotidiennes rapportent 60 primo-gemmes par jour, alors qu’une invocation coûte 160 primo-gemmes. Mais l’avantage, ce que ces primo-gemmes peuvent être dépensés sur la bannière temporaire, a contrario de Tower of Fantasy, qui donne des Nucléus de la bannière permanente.

On voit facilement que Tower of Fantasy a été pensé comme un MMO mobile, avec des tas de sous-menus à aller voir pour aller grapiller des récompenses ici et là. Ces menus peuvent parfois causer l’indigestion, et certains auraient aimé un système de récompenses plus simple, mais elles sont au moins au rendez-vous.

Les collectibles

Etant donné que les deux titres possèdent un monde ouvert, l’exploration prime. Chaque univers est rempli de coffres à dénicher et de secrets à trouver, ainsi que d’objets à collectionner.

Dans Genshin Impact, on retrouve par exemple les Anémoculus, les Géoculus ou encore les Electroculus, qui sont présents par centaines. Ces objets, que l’on peut récupérer simplement dans la nature ou en accomplissant des puzzles, donnent ensuite accès à des récompenses, comment en boostant la barre d’endurance du personnage, ou en donnant accès à des Voeux pour invoquer des personnages.

On retrouve plus ou moins le même principe dans Tower of Fantasy, avec les Nucléus. Dans la nature ou via des puzzles environnementaux, il est possible de dénicher des Nucléus Or, qui sont en réalité des tickets d’invocations d’armes sur la bannière permanente.

En somme, un Nucléus or = une invocation, ce qui est assez généreux. On retrouve aussi des Nucléus noirs, dont le nombre à de quoi donner le tournis (plus de 500) Là encore, chaque Nucléus donne accès à une invocation, mais sur une bannière qui ne possède pas de système de pity, ce qui donne moins de chance de tomber sur une arme rare.

Les montures

La façon que l’on a d’arpenter le monde dans les deux jeux est plus ou moins similaire. On retrouve un planeur dans les deux cas, même si le fait de pouvoir prendre de la hauteur dans Tower of Fantasy facilite l’exploration verticale, nous rendant moins dépendant des pouvoirs des personnages comme dans Genshin Impact. Le double saut est aussi un plus non-négligeable, tout comme le dash aérien.

Mais la grande différence, c’est la présence de montures et de véhicules dans Tower of Fantasy. Alors oui, il y a bien un véhicule dans Genshin Impact, qui est le bateau, mais il est très sous-exploité et une fois que l’on a débloqué les points de téléportation, on ne l’utilise plus vraiment.

Dans Tower of Fantasy, ce n’est pas la même chose. On dispose de plusieurs types de montures différents, que ce soit une sorte d’Hoverboard, un cheval mécanique, un cube volant (oui oui) ou même une moto. Ces derniers ne sont utiles que pour l’exploration horizontale, mais pour se rendre d’un point A à un point B, c’est toujours utile. Il faut aussi noter que Tower of Fantasy comporte peut-être un peu moins de points de téléportation dans son monde, ce qui explique que les montures gagnent en intérêt.

L’aspect social

Sans doute l’un des points qui différencie le plus les deux jeux. Genshin Impact et Tower of Fantasy sont tous les deux orientés sur le multijoueur et la coopération, mais c’est beaucoup plus prononcé dans Tower of Fantasy.

Dans Genshin Impact, le multijoueur est limité à 4 personnes sur une même carte ou un donjon, et en dehors de quelques mini-jeux (le cache-cache), l’aspect multijoueur n’a jamais vraiment été mis en avant.

Tower of Fantasy embrasse la formule du MMORPG, avec des joueurs et des joueuses que l’on peut croiser sur la carte, un chat beaucoup plus actif et moins limité, ou encore des World Boss à affronter à plusieurs, comme dans un MMO traditionnel. On retrouve aussi bien plus d’activités à faire à plusieurs, avec des donjons plus longs que dans Genshin Impact. De plus, une dimension PvP est présente ici, ce qui n’est pas le cas sur le jeu de miHoYo.

Cela a aussi des désavantages, car avec cet aspect social, Tower of Fantasy est obligé d’être fragmenté en plusieurs serveurs, et on l’a vu lors du lancement, cela peut occasionner des files d’attente pour pouvoir lancer le jeu.

Les plateformes

Si les deux titres visent le même public, Tower of Fantasy n’a pas la chance d’être disponible sur consoles. Genshin Impact est présent sur les consoles PlayStation en plus du PC et des mobiles, et une version Switch serait toujours en développement, même si cela fait deux ans que l’on est sans vraie nouvelle. De quoi lui permettre de toucher bien plus de monde.

Tower of Fantasy est donc plus limité ici, et en jouant sur PC, on se rend vraiment compte que le jeu a été pensé pour le marché mobile avant tout. Que ce soit à travers les menus, les contrôles forçant le qwerty ou le support manette qui est loin d’être idéal, tout laisse à penser que Hotta Studio a cherché à rendre le jeu optimisé sur mobiles, et que les autres supports viendraient après. Pour le moment, aucune version console n’a été annoncée, et on imagine que le studio va déjà commencer par optimiser la version PC.

Les différences entre les studios

Si l’on vraiment comparer les deux jeux, il faut aussi prendre en compte leur production. Genshin Impact est développé par le studio miHoYo, qui a certes vraiment décollé avec l’ascension du jeu, mais qui n’était pas pour autant un premier venu dans le monde de l’action-RPG gacha. On leur doit notamment Honkai Impact 3rd, un jeu qui a rencontré un franc succès sur mobiles, et qui est toujours populaire même après le succès de Genshin Impact.

Cette expérience a permis au studio de se forger une vraie expérience, pour s’attaquer ensuite à un monde ouvert plus ambitieux, tout en réutilisant certaines bases de Honkai Impact 3rd. On le voit surtout du côté du design des personnages, avec beaucoup de ressemblances entre des protagonistes en provenance des deux jeux (jetez un oeil à Yae Miko, puis à Yae Sakura).

Genshin Impact a ensuite permis de renflouer les caisses, et pas qu’un peu. Avec plusieurs milliards de dollars gagnés depuis la sortie du jeu, miHoYo a engrangé des bénéfices astronomiques, qui permettent au jeu d’assurer un calendrier de nouveautés très régulier (comptez 6 semaines entre chaque mise à jour majeure). Le studio peut même se permettre de se lancer dans la productions d’autres jeux en parallèles, comme Honkai Star Rail et Zenless Zone Zero.

Hotta Studio a tout du petit poucet à côté de miHoYo. Loin d’avoir les reins financiers aussi solides que l’autre studio chinois, l’équipe derrière Tower of Fantasy a du limiter son lancement en Chine dans un premier temps, là où Genshin Impact avait bénéficié d’une sortie mondiale. Disponible sur ce territoire depuis décembre 2021, le jeu a pris le temps de se bonifier avant son arrivée en Occident. Il a même eu droit à une mise à jour 2.0 qui a amélioré les visuels et d’autres points essentiels du jeu. Un lancement en deux temps qui était obligatoire pour un studio comme celui-ci, même si en réalité, un soutien extrêmement puissant se cache derrière le jeu.

Level Infinite est présenté comme étant l’éditeur du titre, et si ce nom ne vous dit rien, c’est parce qu’il s’agit d’un label créé par Tencent, l’un des grands éditeurs de l’industrie. Level Infinite a été conçu pour étendre l’influence de l’éditeur à travers le monde entier, et Tower of Fantasy en a bénéficié. Mais même avec un si grand éditeur, impossible de vraiment comparer les moyens des deux studios.

D’autant plus que l’avenir de Tower of Fantasy va grandement dépendre de son succès en Occident. C’est bien parti, car le jeu a enregistré des millions de préinscriptions, mais en Chine, le jeu ne connait pas un énorme plébiscite comme son rival, et ce malgré un joli départ. On estime qu’il aurait rapporté 80 millions de dollars pour son premier mois en Chine, mais seulement 34 millions le deuxième. Si le jeu fonctionne chez nous, Hotta Studio pourra se permettre d’insérer de nombreuses nouveautés en jeu comme miHoYo le fait avec Genshin Impact, mais seul l’avenir nous le dira.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces deux jeux, n’hésitez pas à consulter notre guide complet de Genshin Impact et notre guide complet de Tower of Fantasy.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.