Bloomberg publie une enquête sur Amazon Game Studios et sur ses difficultés en interne

New World avec des combats

Amazon s’est lancé dans le grand bain du développement de jeux vidéo avec plusieurs studio, mais n’a toujours pas réussi à publier son premier gros hit après l’échec lié à Crucible. Afin de voir ce qui se trame chez le géant américain, Bloomberg a réalisé une enquête où l’on apprend ce qui se trame en coulisses, avec des témoignages qui montrent que Amazon Games Studios est visiblement bien mal en point.

Des yeux plus gros que le ventre

Tout d’abord, les sources de Bloomberg révèlent que Amazon dépense presque 500 millions de dollars par an dans sa section jeu vidéo, et que cela ne comprend que le développement de jeux, et non pas Amazon Luna ou Twitch. Une somme colossale qui ne s’est pas encore traduite en jeux à succès, puisque Crucible a fermé ses serveurs quelques semaines après sa sortie. On attend cependant que le MMO New World sorte cette année, et que le MMO Seigneur des Anneaux donne des nouvelles.

Si tout ne se passe pas comme prévu en coulisses, cela serait la cause de plusieurs facteurs, dont des dirigeants qui ne sont pas de ce milieu. Le nom de Mike Frazzini, vice-président de la section jeu d’Amazon, revient souvent dans le rapport, avec le fait que cet employé d’Amazon qui a gravi les échelons au sein de l’entreprise ne connaissaient pas grand chose au monde du jeu vidéo.

Il a néanmoins embauché des pointures pour pallier à cela, qui sont presque toutes parties depuis puisque Frazzini ignorait la plupart de leurs conseils. Sa ligne de conduite était alors motivée par une seule chose, celle de faire de chaque jeu Amazon une licence « à 1 milliard de dollars« .

Un moteur problématique et une « bro culture » prédominante

L’autre raison derrière ces échecs proviendrait du moteur maison, Lumberyard, qui était extrêmement lent et qui n’était pas adéquat pour la plupart des développeurs, à tel point que ces derniers avaient le temps de jouer à Halo le temps que le moteur fasse son travail.

Couplé à cela, plusieurs témoignages font écho d’une sorte de « bro culture » au sein des studios, avec une inégalité des chances entre hommes et femmes qui était très importante.

Plusieurs femmes font alors mention de leur « pire expérience en tant que développeuse » lorsqu’elles travaillaient chez Amazon, avec des managers qui empêchait les carrières de ces femmes de progresser si elles n’étaient pas en accord avec eux.

Vous l’aurez compris, Amazon Game Studios ne s’est pas imposé sur le marché à cause de tous ces soucis en interne, qui ne sont probablement pas terminés. En attendant, New World devrait sortir au printemps 2021 sur PC.

New World
New World
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.