Gamescom 2016 : On a joué à AER, nos impressions !

Gamescom 2016 : On a joué à AER, nos impressions !

Nous en avons fini avec la Gamescom 2016, qui nous a permise entre autre de tester un soft intriguant nommé AER ! Voici notre première impression sur cette production indépendante et énigmatique signée Forgotten Key !

Si il y a un jeu qui s’est fait tout petit jusqu’à cette Gamescom 2016, c’est incontestablement AER, une production totalement indépendante, et réalisée par les p’tits gars de Forgotten Key. Effectuons donc un premier pas sur ce jeu d’aventure pas comme les autres qui semble prometteur !

I Believe i can fly !

AER

La démo de AER qui nous a été montrée – et dont nous avons pu accessoirement joué – a fait son petit effet qu’on se le dise. En effet, le titre de Forgotten Key se dote dès la première minute d’un environnement globalement envoûtant, intriguant, avec ses graphismes minimalistes intriguant qui font très bien le café !

Et, qu’on se le dise, son côté artistique tient plus que la route tout comme son style graphique qui arrive à nous attirer l’œil tout de suite. Sinon, au-delà d’un habillage graphique qui semble être de bon augure, et dont nous verrons bien de quoi il en retourne quand nous testerons le jeu dans son intégralité, il y a aussi ce scénario qui pourrait aussi nous charmer.

En effet, le titre de Forgotten Key nous permettra de prendre le contrôle de Auk, une jeune fille possédant le pouvoir de se transformer en oiseau. Après que des événements aient ébranlés le monde, il se retrouve fractionné en îles dans le ciel.

Tout ce que l’on attend avec impatience dans ce scénario en tout cas, c’est surtout son déroulement d’une part, mais également sa finalité, qui espérons-le, parviendra peut-être à nous séduire et surprendre positivement.

Un concept positif pour le moment ?

AER 2

Sinon en ce qui concerne directement le gameplay de AER, qu’il nous a été possible de tester pendant cette présentation du soft de Forgotten Key, le tout est dans un premier temps plus que maniable, et pas forcément tarabiscoté sur sa prise en main, assez intuitive en soi.

Dans AER, pendant cette démo d’environ 15 minutes, on a pu remarquer également que le soft sera en soi très ouvert, et avec notre héroïne, vous aurez donc la possibilité de vous transformer en oiseau afin de vous permettre de passer d’une île à une autre, avec possibilité de parler forcément aux habitants de ces dernières. D’ailleurs, il faut savoir que le fait de vous changer en oiseau sera notamment assez utile pour traverser des tunnels et bien d’autres joyeusetés !

Bien évidemment, cet OVNI vidéoludique qui nous a été présenté en plus d’être ouvert, vous obligera également à accomplir diverses actions pour faire avancer l’intrigue, et notez que vous aurez deux types d’endroits à visiter que ce soit les îles extérieures, tout comme les temples.

Pour en venir justement à ces temples, ceux-ci seront bourrés de phases d’énigmes avec des puzzles plus ou moins compliqués, et il vous faudra de ce fait réfléchir un petit peu afin de réussir ces dernières.

Concernant ensuite justement la taille du jeu complet, nous devrions avoir environ douze zones à visiter, ce qui fait beaucoup, et qui devrait occuper le joueur durant des heures et des heures.

D’ailleurs, les développeurs nous ont affirmé de plus que pour terminer AER en ligne, il en faudra pour trois ou quatre heures de jeu, mais terriblement bien plus pour trouver tous les secrets dans cet univers énigmatique qu’est AER… Ce dernier étant doté ,il faut bien l’avouer, d’un design aussi charmant que particulier !

Dernière chose à savoir sur AER, sachez que dans les temples, en plus des phases de plateformes et d’énigmes, vous pourrez également révéler soit dit en passant des fantômes habitant les lieux, et on espère grandement que cela aura un rapport avec le scénario du soft.

Au rayon des OVNI vidéoludique qui ne courent pas les rues, nous avons donc ce AER, qui nous a ,pour le moment, plutôt convaincu en l’état. Nous l’avions vu sur les premiers trailers et le soft nous avait interpellé tout simplement par sa patte graphique autant originale que spéciale, mais autant dire qu’une fois que nous avons le jeu sous les yeux, l’aspect technique et artistique dépote, clairement. En plus de cela, le titre de Forgotten Key se dote d’un gameplay très simple et agréable à prendre en main, et les phases d’énigmes devraient ravir les amateurs de casse-têtes ! Le fait de se changer en oiseau est clairement très fun qu’on soit clair sur ce côté là, et nous avons juste hâte de pouvoir poser nos mimines sur cette OVNI à surveiller de près, qui sortira rappelons-le le cette année sans plus de précisions sur PC, Mac, PS4 et Xbox One.